Brisby et le Secret de NIMH est un film d’animation de 1982. Une introduction mystérieuse. Ou l’on parle d’un Jonathan qui est mort et qui faisait partie d’un plan. On retrouvera parfois ce narrateur qui restera longtemps mystérieux. Les plans ne sont pas toujours linéaires et l’histoire est complexe. On pourra voir en alternance Brisby, ses enfants ou les rats ou le corbeau ou le narrateur. Il y a aussi un flash-back qui explique la genèse de la mutation des rats. Le générique de fin montre des dessins qui refont l’histoire le temps d’une chanson d’Yves Duteil.

MESSAGES

Don de soi

Une mère peut se mettre en danger pour vouloir sauver ses enfants. Fonction maternelle du soin à l’enfant, cette maman est prête à tout pour sauver son enfant malade, même de se mettre en danger. Dévouement.

Différents mondes

L’idée qu’il peut y avoir des êtres conscients autour de nous (même si pour cela on doit encore croire que ce qui est important est comme nous). Intelligence, connaissance. On met en avant l’intelligence, la capacité de réfléchir, d’élaborer. Ceux qui prétendent avoir le plus d’intelligence s’approprient le pouvoir. Risque de guerre quand il n’y a pas le respect de l’autre.

Famille monoparentale

On découvre une femme seule au foyer et la difficulté qu’elle peut avoir pour gérer tous ses enfants, ses besoins de demander du soutien à l’extérieur. Ce sont les adultes qui doivent gérer les problèmes, les enfants sont à préserver.

Dominance des hommes

Même si Mme Brisby se montre courageuse, on sent bien que les exploits ce n’est pas une histoire de femme; elle ne va rencontrer que des hommes dans ses aventures, et il n’y a que des hommes dans les hautes sphères.

Sens de l’entraide

Faire de bonnes actions gratuites. Revalorisation de l’action héroïque, des âmes courageuses.

Maladie

Devoir soutenir son enfant malade, se démener pour lui trouver des médicaments.

Autonomie

Besoin de s’autonomiser, de ne pas être dépendant des autres (les rats qui ne veulent plus voler la nourriture ou l’électricité au fermier. Une femme qui tente de se débrouiller sans son mari mort). Il y a une différence entre ceux qui veulent profiter d’un système et ceux qui veulent aller créer leur société ailleurs.

Danger de la science

Critique des expériences génétique, des expériences sur les animaux.

Quête de l’amour

Un des personnages cherche à fonder une famille, et plus précisément déjà trouver une femme. Il souhaite avoir des conseils. Pour plaire, il faut un peu scintiller.

Stéréotype

De la vieillesse découle la sagesse, les personnes âgées du film sont savantes (comme M. Ages ou Nicodemus).

Les apparences sont trompeuses

Il ne faut pas se fier aux apparences, des personnes qui peuvent faire peur ou une vieille femme ronchonne sont aidantes. Différence. On peut ne pas être comme l’autre, mais partager des valeurs.

Protection des animaux

Mélangé avec écologie, on voit bien que les humains ne s’inquiètent pas de ce qui se passe pour les animaux (que cela soit Brisby qui va devoir quitter sa maison à cause des moissons, ou les expériences scientifiques). Se décentrer. L’homme devrait voir qu’il n’est pas le seul sur cette planète.

Brisby et le Secret de NIMH

Brisby et le Secret de NIMH

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Un chat veut manger un corbeau, il s’en prend à la souris. Crainte et fuite des animaux devant la charrue qui va détruire leur environnement (musique angoissante en prime), Brisby qui monte sur l’engin a bien peur, on craint la mort de son enfant. Chez les rats, le soldat impassible qui poursuit Brisby sans lui parler, le chef de la garde, caché parmi des soldats de plomb qui les surprend par-derrière. Le combat final à l’épée contre le méchant rat, avec la mort d’un de ses complices, des blessés avec du sang visible et sa mort. L’angoisse et le désespoir de la maman quand elle tente de sauver sa maison qui s’est engloutie avec ses enfants dans la boue.

Certains personnages font peur

Le chat borgne, grosses dents, oeil crevé, qui va s’en prendre au corbeau, une attaque terrifiante, il s’en prend ensuite à Mme Brisby. Le vieux hibou vérolé et plein de toiles d’araignées (voix caverneuse yeux de feu). Chez les rats ils semblent dans premier temps agressif, avec un garde qui s’en prend à Brisby, la poursuit avec sa lance électrifiée. Jenner est un rat assoiffé de pouvoir prêt à tuer ceux qui se mettent en travers de sa route. Même un gentil comme Nicodemus peut avoir une allure effrayante).

Malaise

Beaucoup d’environnements effrayants (entrer dans la maison du hibou pour une souris, c’est un peu compliqué, ossement par terre, araignée géante. Rechercher les rats, dans leur territoire, un masque de chat rougeoie, des ronces qui semblent vivantes, tout cela dans le sombre). Jeremy veut aider, mais il risque d’attirer des ennuis à Brisby (la première fois en ne réalisant pas le danger du chat, puis en risquant d’attirer les fermiers). On réalise que Jenner veut aider Brisby pour fomenter un mauvais plan, créer un accident qui le servirait.

Tristesse

Brisby pleure, elle craint avoir perdu le précieux médicament.

Misère sociale

La vie difficile de Mme Brisby, qui doit se débrouiller seule, dont le mari est mort, qui a un enfant très malade.

Complot politique

Quand les avis divergent, le méchant invente un plan machiavélique pour tuer son vieux sage chef Nicodemus.

Inconnu

On laisse planer beaucoup de mystère (le début du film est étrange, on ne voit pas entièrement le personnage).

VOCABULAIRE

Classique. Chanson.

Le scénario est plutôt adulte, il y a l’idée de société secrète, d’espèce forte ou moins forte (certains protagonistes pourront même dire inférieure), et et un plan bien mystérieux, une genèse tout autant inconnue. Nous avons affaire à une histoire sombre. Il existe une suite.

Partager cette page :

Lost Password