Bidoum Bidoum

Bidoum Bidoum

À partir de 2 ans

Bidoum Bidoum est une série de 1999 où l’on nous montre des marionnettes dans des prises de vue réelles. Les environnements prennent différentes couleurs en fonction de la couleur du personnage. Un humain est en action et autour de lui vont s’activer ces marionnettes sans qu’il les voie. On va s’intéresser à un élément de la pièce, qui sera l’objet à découvrir. La caméra fait un effet parfois oeil de poisson, déformant un peu les perspectives. Lorsque l’on suit la marionnette, on se situe dans un plan à raz le sol, on se sent plus petit. Ces courts-métrages faisaient à la base partie de l’émission Babibouchette.

MESSAGES

Maionnette

Une revalorisation de ces petits personnages juste actionnés par une tige et qui peuvent pourtant nous montrer beaucoup d’émotions. Jeu. Cela pourrait motiver l’enfant à tenter de s’en fabriquer.

Devinette

Un enfant va nous demander ce que « pense » le Bidoum Bidoum (et dira à la fin de l’épisode ce qui était mis en évidence) (miroir, boite, escargot, baguette, ballon, perceuse, rallonge, trou, catapulte, …).

Découverte

Chaque épisode met en avant un élément d’une pièce. Mise en avant de certaines couleurs (le bleu, le jaune qui se retrouvent sur des objets mis en évidence).

Motivation

On voit souvent l’humain s’activer à faire des choses, et en parallèle, les petits bonhommes sont sans cesse en mouvement, ils découvrent, farfouillent. Une série pour les tout petits qui est une bonne motivation à l’action.

Temporalité

D’une façon plutôt subtile, ces marionnettes représentent les jeux d’enfants, découvertes de petits qui ne sont plus vécues lorsque l’on grandit (l’humain qui vaque à ses occupations ne verra pas ces Bidoum s’amuser).

Force du faible

On revalorise ce qui est petit (on nous montre de petits personnages bien actifs, dans un monde où tout est grand).

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Il n’y en pas vraiment (peut-être une scène de lampe qui coince le Bidoum après lui avoir provoqué une sensation étrange de vertige) (ou la petite crainte la nuit en croisant une bestiole), mais c’est gérable par des touts petits.

VOCABULAIRE

Sans paroles, en dehors des deux petites phrases dites par l’enfant en voix off

Une série plutôt poétique qui motive bien à la découverte. Cette analyse a été posée en fonction de ce qui est réalisé en 2018 (avant les Bidoum se promenaient plus sur l’extérieur).

Partager cette page :

Lost Password