Chitty Chitty Bang Bang  est un film musical de 1968. L’introduction est étrangement sombre avec des moteurs de voiture, puis un long générique qui nous mène a un accident. L’intrigue se déroule un peu plus tard, avec en toile de fond la voiture brulée que les héros vont récupérer. Beaucoup de chansons. Rythme plutôt lent, même si les effets comiques peuvent être montrés avec une petite accélération. Ancien effet avec incrustations sur fond vert que l’on remarque bien.

MESSAGES

Véhicule

On met en avant les voitures, le plaisir de retrouver à faire un tour en voiture. Plaisir de réparer une voiture et de rouler avec ensuite. Danger des accidents de la circulation (les enfants doivent faire attention à ne pas traverser n’importe où). On nous montre les transformations de la voiture, elle devient un rapide bateau, ou volante.

Famille

Relation au père. Un film pensé autour des familles (et si un papa peut bien tenter de s’occuper de ses enfants sans une maman, c’est quand même mieux d’en trouver une au détour d’un chemin). Amour parental. Un papa qui chante comme il aime ses enfants et le lien qu’il a à ses enfants qui sont importants pour lui. Famille recomposée. Les enfants ont envie que leur père se mette avec une demoiselle, ils espèrent qu’il l’embrasse. Le père fait tout ce qu’il faut pour ses enfants, mais il réalise qu’il leur manque une mère.

Importance de l’enfance

C’est bien de s’occuper des enfants, d’en prendre soin et de les aimer. On critique un pays qui a éliminé ses enfants. Jouet. Les jouets c’est pour les enfants, par pour les adultes (en tout cas pour les vilains adultes, parce qu’on verra à la fin les  deux grands-pères jouer aux petits soldats de plomb). Jeu. Plaisir de s’amuser au bord de la plage.

Éducation

On voit la différence entre le père qui est plutôt pour la liberté des enfants et qui apprécie les voir s’amuser dans la nature et une demoiselle qui ne comprend pas pourquoi ils ne sont pas à l’école.

Invention

L’invention est mise en avant. La cuisine est remplie d’invention (et la machine à cuire des œufs au plat est magique). Un père inventeur qui tente de voler (on le voit tenter de s’envoler avec une série de fusées sur le dos), on le voit travailler dans son atelier. On peut trouver une invention sans le faire exprès, avec le bonbon qui fait de la musique. Excentricité. Un papa inventeur qui est plutôt étrange, ainsi que le grand-père qui semble presque un peu fou. Le père a éduqué ses enfants dans une forme de liberté.

Comédie musicale

Quelques chansons dans le film (une sur le rapport entre des enfants et un père) (une chanson sur les bonbons) (une berceuse) (l’avantage d’un morceau de bois) (chanson de la voiture) (avouer qu’on aime bien une gentille dame) (chanson d’amour d’une femme pour un homme) (les voyages) (réussir un projet) (garder l’espoir) (chanson d’amour) (poupée mécanique qui attend son baiser) elles sont parfois accompagnées d’une chorégraphie.

Chitty Chitty Bang Bang

Chitty Chitty Bang Bang

Différence de classe

Difficile de pouvoir fréquenter une demoiselle qui n’a pas la même fortune que celle qui l’aime (mieux vaut être. Richesse. On critique le luxe, avec des enfants qui vont mettre le bazar dans un banquet. Pauvreté. Si les enfants sont heureux, on voit qu’ils ont des habits déchirés et que c’est compliqué pour le père d’avoir un peu de sous pour les enfants. Il y a des trous dans le toit. Les enfants réalisent la pauvreté de leur père, ils sont prêts à donner de leurs précieux objets pour qu’il s’en sorte.

Historique

Même si le film n’est pas spécialement pensé pour cela, on va découvrir l’année 1908, avec des personnages en costumes d’époque et surtout des voitures d’époque (même si la principale a bien été repensée pour voler).

Histoire racontée

Le père raconte des histoires à ses enfants et à la moitié du film, cela se transforme en une histoire imaginaire, avec un méchant et des choses fantastiques. Imagination. Une famille qui s’amuse avec des choses de leur imagination. Il faut avoir des rêves et oser (et même le magique peut apparaître dans la réalité).

Romance

Une femme est tombée amoureuse d’un homme et elle a envie de faire en sorte qu’il le soit aussi. Baiser. Après un baiser, on est forcé d’épouser la demoiselle.

Friandise

On nous fait visiter une fabrique de bonbons, avec l’envie de proposer quelque chose de nouveau et bien sucré. On comprend bien que les friandises attirent les enfants.

Méfiance

Il ne faut pas faire confiance aux inconnus qui proposent des bonbons (les enfants vont se faire attirer et seront mis en cage).

Régime totalitaire

On critique Vulgaria, un royaume avec un méchant baron Bomburst qui se permet de kidnapper et voler. Il veut promouvoir ses propres idées et sa femme qui déteste les enfants a fait en sorte de tous les faire disparaître (et dans la version originale, les méchants ont clairement des accents allemands, et les habits et autres jouets sont clairement allemands). Combattre. On doit aller libérer les pays totalitaires. Le père américain va mettre bon ordre dans ces vilaines contrées.

Courage

Le papa se confronte aux gardes, il sera vainqueur avec les enfants. Les deux souverains s’enfuient (et ils finissent enfermés).

Burlesque

Un film qui joue beaucoup avec les corps (les gags des deux sbires du baron) (les moments un peu dansés). Le corps peut être utilisé pour créer du gag.

Chitty Chitty Bang Bang

Chitty Chitty Bang Bang

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Accident, avec une voiture qui va vouloir ne pas écraser un enfant et qui finit dans le fossé, elle explose avec deux hommes à bord, on voit les flammes on ne sait pas s’ils ont survécu. Un méchant veut la voiture, puis on réalise qu’elle est soudainement dans l’eau, les vilains se rapprochent. Ils vont se faire suivre par un bateau qui leur tire dessus. Les méchants vont venir un zeppelin pour embarquer la hutte du grand-père, il est en hauteur et a peur. La voiture des héros tombe une falaise et chute dans la mer, on peut craindre pour leur vie (et c’est l’entracte). Des savants sont prisonniers depuis très longtemps, on les voit vieillard, ils disent avoir été torturés, le grand-père doit réussir ce que lui demande son kidnappeur, sinon il risque gros. Arrivée du kidnappeur d’enfant qui semble sentir où sont les enfants, il fait plutôt peur. La famille apparaît comme des diables dans leur boites, le kidnappeur ne voit pas que ce sont eux. Le kidnappeur d’enfant les attire avec des friandises gratuites, ils cèdent et se font kidnapper, on les voit crier en tenant les barreaux.

Malaise

Des enfants jouent avec une voiture, un homme plutôt antipathique vient l’acheter pour la réduire en métal, les enfants ne sont pas contents, ils lui renvoient que la gentille voiture ne voit pas être vendue. En courant n’importe comment sur la route, les enfants créent un accident et une demoiselle se retrouve dans le lac. Le père qui tente une nouvelle invention est plutôt risible, il court dans tous les sens et finit au sol pendant que les enfants rient. Caractacus Potts ne semble pas convaincre le fabricant de bonbons qui est bien obtus et ronchon. Des dizaines de chiens viennent se servir dans la fabrique de bonbon, cela crée beaucoup de dégât et le directeur met la faute sur le père. On craint que l’invention du père, qui coupe les cheveux automatiquement ne soit pas au point, elle commence à fumer, l’homme se retrouve avec une crête et le père doit s’enfuir pour ne pas se faire frapper. La demoiselle se retrouve avec sa voiture de nouveau dans l’eau, elle a une belle robe et ne veut pas se salir, c’est le père qui va la porter. Le roi leur envoie des espions pour qu’ils récupèrent la voiture, s’ils ne réussissent pas, il leur dit qu’ils auront la tête coupée. Les méchants veulent voler la voiture, ils imaginent un stratagème en mettant une fausse image devant un tunnel et en cachant un fourgon derrière pour prendre la voiture (ils se trompent de voiture, mais se font passe. Étrange arrivée de la famille dans la ville de Vulgaria, tout le monde regarde les enfants, et on réalise qu’il n’y en a pas dans cette ville, et soudain tout le monde s’enfuit au son d’un son, ils craignent l’arrivée de soldats. On nous montre des soldats méchants qui cassent des choses en arrivant au centre-ville. Les soldats ont récupéré la voiture volante, le père veut tenter quelque chose, mais le fabricant de jouets lui dit que c’est mieux de partir (mais le père ne veut pas abandonner le grand-père). Arrivée dans une sombre grotte où sont cachés les enfants depuis une douzaine d’années, ils n’ont jamais vu un arbre, ils sont dans les égouts avec les rats. Un pauvre enfant demande si le père est venu là pour les libérer (il lui renvoie qu’il y a toujours de l’espoir) (et lui chante une chanson). Le roi chante avec sa femme en lui faisant croire qu’il l’aime, mais tente beaucoup de moyens pour la tuer (l’étrangler, la couper avec une hallebarde, pic, l’envoie au fond d’une trappe). Le père et son amie se retrouvent dans la fête du roi, on ne sait pas vraiment ce qu’ils ont en tête, ils semblent juste l’amuser. On voit les enfants tenter de faire discrètement descendre un grappin, le père doit l’accrocher au roi. Les soldats arrivent. Les enfants sont derrière une grosse porte fermée. Le kidnappeur fait des cris, mais il est entouré d’enfant et finit par être pris dans un filet. Les enfants veulent marier les deux adultes, mais le père pense que ce n’est pas réalisable et on voit bien comme la demoiselle en est dépitée.

Moquerie

Les méchants sont montrés comme risibles, et leur chef peut être prêt à les balancer dans la mer pour se faire du lest. On se moque de la femme du baron, elle est expulsée par un siège éjectable et son époux lui dire dessus (il la rate et dit qu’il l’aura la prochaine fois) (on la verra un peu plus tard dans une tenue risible sexy).

Sexisme

Une époque où on pouvait sortir par exemple (avant de conduire des automobiles, les femmes devraient apprendre à s’en servir). On balance du vin dans le décolleté d’une dame. Maltraitance conjugale. Pour faire rire, on nous montre le méchant baron vouloir se débarrasser de sa femme, il lui tire dessus, l’envoyant au fond d’un lac et dans une scène chantée tentera beaucoup de moyens pour la tuer.

VOCABULAIRE

Classique.

Une comédie musicale qui met en avant la famille. Mais des enfants finiront kidnappés, en cage, avec un vilain qui peut bien inquiéter un petit téléspectateur, le thème de l’enlèvement d’enfant est plutôt anxiogène, mieux vaut avoir au moins sept ans pour regarder le film et être accompagné d’un papa aimant, comme le propose le film. Un casting qui mélange Benny Hill (le fabricant de jouets) avec le petit copain de Mary Poppins (le papa de l’histoire), un classique que peu de personnes connaissent aujourd’hui.

Partager cette page :

Lost Password