Casse-Noisette et les quatre royaumes est un film Disney de 2018. Beaucoup d’incrustations en images de synthèse qui sont traitées de manière impressionnante de réalisme. Un moment de ballet, où l’on nous présente les trois royaumes. Il peut y avoir des retours en arrière. Il peut se passer plusieurs choses en même temps. Générique de fin avec un spectacle de danse.

MESSAGES

Deuil

Il n’y a que soi-même qui peut nous faire avancer dans notre deuil, mais c’est important de ne pas se sentir seul. Une mère meurt et on va suivre une de ses filles, on va la voir souffrir, critiquer l’attitude du père qui semble ne pas assez réagir (elle va ensuite réaliser que lui aussi souffre et fait de son mieux). Difficile de se sentir seul, avoir besoin d’être rassuré. Souffrance. Pas facile de percevoir l’autre lorsque l’on souffre, avec un père qui en veut à sa fille de ne pas bien fonctionner en public ou une fille qui ne supporte pas de recevoir des impositions de son père. Déprime. Difficulté de s’amuser, de vivre des moments de plaisir. On voit son père qui tente de la motiver à danser, à participer à une soirée. Agressivité. On critique cette étape que peut vivre la Fée Dragée, qui est une souffrance de la perte de l’autre, le sentiment d’abandon qui provoque l’agressivité, le besoin de se sentir aimée (on voit que pour compenser, elle joue la sexualisation de son personnage), le besoin de se sentir entouré (et se créer une armée à sa disposition). Résolution. Importance de se souvenir de l’autre, quand quelqu’un nous manque, il nous reste les souvenirs. Puis réaliser l’importance que peuvent prendre ceux qui restent. Importance du moment présent.

Voyage initiatique

Besoin de trouver sa place, avec une jeune fille qui, en entrant dans un monde fantastique, va pouvoir se positionner, se sentir utile. Estime de soi. Importance de pouvoir trouver sa place dans le monde. Une personne différence avec un regard unique, c’est bien.

Famille

On va nous montrer une famille en deuil. Importance de connaître le passé de sa mère. Une époque où on vousoie les parents. La plus grande réussite d’une mère, c’est son enfant. Fratrie. Si on nous montre des personnes de la fratrie, on va surtout suivre Clara. Relation au père. Pas facile pour Clara de voir son père ne pas vraiment montrer ses émotions. On va voir comme elle comprend que son père souffre aussi et qu’il est le seul parent qui lui reste et qu’elle doit profiter d’être bien avec lui.

Danse

On parle de danse au début du film, mais on verra surtout un moment présenté sur une scène où on verra quelques chorégraphies dans des décors Pop-Up (un spectacle peut nous faire voyager dans des mondes). Musique. On entend bien en soundtrack du classique de Tchaikovski. On verra même un moment un orchestre jouer.

Ingéniosité

Le début du film nous montre qu’une demoiselle est capable d’inventer un piège ingénieux. On la voit capable de réparer des machines, s’intéresser à la mécanique. Steampunk. Les rouages sont bien présents dans ce film. Mais en dehors de ces mécanismes un peu trop performants pour l’époque, nous sommes surtout dans un film fantastique. Scientifique. On revalorise ce qui est scientifique et on peut avoir confiance aux lois de la science.

Casse-Noisette et les quatre royaumes

Casse-Noisette et les quatre royaumes

Armée

Critique du conflit, de la force armée pour combattre un adversaire. Danger de la science. L’appareil que la maman a inventé pour changer les jouets en personnages peut être dangereux. On voit que la fée va l’utiliser pour se créer une armée.

Méfiance

Clara a cru ce que lui disaient les régents, elle s’est trompée de camps, car la Fée Dragée, régente de la Terre des Bonbons veut régner. Coup d’État. La fée va vouloir modifier l’ordre établi, elle a déjà réussi à faire rejeté la Mère Gingembre, puis fait croire à Clara que c’est elle la gentille qu’il faut aider. Intrigue politique. C’est compliqué de choisir un camp, il ne faut pas se tromper, car il y a les gentils et les méchants.

Noël

Nous sommes en période de Noël, on voit bien les décorations et c’est l’hiver. Cadeau. Moment où on offre des cadeaux, plaisir de recevoir.

Imagination

Dans une forme de symbolique, on nous montre un monde magique où les jouets se transforment en choses vivantes. La mère est passée par ce monde, en y faisant vivre ses jouets, puis sa fille le découvre elle aussi.

Princesse

Clara est traitée de princesse. On va nous montrer des environnements majestueux, comme un intérieur de château ou des défilés, théâtre, qui vont très impressionnants. Apparence. On nous montre de belles robes, des habits impressionnants. La soeur de Clara est belle, à de jolies robes et l’héroïne va devoir comprendre qu’elle aussi est bien.

Historique

On nous parle de la monarchie, avec un souverain qui doit surtout penser à son peuple. On nous montre une relation au père où le vousoiement était encore de mise. Une ancienne époque …

Méfiance

Clara a cru ce que lui disaient les régents, elle s’est trompée de camps, car la Fée Dragée, régente de la Terre des Bonbons veut régner. Trahison. On critique ceux qui vont vouloir diviser, rompre le lien qu’ils avaient avec leur souveraine.

Cirque

Le monde du divertissement est devenu plutôt sombre. Clowns qui font peur.

Intérêt à l’autre sexe

Intéressant de voir que la fée change de comportement quand elle devient méchante, elle fait quelques allusions sur les hommes, apprécie les uniformes et prend des poses suggestives. On doit comprendre que ce sont les vilaines qui veulent se mettre en avant et qui s’intéressent aux garçons (et qu’il faut rester une gentille Clara). La gentille est celle qui va finalement aller danser avec son papa (oubliez l’intérêt à l’autre sexe).

Casse-Noisette et les quatre royaumes

Casse-Noisette et les quatre royaumes

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Une grosse masse arrive derrière Clara, on ne voit pas ce que c’est, mais elle va ensuite le voir et hurler. Elle va être capturée par cette chose qui se révèlera être un amas de rat qui se donnent la forme d’un gros rat, on la voit se débattre, hurler, le capitaine vient à son secours, ce « roi des souris » les poursuit, puis se défait en de nombreuses petites bêtes. Mise en danger de Clara qui va sauter en bas de la tour en espérant que la corde qu’elle tient va s’enrouler le long d’une gargouille. Clara va descendre une falaise abrupte, c’est tendu. Mère Gingembre aide Clara mais va se faire capturer, elle risque d’être transformée en jouet. Le Capitaine risque de se faire transpercer par l’épée d’un soldat.

Malaise

Clara reçoit un cadeau de sa mère, c’est un œuf qu’elle ne parvient pas à ouvrir. Le parrain de Clara, Drosselmeyer, a un bandeau sur un œil. Clara suit la ficelle qui va l’amener à son cadeau, elle passe par un couloir sombre, il y a du papier peint avec des rats stylisés, c’est stressant, c’est tout noir. Clara va recevoir la clé qu’elle recherche dans un pays fantastique, mais une souris s’en empare. Elle va le poursuivre, réalise qu’elle ne peut pas passer sur de la glace sans la briser. Clara passe devant un garde gelé, il se réveille et l’empêche de passer en mettant en avant son épée. Clara demande de passer par un endroit qui fait peur au capitaine, mais celui-ci l’accompagne quand même. Le cheval s’enfuit, ils se retrouvent sans monture. Voix inquiétante, avec la forme d’une énorme femme au loin, qui demande à Clara de la rejoindre. Des soldats se moquent du capitaine qui n’est pas assez connu. Retour en arrière où Clara se retrouve avec sa mère, déjà malade, elle parle d’un voyage qu’il faut faire seul. Bruits dans la nuit quand Claire est dans sa chambre, on peut être inquiet. L’armée dirigée par Clara va attaquer la Mère Gingembre, sculpture inquiétante sur le thème du cirque, scène de nuit avec de la musique tendue, il y a du brouillard, on s’inquiète, soudain des soldats disparaissent sous terre, avalé par des trous, les souris casse un carrousel où est l’armée, Clara va aussi tomber, elle appelle à l’aide le Capitaine, on voit qu’il y a des souris qui tentent de l’aspirer dans le trou, il ne parvient pas à la retenir, elle est finalement remontée à la surface, la main d’un robot géant la soulève et l’éjecte dans un chapiteau où des clowns étranges tournent autour d’elle, se moquant, la faisant tomber, l’entourant, c’est plutôt inquiétant. La Mère Gingembre a comme une forme de cicatrice sur le visage. Clara est dépitée, elle a réussir à ouvrir la boite, mais elle ne trouve rien qui peut l’aider dans sa souffrance de perte de sa mère, elle veut tout abandonné, réalise que sa quête était vaine, que personne ne va lui donner de solution pour mieux se sentir. On commence à réaliser que la Fée Dragée n’avait pas de bonne attentions, elle se montre impertinente, hautaine et fait comprendre qu’elle n’obéira plus aux ordres. Le pays va entrer en guerre à cause de l’armée que crée la Fée Dragée et ses soldats sont grands impitoyables. Clara et le Capitaine se font arrêter et sont emmenés le haut d’une tour. On voit que la machine peut aussi transformer les personnages en jouets, c’est une arme redoutable. Les deux autres régents sont aussi enfermés en haut de la tour. Clara veut entrer discrètement au château pour tourner une roue, elle va être découverte, elle doit fuir, en parallèle des soldats font tomber la géante de Mère Gingembre, le Capitaine est poursuivi. Tristesse de quitter son nouvel ami le Capitaine.

Moquerie

On se moque des deux soldats qui finalement vont remplacer le Capitaine dans sa garde du pont.

VOCABULAIRE

Classique.

Un film avec d’impressionnantes images de synthèse, mais surtout un film sur le deuil d’une mère et le moyen de dépasser sa souffrance. Beaucoup de belles images et de jolies robes que toutes les petites princesses auront envie de porter.

Ce que disent les autres : Filmage suggère l’âge à 10 ans « Dans quelques scènes qui pourraient impressionner les plus jeunes, l’angoisse est liée à l’univers des contes de fée : quelques créatures fantastiques et effrayantes, les soldats engloutis dans la terre, les scènes d’agrandissement et de rétrécissement, les affrontements avec l’armée des soldats de plomb. Sur le plan de la réalisation, acteurs, danseurs, décors, musique et effets spéciaux contribuent à la création d’un monde onirique à la fois original et fidèle au conte allemand « Casse-Noisette et le Roi des Souris » de E.T.A. Hoffmann (1816). Le film aborde des questions comme la place de chacun au sein de la famille, le deuil, le chemin vers l’âge adulte, la loyauté, la solidarité, la confiance. Ce conte de fée est adapté à tous les publics, sauf les plus jeunes qui pourraient avoir peur.« . Ici, une analyse plutôt négative.

Partager cette page :

Lost Password