Dino King

Dino King

À partir de 10 ans

Dino King est un film de 2012, mélange d’images de synthèse et des décors parfois en prise de vue réelle (et rares animatronics). L’animation et le scénario sont moyens. Narrateur dinosaure qui explique ce qui se passe. Le rythme est presque lent. Temps qui passe, on voit grandir le petit, surtout à travers la voix qui change. Flash-back.

MESSAGES

Monde des dinosaures

Différentes explications didactiques au cours du film (ces animaux pondent des oeufs, mangent des cailloux pour aider à mieux digérer, se grattent à cause des vers qui sont dans leur peau). Explications sociales. Nombreux noms de dinosaures (Ankyloraurus, charonauosaurus, haenamichnus, hypsilophodon, microraptor, nemicolopterus, pachycephalosaurus, protoceratops, pukyongosaurus). Saison des amours.

Famille

Être fier de sa famille, fonctionner ensemble. On voit les différents liens que pouvaient tisser les dinosaures.

Don de soi

Protéger sa famille au péril de sa vie. Dévouement.

Grandir et devenir fort

Dans un premier temps, se sentir rejeté (ne pas vouloir être un petit qui n’a pas le droit de chasser avec les grands, qui se fait rejeter des jeux des grandes soeurs. Mettre en danger les siens en ne réfléchissant pas.).

Force et courage

Ne pas se montrer trouillard, oser la confrontation. Se battre pour les siens. Prendre la place du dominant et devenir le chef. L’ennemi peut revenir plus tard, il faut le tuer pour régler le problème.

Deuil

Se sentir responsable de la mort de sa famille. Grandir, survivre et tuer celui qui est posé comme responsable de la disparition de la famille. Mort. Une réalité bien présente.

Peur

Devoir faire face à ses craintes, un peu comme l’enfant devant ce film.

Autonomie

Difficulté de se débrouiller seul, de devenir froussard.

SCÈNES DIFFICILES

Apparence effrayante.

Des dinosaures ont de grosses dents, même la famille du héros fait peur. Grosses griffes.

Mise en danger

Risque de se faire écraser par des dingos qui courent. Se fait attaquer par une Haenamichnus, coup de bec. Être pris en train de voler, se faire poursuivre par le T-Rex. Vouloir sauver son aimée et se retrouver au fond du lac. Devoir protéger sa femme épuisée, et ses petits bébés des Vélociraptors qui attaquent de toute part. Junior risque de se faire attaquer par le T-Rex, puis des monstres marins. La fin des dinosaures. Avec météorites et éruption, les animaux se retrouvent sans végétation, sans rien à manger.

Maltraitance

Le gros T-Rex s’en prend à la jeune femelle, il l’a soumet (presque une tentative de viol chez les dinosaures).

Morts

Petit dinosaure à la merci du Tyrannosaure qui lui a coincé la queue avec un rocher, il s’approche, le prend à la gorge. Frère du héros qui meurt écrasé après avoir réussi à sauver le petit. Nombreux dinos qui tombent en bas d’une falaise, ce qui sera aussi le cas des deux soeurs, poussées par un troupeau en déroute. Mère du héros, prise à la gorge par le T-Rex, on voit jaillir le sang dans la bouche du vainqueur qui va aussi la pousser en bas de la falaise, cris du petit qui voit tout cela (ce sera montré une deuxième fois, en flash-back pour augmenter la souffrance). Petit Hypsilophodon poursuivi par les vélociraptors, il va mourir dans des sables mouvants, avec un de ses assaillants. Bébé du héros écrasé par des rochers, sa femme sera blessée, on la croit écrasée, mais finira plutôt par agoniser de ses blessures un peu plus tard. Les enfants tombent d’une falaise, un va survivre. On peut croire le héros mort échoué sur la plage.

Tristesse

Petit dino seul, après avoir vu la mort de toute sa famille, musique triste. Se sent parfois seul. Différentes morts proches du héros. Devoir abandonner sa femme aux Raptors pour parvenir à sauver au moins ses enfants.

Effet de peur soudaine

Ptérodactyle qui apparait dans notre champ de vision avec bruit. Tête rugissante du T-Rex qui apparait dans le noir.

VOCABULAIRE

Le héros est l’unique narrateur, un ton enfantin pas toujours convaincant, la voix va grandir durant le film. Musique très présente, pensée pour créer des émotions.

Pour une fois, les héros ne sont pas de paisibles herbivores, mais des carnivores (c’est bien ce qui semblera étrange lorsque l’on traite de monstre un adversaire T-Rex qui a presque la même tête que les héros). Plutôt étrange d’entendre la voix du petit qui fait très enfant, si le film a quelques prétentions pédagogiques, cela reste souvent anthropomorphique, avec des vélociraptors traités de voyous (ils font punk avec leurs crêtes de différentes couleurs), on parle d’être touché par les beaux yeux d’une femelle, on va se montrer emphatique ou appeler son enfant « Junior ».
Pour ceux qui n’ont pas l’habitude de la dure vie Sud-Coréenne, ce film nous renvoie que le malheur est proche, après avoir perdu son grand frère, ses soeurs jumelles, et sa mère, le héros va voir mourir sa femme et un de ses enfants. Ce n’est pas spécialement pensé pour nos petits, les codes de ce type de scénarios asiatique nous échappent un peu.

Partager cette page :

Lost Password