Coquin de printemps

Coquin de printemps

À partir de 7 ans

Coquin de printemps est un film de 1947. Jiminy Cricket vient nous présenter deux films (en fait trois mais, dans le deuxième on nous présente le troisième, alors ça fait deux) : BONGO, ROI DU CIRQUE et MICKEY ET LE HARICOT MAGIQUE. Il y aura quelques mélanges d’animation avec quelques prises de vue réelle chez Edgar Bergen (ventriloque connu de l’époque). L’animé de Mickey sera entrecoupé par ce ventriloque et sa clique.

MESSAGES

 – BONGO, ROI DU CIRQUE

Se forger son identité

Apprendre à se comporter comme un vrai ours. Se débrouiller par soi-même.

Si on a des soucis, il faut sourire

Prendre un air engageant pour faire en sorte que ça aille bien.

Nature

Différence entre la vie domestique et la vie sauvage, un appel à la nature, une fuite de la vie carcérale de la société.

Amour

On se cache, on se trouve, on est heureux ensemble.

Combattre

Pour être fort, il faut cogner. Chez les bêtes, on frappe pour montrer qu’on aime. Les ours disent « je t’aime » avec une claque et le gentil ours va apprendre cette technique. Les couples fonctionnent quand les amoureux sont du même style.

 – MICKEY ET LE HARICOT MAGIQUE

Critique du despote

La vie est belle dans notre monde, mais si une ombre, un puissant géant vole ce qui fait sa prospérité, tout le monde va devenir pauvre (critique de l’exploitation des richesses d’un pays).

Se rebeller

Les pauvres, les petits, se rebellent et osent voler le puissant

Souffrir de la faim

La faim peut expliquer des comportements de folie.

Végétarien

Aimer les animaux, il ne faut pas manger la vache.

Aventure

L’aventure est stimulante, c’est dynamique de résoudre un mystère.

Magie

Quelle est la réalité, frontière entre le réel et l’invention.

Agir

C’est dynamique de résoudre un mystère.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

BONGO, ROI DU CIRQUE. Effet de peur devant un précipice, ou devant le haut d’une chute. Impressionnante dentition prognathe pour le méchant ours rival de Bongo, il grogne fort, frappe et détruit tout sur son passage. MICKEY ET LE HARICOT MAGIQUE. L’attaque d’une libellule géante. Différents moments avec le géant (les amis se font capturer, quand il faut lui voler la clé, et surtout la scène finale de poursuite). La fausse mort du géant.

Peurs

BONGO, ROI DU CIRQUE. Crainte de ce qui se passe dans la nuit, avec des insectes, des loups, des abeilles, des chauves-souris, du tonnerre. Le petit ours est bien effrayé.

Malaise

MICKEY ET LE HARICOT MAGIQUE.Une ombre noire vole la harpe d’or. Donald semble devenir fou de faim.

VOCABULAIRE

Classique (mais un jeu de ventriloque doublé en français, ça perd de son charme). Plusieurs chansons. Une narratrice est la seule personne qui parle dans « Bongo ». Bergen est le narrateur de l’autre animé (les marionnettes font des commentaires par-ci par-là.)

Du Disney dont les valeurs datent d’une ancienne époque. L’introduction du deuxième film avec le ventriloque est remplie d’un humour qui joue surtout sur la sottise (une marionnette dénigre l’école. Quand on louche, on est bête. On se passerait bien de leurs commentaires irritants.) Il y a des noms connus d’époque qui nous renvoient à l’éphémère de la célébrité, et les scènes avec les vrais acteurs ont l’air vieillottes. Seuls les cartoons (Mickey, Donald, Dingo) ont gardé leur caractère éternel.

Partager cette page :

Lost Password