Donne-moi des ailes est un film de 2019. Plutôt linéaire, on va suivre un père et son fils durant les vacances scolaires (il peut y avoir de petites ellipses). Une scène dans le générique.

MESSAGES

Nature

On va nous plonger dans la nature (et c’est compliqué pour un adolescent de faire face à moustique). Écologie. Un homme tente de sauver une espèce d’oie. Une journaliste est motivé à faire passer des messages, mais on nous montre qu’il y a peu de personnes intéressées dans la direction du journal. On nous explique que les aéroports, les fils électriques, les chasseurs, la pollution lumineuse, ce n’est pas bon pour la migration des oies.

Activisme

Ce sont les hommes et leurs projets qui peuvent sauver ce qui reste à sauver. On doit parfois tricher pour obtenir ce que l’on veut, voir voler. Importance de pouvoir être reconnu par les autres qui peuvent apprécier de voir cet exemple (cela conduit à empêcher ceux qui étaient contre lui d’agir). Presse. Importance de la presse pour que ces actions soient mises en avant.

Persévérance

Ne pas se laisser mettre des bâtons dans les roues (même si on doit un peu tricher pour obtenir ce que l’on veut).

Oiseaux

On nous montre comment faire naitre des oiseaux en captivité, puis les aider à leur montrer un nouvel itinéraire migratoire moins dangereux pour mieux perpétuer l’espèce. On voit comme on peut créer du lien avec un animal (même une oie). On nous donne certaines connaissances sur ces animaux. Naissance. On voit les petits sortir des oeufs. Protection des animaux. Un film qui montre qu’il faut faire attention aux animaux (on va jusqu’à mettre d’autres habits pour ne pas faire croire à des oisillons qu’ils sont élevés par des humains). Sensibilité à la cause animale.

Famille monoparentale

Exemple de parents séparés qui parviennent à s’entendre. Leur fils demande à son père s’il aime encore sa mère et le film se termine avec ces parents qui se retrouvent et reforment un couple.  Relation au père. Un père va s’occuper de son enfant adolescent durant les vacances (on voit le jeune s’embêter avant de trouver de l’intérêt avec le projet de son père). On nous montre comme une passion d’un père peut intéresser son fils. Protection parentale. On voit la mère plus inquiète que le père (et le père mentir à la mère et permettre à son fils de s’envoler en ULM avec lui) (mais à la fin, c’est aussi la mère qui va le laisser partir). Entre interdire et laisser faire, les parents restent dans la crainte d’un danger pour leur enfant.

Aviation

C’est avec un ULM que les héros vont pouvoir s’envoler accompagner des oies. Le jeune garçon est motivé à tenter de voler (même s’il n’a pas l’âge).

Adolescence

Un garçon de 14 ans bien pris dans le nouvelles technologies. Nouvelles technologies. On critique le jeune qui est au début du film surtout sur son portable. Autonomie. Les parents vont accepter de ne plus le considérer comme un enfant, et même permettre son émancipation.

Donne-moi des ailes

Donne-moi des ailes

Jeu vidéo

Le début du film nous montre Thomas qui joue au jeu vidéo, on va voir comme il va changer et trouver d’autres intérêts.

Voyage

On va nous montrer le voyage éclaire de la France jusque bien haut, en dépassant le cercle polaire, puis redescendre en ULM.

Voyage initiatique

Un adolescent centré sur lui-même, pétri dans notre monde de téléphone portable, va découvrir ce qui est vraiment important, se dépasser, et devenir un adulte aux yeux de ses parents.

Aider les autres

Penser aux autres c’est important. On voit une petite fille aider Thomas (lui qui aide les oies).

Liberté

Le père a en lui la capacité de faire ce qu’il veut même si c’est hors la loi, son fils va prendre exemple sur lui, et faire comme il veut. Et c’est finalement la mère qui va le laisser finaliser la liberté.

Force du faible

Quand les lois des adultes empêchent de sauver des animaux, un jeune garçon va se permettre de faire ce qu’il veut et réussir son voyage en aidant les animaux.

Travail monopolisant

Exemple d’un père qui est totalement centré sur son travail et qui risque de créer des problèmes avec son fils.

Donne-moi des ailes

Donne-moi des ailes

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

On voit Thomas voler et avoir peur en vol, il est parti sans autorisation et doit descendre vers un lac, il y a beaucoup de vent, c’est tendu. Apparition d’un lynx en pleine nuit, Thomas tente de le faire fuir, mais il ne bouge pas. On comprend que Thomas risque un gros problème, la mère pleure, le père stresse, car il est en pleine tempête (images impressionnantes de nuages sombres et d’éclairs, avec le jeune garçon bien secoué, on l’entend avoir des problèmes, la scène est plutôt longue. Thomas réalise que son oie préférée n’est pas avec lui, elle semble perdue au loin. Quand Thomas arrive à sa destination, il tombe dans les pommes, on le retrouve à l’hôpital bien déshydraté.

Malaise

Un homme tente de faire accepter un projet, mais il se fait remballer par le directeur (il arrive à soudoyer la secrétaire pour voler un tampon). Un homme explique que l’on veut assécher un marais pour créer une zone industrielle. Il renvoie à son ami qu’il devrait éviter de boire ne conduisant. L’adolescent met de la musique vers un oeuf et il craint avoir cassé la coquille. Un des bébés a disparu, le jeune garçon tente de le retrouver, il l’appelle, ne le trouve pas. L’oie préférée du jeune garçon ne fait pas partie de la même espèce, son père lui demande de la retirer du groupe. Soucis quand un des responsables norvégiens demande qu’il y ait des prélèvements sanguins sur les oies, cela va créer une perte de temps. On apprend un contentieux entre le responsable et Bjorn (à l’époque ils ont du faire tuer des oiseaux). Christian ne veut pas attendre, malgré que son ami ait donné sa parole, il sort les animaux des cages, et les fait voler. Les oies ne sont pas intéressées à suivre l’ULM, ils ne comprennent pas ce qui ne va pas. Il y a le contrôle des officiers, ils ne sont pas contents, ils vont venir prendre les oies, car ils sont positifs à la fièvre aviaire. En plus ils découvrent que Christian n’a pas les autorisations de la France. Le père dit à son fils qu’ils vont prendre les oies, et le fils décide de faire voler les oiseaux, de partir seul en ULM. Le père lui renvoie que la météo va changer. Le père hurle, mais l’enfant ne l’écoute pas. Il continue à ne pas répondre à son père, met le mode avion. Grande inquiétude de la mère qui pleure et agresse son ex qui a mis en danger leur fils. Si les parents sont heureux de retrouver la trace de leur enfant, on comprend que la police l’a aussi repéré, ils se dirigent vers lui en véhicule, on craint qu’il ait des problèmes, qu’ils récupèrent les oiseaux. La mère crise parce qu’elle apprend que son fils va vouloir traverser la mer du Nord. Le père renvoie à Thomas qu’ils ne peuvent plus continuer avec les oiseaux, ils vont leur couper les ailes, l’enfant entend cela à l’hôpital et rejette son père qu’il trouve lâche d’abandonner. Un scientifique dit à la télévision que cette expérience n’a aucune valeur, parce que l’on ne sait pas si elles vont vouloir migrer. On voit la famille attendre les oies, ils ne les voient pas arriver.

VOCABULAIRE

Langage parfois vulgaire (putain, rien à foutre, merde, elles s’en foutent, casse-toi).

Si la première partie du film nous montre une jolie petite histoire, un enfant va ensuite partir seul en ULM, et on va vivre quelques moments trépidants avec lui. Le thème des parents séparés qui pour une fois s’entendaient bien est un peu mis à mal avec le fait qu’ils se remettent ensemble (et oui, c’est vraiment Happy End) (et tellement réaliste chez dans les familles monoparentales).

Ce que disent les autres : Filmages le suggère pour 8 ans (et en Suisse, il est interdit au moins de 6 ans) « Le film traite de l’extinction des espèces animales, ici les oies sauvages, due à l’impact de l’homme sur l’environnement et de l’urgence de trouver des solutions pour sauvegarder la nature au prix d’un changement de mentalités. L’espoir est incarné par un jeune adolescent qui puise sa force dans sa passion contre tout. Sur le plan des contre-indications, il faut signaler diverses infractions, qui finissent par être tolérées et les sanctions levées, la bonne cause justifiant ainsi les moyens pour y parvenir. Une séquence angoissante lors d’un vol en ULM, l’usage d’exclamations par moments grossières, quelques sous-titres à lire et la durée de ce film sont des éléments qui peuvent être inconfortables pour les plus jeunes« .

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password