Bip Bip et Coyote - Wile E. Coyote and the Road Runner

Bip Bip et Coyote

À partir de 7 ans

Bip Bip et Coyote (« Wile and Road Runner » en anglais) est une série d’animation crée en 1949. Le rythme rapide, en 6 minutes on nous propose généralement 11 tentatives d’attraper le Bib-Bip. Différentes trouvailles visuelles étranges (les déplacements des protagonistes montrés comme des points lumineux dans des couloirs). Il peut y avoir des plans dessinés, pour que l’on saisisse ce que veut faire Coyote.

MESSAGES

Quête de nourriture

Avec son aspect squelettique et l’environnement aride d’un désert, la motivation de Coyote pour s’emparer de Bip-Bip est la faim. Un pauvre hère au ventre creux peut développer beaucoup d’énergie pour atteindre son but. Chasse. Vilain chasseur. Gourmandise. Il vaudrait mieux que le Coyote cherche une autre nourriture.

Le méchant perd toujours

Critique du carnivore. Le méchant carnivore brun plein d’idées pour s’emparer de sa proie ne pourra jamais vaincre le gentil oiseau coloré au regard pas vraiment intelligent, mais qui sait courir vite et qui a beaucoup de chance.

L’assiduité ne produit pas toujours un résultat

On peut essayer et essayer encore, ce n’est pas pour cela que l’on va réussir. Cette lutte a donc presque plus d’importance que le résultat et l’abandon n’est pas possible, en tout cas pas pour ce Coyote qui toute sa vie aura tenté d’attraper Bip-Bip, pathétique.

Tel est pris pris, croyait prendre.

Le coyote pose des pièges pour coincer l’oiseau, mais ils se retournent toujours contre lui.

Danger

On peut faire face aux dangers et les traverser sans encombre.

Bip Bip et Coyote

Bip Bip et Coyote

SCÈNES DIFFICILES

Banalisation de la souffrance

Tomber d’une grande hauteur, se faire écraser par des cailloux, par des trains, subir une explosion. Son corps est très élastique, il peut se tordre dans tous les sens et il peut y perdre des poils. À force d’humiliation et de pauvre regard effrayé, on en viendrait presque à plaindre l’agresseur.

Utilisation de différentes armes

Fronde, arc et flèche, harpon, fusée, canon.

VOCABULAIRE

Sans parole, les héros vont juste soit faire Bip-Bip ou des râles. Il peut aussi y avoir des inscriptions sur des pancartes (en anglais).

Un animé uniquement centré sur l’agression de l’autre. Si le but est de faire rire, cela se fait toujours aux dépens du coyote, humilié. Au point que de nombreux spectateurs prennent sa défense et souhaiteraient qu’il attrape Bip-Bip. Si le coyote est plutôt bien connu, le grand géocoucou l’est moins, une occasion de découvrir un nouvel oiseau.

Ce que disent les autres. Selon les commentaires de son créateur Chuck Jones dans « Chuck Amuck: The Life and Times Of An Animated Cartoonist ». Règle 1 : Bip Bip ne peut blesser Vil Coyote sauf en hurlant « Bip ! Bip ! » – Règle 2 : Aucune force extérieure ne peut blesser le Coyote – si ce n’est sa propre incompétence ou les produits Acme. – Règle 3 : Le Coyote peut s’arrêter à tout moment s’il n’était pas aussi fanatique. – Règle 4 : Jamais de dialogue, excepté le légendaire « Bip ! Bip ! » ou, à l’occasion, une inscription laconique sur une pancarte au moment même où Vil Coyote réalise qu’il court douloureusement à sa perte. – Règle 5 : Bip Bip doit continuer de courir pour la seule raison qu’il est un roadrunner. – Règle 6 : Toute l’action doit se dérouler dans le milieu naturel des deux personnages, le désert du Sud-Ouest américain. – Règle 7 : Tout outil, arme ou équipement mécanique doit provenir de la compagnie Acme Corporation. – Règle 8 : Utiliser aussi souvent que possible la loi de la pesanteur comme ennemi numéro un du Coyote. – Règle 9 : Le Coyote est toujours plus humilié que blessé lorsqu’il échoue. Facile à dire pour nous ! – Règle 10 : Le Coyote doit toujours recueillir la sympathie du public.

Déconseillé aux moins de:Format:Année:Durée:Studio:Pays:Créateurs:Univers:, , Technique:Thèmes:, , , , , ,
Partager cette page :

Lost Password