Casper, l'école de la peur

Casper, l’école de la peur

À partir de 8 ans

Casper, l’école de la peur est une série d’animation de 2006, en images de synthèse d’une qualité moyenne (légèrement améliorée dans la deuxième saison en 2009). On suit Casper et beaucoup d’autres personnages dans son école. Mais Casper va aussi vivre dans notre monde pour rejoindre son ami humain.

MESSAGES

Amitié

L’amitié c’est le plus important. On découvre une école où les relations ne sont pas faciles entre les élèves. Beaucoup de thèmes tournent autour de qu’il faut faire pour avoir des amis, la véritable amitié.

Tolérance

Il ne faut pas s’arrêter à l’apparence des gens, des monstres peuvent être gentils.

Gentillesse

On nous montre qu’il y a les gentils et les méchants et qu’il faut mieux faire partie du bon groupe.

Équipe

Vivre des aventures avec des copains.Tenter empêcher des catastrophes.

Monstre

Découverte des différents monstres du répertoire fantastique.

Peur

Mettant en scène un gentil fantôme et des monstres dans des situations où les personnes peuvent avoir peur pour rien, on tente de travailler sur les peurs des enfants (ou en tout cas de la rendre visible, ce qui permet d’en parler).

SCÈNES DIFFICILES

Il y a des monstres de toutes sortes

Tous les enfants de l’école sont des minis vampires, squelettes, loups-garous, momies, zombies, mais ils sont presque mignons. L’environnement reste lui plutôt sombre.

Malaise

L’animé tourne exclusivement autour de relations conflictuelles que l’on peut avoir entre camarades, de peurs ou de problème qu’il faut résoudre.

Ne pas suivre l’exemple

Il faut saisir que les efforts faits pour devenir plus méchants ne sont pas bien à suivre. Il y a aussi plein de bêtises (regarder la télé sans permission, faire le mur, l’école est montrée comme ennuyeuse, jeter un truc dans le dos d’un enseignant).

VOCABULAIRE

Classique. La musique veut souvent faire peur.

Une nouvelle série consacrée à Casper qui est introduite par un film qui présente l’arrivée du gentil petit fantôme dans une école. Il aura principalement deux autres gentils camarades et un jeune vampire qui sera le petit méchant des histoires. On trouvera toute une série de personnages peu fréquentables, surtout le jeune vampire qui a tous les défauts. On n’est pas loin du stéréotype avec les deux petites filles squelettes, blondes à souhait qui ne pensent qu’à leur look. Une série qui tourne souvent autour du conflit, avec la malheureuse habitude de poser un personnage comme méchant (Scratch) qui reste enfermé dans son rôle. Paradoxalement, dans cette série où un fantôme est gentil, où on prone la tolérance, le manichéisme est bien présent.

Partager cette page :

Lost Password