Davy Crockett, roi des trappeurs

Davy Crockett, roi des trappeurs

À partir de 9 ans

Davy Crockett, roi des trappeurs est un film de 1955, compilation d’extraits d’une série télévisée Disney, trois épisodes découpent le film (les Indiens, le Sénat, Alamo). On suit principalement Davy Crockett, dans diverses époques de sa vie.

MESSAGES

Héroïsme

Courage, force, intelligence, adresse … Davy Crockett est un exemple à suivre.

Liberté

Personnage rebelle et indépendant. Davy ne se plie pas aux ordres, il n’en fait qu’à sa tête, on nous montre bien le contraste entre le soldat et l’homme libre. Être guidé par ce qui est juste.

L’homme responsable de sa famille

L’homme s’inquiète pour son foyer, qu’il doit alimenter en nourriture. Amour pour sa femme, être attendu et aimé, avoir de beaux enfants. C’est lui qui a la charge de construire une maison pour sa famille.

Civisme

Même attaché à sa famille, l’homme doit partir faire la guerre, servir sa patrie (pas à n’importe quel prix, il lui faut quand même des permissions pour faire subsister sa famille). Politique. Avec Davy qui se fait élire, et qui entre au congrès. Importance de savoir manier la parole. Critique des magouilleries. Défendre ses valeurs, son pays jusqu’au sacrifice.

Destinée manifeste

Terres que les colons veulent s’approprier. Indépendance du Texas, avec son implication dans le combat de Fort Alamo. On parle de l’expansion des États-Unis.

Critique d’une armée décalée face à son environnement

Davy Crockett est un trappeur qui connaît la nature, engagé comme éclaireur, il se montre plus performant que les soldats pour tout.

Indiens

On nous donne dans la première partie, une vision dépassée des méchants Indiens agressifs, sauvages. On les traite de vermines, de singes tatoués. On peut voir le chef tricher en combat singulier. – On nous montre que les choses doivent être gérées par des traités, qu’il faut respecter les accords, que même les Indiens doivent avoir des droits. On critique les méchants blancs qui prennent les terres que l’on a laissées aux Indiens. Critique de l’expansion, et d’une loi qui pourrait violer les traités faits avec les Indiens.

Religion

« Ton prochain point ne tuera ». Le Bon Dieu veille sur les enfants de Davy, après que leur mère soit morte. USA, la grande nation que Dieu a voulu qu’elle soit.

Populisme

Le discours de Davy Crockett pour se faire élire est basé sur la moquerie de son adversaire et sur l’idée qu’il a des liens avec ses électeurs. Ce qu’il dit fait surtout rire la galerie pour les mettre dans sa poche…

SCÈNES DIFFICILES

Combats en tout genre

Batailles avec flèches, couteaux, armes à feu. Grosses mêlées où les adversaires se foncent dessus. Corps à corps avec un chef indien dans un combat avec Tomahawaks ou contre Poing de fer, dans un combat de boxe où les coups bas sont légion (on verra du sang à la bouche ou sur les poings).

Fort Alamo

On apprend que tous les défenseurs de ce fort sont condamnés, pourtant ils vont rester le défendre. On voit des hommes qui savent qu’ils vont mourir. On voit le responsable du fort malade, qui sue, fait mal à voir. On voit les hommes du fort se faire submerger par l’adversaire, on voit mourir les personnages que l’on a appris à apprécier, le gentil indien, le joueur, le colonel, Russel … on ne nous montre pas quand meurt Davy (on voit qu’il est le dernier à défendre le fort, et c’est chanté à la fin qu’il est mort pour la liberté).

Mises en danger

Russel attaqué par des Indiens finit sur un poteau de torture, attaché torse nu. Des scalps sont attachés à un mobile à côté. On peut craindre que George Russel se soit fait tuer lors d’une sortie la nuit, il va pourtant revenir dans le fort.

Beaucoup de morts

Personnages tués par flèches ou balles (on ne voit pas de sang). On apprend la mort de la femme de Davy, on voit sa tristesse. Et Fort Alamo.

Animaux sauvages

Bataille contre un ours (on entend que des grognements et des fourrés qui bougent). Crocodiles dans l’eau, on sent la menace, attaque contre Davy.

Musique tendue

Quand les héros se déplacent en forêt, on peut craindre quelque chose.

VOCABULAIRE

Classique. Quelques chansons intercalaires.

Un film qui a marqué toute une génération d’enfants, et qui a disparu des écrans. La première partie propose une représentation assez raciste des Indiens d’Amérique. Un suicide collectif pour garder un fort, un patriotisme à l’extrême qui peine à faire vibrer, on est plutôt triste de la mort de Davy Crockett et tous ses amis.

Déconseillé aux moins de:Format:Année:Durée:Studio:Pays:Créateurs:Univers:, , Acteurs:, Technique:Thèmes:, , , , , ,
Partager cette page :

Lost Password