Croc-Blanc un film en images de synthèse de 2018. Une animation fluide, en motion capture, mais on ressent bien que certaines structures sont plutôt figées, surtout les visages). Le graphique veut proposer une sorte d’apparence peinture, sans lignes qui démarquent les choses. Une caméra qui se veut immersive, elle est souvent à la hauteur de Croc-Blanc (pas mal de contre-plongées). Ellipse, un petit chien que l’on va voir grandir. Vers le milieu du film, on retrouve le moment qui nous a été montré au début. Rythme plutôt lent.

MESSAGES

Agressivité

On ne nait pas méchant, on le devient à cause de ce que l’on va vivre. Rédemption. Un animal agressif peut redevenir agréable à côtoyer si on en prend soin. Il faut croire à l’autre, avoir confiance.

Chien

Le chien peut être le meilleur ami de l’homme, on voit comme Croc-Blanc est intelligent et veut bien faire. Éduquer le chien et lui faire comprendre ce que le maitre veut (il y a différentes méthodes, celle de l’indien qui le confronte à ses pairs, celle de la femme qui l’apprivoise ou celle du méchant qui donne des coups. Loup. Une histoire d’un animal issu d’un couple mixte qui  va devoir faire face à sa différence. On le verra enfant, bien mignon, dans une nature où il va devoir faire face aux dangers. Évolution. À travers cette histoire, on peut un peu percevoir comme le loup s’est domestiqué. Animal de compagnie. Comme un chien-loup devient amical avec l’homme. L’animal ne nous appartient pas, si son coeur va vers la nature, il ne faut pas le retenir.

Nature

Un hymne aux beaux paysages (et à la fin, Croc-Blanc préfère y rester que se coltiner le monde des hommes). Industrialisation. On nous montre que la nature disparait avec des villes qui apparaissent, on peut y faire du business, il y a plein de monde (on voit bien la différence avec le monde des Indiens).

Historique

Une histoire qui se déroule en Amérique, au Yukon, au temps des chercheurs d’or. On nous montre la vie de chiens de traîneau. Indiens. On nous montre bien la vie de ces personnes qui existaient avec la nature, et qui, ici, commencent à entrer dans le monde de la consommation, en devant vendre des peaux pour avoir de l’argent. Critique des terres qui risquent d’être vendues avec des Indiens qui risquent d’être chassés de leurs terres.

Littérature

Adaptation d’un roman de Jack London.

Croc-Blanc

Croc-Blanc

Tolérance

Pas facile de faire face au regard des autres, d’avoir une meute de loups qui ne nous accepte pas, puis les chiens de traineaux qui n’apprécient pas le chien-loup et qui le rejettent (il doit passer par une épreuve où il est attaché à un bâton et attaqué par tous, pour ainsi montrer sa force). Racisme. On critique les blancs qui n’apprécient pas les Indiens et se montrent agressifs.

Protection des animaux

Il existe des hommes agressifs qui n’hésitent pas à exploiter les animaux et d’autres qui les respectent. On critique ceux qui utilisent les chiens pour des combats de rue.

Famille

Le bonheur se trouve dans le couple avec un bébé en devenir et une petite maison et un chien.

Justice

On ne fait pas justice sois-même, les hommes méchants doivent être emprisonnés. Police. On revalorise le métier de représentant de la loi.

Force

Croc-Blanc est respecté parce qu’il est fort, c’est un dominant. Ce sont les plus forts qui survivent et qui gagnent.

Travail

Avec des Indiens qui entrent dans la société de consommation en découvrant comment se faire de l’argent, en vendant de bonnes moufles aux blancs.

Jeux d’argent

Combat de chiens, avec paris d’argent.

Croc-Blanc

Croc-Blanc

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

La première scène nous montre un combat de chien, avec un chien qui ne semble pas motivé à se battre contre deux molosses aux grandes dents, il fait sombre, agressivité d’un maitre qui oblige Croc-Blanc à se battre. Le chien se retrouve au sol on ne sait pas pourquoi, un Marshall intervient, il allait protéger l’animal, mais il se fait assommer par le propriétaire. Le jeune Croc-Blanc se retrouve à tomber dans une rivière, on craint pour sa vie. Un lynx attaque la mère de croc blanc, on le sent bien agressif, il griffe la mère d’un coup de batte, elle est acculée, craint pour la vie de son enfant qui est découvert, la mère le protège, mais se retrouve blessée, ne peut plus faire face à l’hiver et c’est le petit qui doit lui apporter de baies pour qu’elle survive. Une meute de loups qui poursuivent un traineau d’humain, ils se font tirer dessus. Un homme envoie son chien attaquer l’indien, grosses dents et grognement. Utilisation de Croc-Blanc dans des combats de chiens, il y a même un combat contre un lynx (l’animal semble devenir un véritable loup). Le Marshall se retrouve face au prisonnier qui a une grosse batte et qui veut le tuer, mais quand il arrive à sa maison, il retrouve sa femme avec couteau sous la gorge, il donne un coup dans les jambes du Marshall et va le frapper fort.

Malaise

Des Marshall sont autour d’un feu avec un prisonnier, il y a des loups qui les observent dans l’obscurité. Le prisonnier est plutôt agressif, il menace un des Marshall, disant qu’il lui ferait bien la peau. La mère a reçu un morceau de saumon des hommes, elle est entourée par les loups, elle va devoir jeter la précieuse nourriture pour s’en sortir. Les Indiens qui risquent de perdre leurs terres doivent travailler bien plus vite pour obtenir de l’argent. Croc-Blanc est attaché à un pieu et doit fair face aux chiens de traineaux qui viennent pour l’attaquer. L’indien donne la mère de Croc-Blanc a un chasseur, séparation un peu triste pour le jeune chien-loup. Un petit homme à l’allure d’escroc veut acheter Croc-Blanc pour en faire un chien de combat, il veut l’acheter, mais l’indien refuse son offre, on voit qu’il n’est pas content, il lui renvoie qu’il ne parviendra jamais à vendre ses gants. Ruelle sombre, on craint qu’il y ait un problème, puis l’homme veut vendre ses moufles de nuit. On entend l’amateur de chien tenter un mauvais plan, il voit où l’Indien met son argent, il envoie un homme lui voler tout son argent, il est désespéré, tente de retrouver son bien, peine perdue, on le retrouve prostré, et l’homme revient lui proposer l’achat de Croc-Blanc. Croc-Blanc se retrouve dans la famille du Marshall, il ne sait pas vraiment où il se trouve et est inquiet, il montre ses crocs à la femme. On voit qu’il y a le vilain qui rôde autour de la maison du Marshall la nuit. Le dresseur de chiens veut s’en prendre au Marshall et propose au prisonnier échappé de le tuer (il accepte avec joie), on craint pour la famille qui vient d’apprendre qu’ils vont avoir un bébé, ils se préparent à partir. Croc-Blanc s’approche de son tortionnaire, on peut penser qu’il le tue, mais s’arrête avant.

Visuel effrayant

Les humains ont des têtes plutôt étranges et le vilain dresseur Beauty-Smith est plutôt inquiétant (plus proche d’un Golllum que d’un humain).

Maltraitance

Quand la mère de Croc-Blanc se montre aux hommes, on craint qu’elle soit abattue, parce qu’elle boite et ne leur sert à rien. L’indien s’est fait avoir et doit finalement vendre Croc-Blanc à un méchant homme qui veut l’utiliser pour des combats de chien. On indien utilise un bâton pour rendre soumis le chien, on l’entend se faire cogner.

Tristesse

On ressent bien que les animaux ont faim, que ce n’est pas facile pour une mère qui boite de s’occuper de son enfant, on les voit marcher de nuit sous la neige. Croc-Blanc quitte la famille pour repartir dans la nature, musique triste.

VOCABULAIRE

Plutôt classique.

Si le livre a bien été édulcoré, l’histoire reste dure, ce n’est pas pour les plus jeunes (un chien qui se fait maltraité, une histoire à la Remy sans famille, où l’idée est de traverser différentes épreuves, entouré de gens qui ont des problèmes, avec une possibilité de bien terminer sa vie tranquille, mais de ne pas choisir la voie de la facilité). Un film d’aventure, avec un visuel bien particulier, si les animaux sont bien réussis, il faudra parvenir à s’adapter aux visages des humains.

Partager cette page :

Lost Password