Beyblade: Metal Fusion

Beyblade: Metal Fusion

À partir de 11 ans

Beyblade: Metal Fusion est une série d’animation japonaise de 2010. Les épisodes se suivent et vont développer une intrigue qui va se complexifier petit à petit avec l’apparition de nouveaux personnages. Plusieurs intrigues en même temps. Il peut y avoir des flash-back.

MESSAGES

Importance du mentor

Protection des plus jeunes. Importance de l’amitié. Nécessité de créer des alliances.

Quête initiatique

Les jeunes doivent apprendre de leur expérience, ils vont ainsi s’améliorer. Persévérance. Ne pas baisser les bras et continuer leur chemin vers la victoire.

Force personnelle

La force de la toupie provient dans l’état d’esprit du joueur. Avec différents messages « profonds » qui doivent faire comprendre aux spectateurs qu’ils peuvent avoir un hobby passionnant. L’animé va même s’offrir une mythologie à la fin de la série.

Importance de vaincre ses adversaires

Le combat est au coeur de chaque épisode. Mais on revalorise l’idée que c’est pour s’amuser, on critique celui qui ne pense qu’à vaincre l’adversaire. La victoire n’est pas le plus important, il ne faut pas détruire, importance d’avoir des amis avec eux. Critique de la guerre, lié à l’ambition et du désir des hommes. Compétition. C’est aussi du jeu et du plaisir.

Éducation à la dure

Un père qui va laisser son fils souffrir pour grandir. Quand on perd, il faut se relever, c’est comme cela que l’on progresse. Persévérance.

Différence entre filles et garçons

Les garçons sont dans l’action et le combat, la fille sera plus dans l’information et l’intellectuel, même s’il existe de rares combattantes.

Lutte du bien contre le mal

Les héros luttent contre la Nébuleuse Noire. Les ennemis d’un jour peuvent devenir des amis quand ils parviennent à saisir le sens de l’amitié et du combat dans les règles de l’art. Différenciation entre les gentils qui ont des valeurs (amitié, courage, gentillesse, esprit d’équipe) et les méchants (voleur, trahir ses équipiers). Équipe.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Les toupies peuvent ressembler à des armes, elles peuvent faire de gros dégâts et même faire du mal aux lanceurs, on pourra même craindre pour la vie de Hikaru ou Kyoya qui semble transpercé de part en part. Les héros vont souvent perdre contre les méchants. Différents types de méchants, entre folie et désir de pouvoirs. Ils recherchent la puissance négative, poussent à l’agressivité. Ils sont prêts à tout pour gagner, y compris détruire leurs anciens alliés pour leur voler leur force. Leur tête (pourtant humaine) peut montrer des expressions méchantes ou étranges, et vers la fin de la série on verra Ryuga se faire posséder par sa toupie, avec un visage démoniaque veineux à yeux rouges, une transformation qui atteindra son paroxysme dans le dernier épisode, avec un personnage de film d’horreur. Être confronté à des loups.

Tristesse

Un jeune enfant va subir les assauts d’un adversaire pervers, qui prend plaisir à lui faire découvrir le sentiment de souffrance. Il se met à pleurer et durant un moment, il perd son plaisir de combattre. Tristesse quand à la fin Pegasus disparaît. Mort. Gingka raconte comme il a vu mourir son père devant ses yeux, scène assez forte, le pire c’est que l’on découvre à la fin que le père de Gingka n’est pas mort (et qu’il a donc exprès laissé croire à son fils sa disparition). Certains épisodes se terminent en plein moment crucial, nous laissant parfois craindre la mort d’un personnage. Les pressions exercées sur différents personnages sont parfois violentes. La Nébuleuse Noire a l’objectif de faire perdre les adversaires en leur faisant abandonner rêve et espoir.

Maltraitance

Les chasseurs de têtes. On voit de grands adolescents s’en prendre à un petit, qui le force à jouer avec eux et se fait voler ses points. Ou une bande de méchants qui s’empare du stadium et qui va empêcher toute une ville de s’amuser. Un membre de l’équipe des méchants veut sortir de l’organisation, mais il se fait kidnapper, et on lui vole son pouvoir.

VOCABULAIRE

Langage classique, langage parfois préadolescent (pigé, ce type). Beaucoup de cris.

C’est ici le spin-off des premières séries Beyblade. Dans la lignée des Pokemon, Bakugan ou Yu-ghi-Oh, une série animée inventée pour vendre un produit marchandising (ici des toupies de combat, que l’on peut acheter dans tous les bons magasins du coin). L’enfant est trompé quand il voit l’animé, avec des attaques de toupies spectaculaires qui n’ont rien à voir avec la réalité. Certains épisodes montrent de la cruauté entre les personnages, et même si le bien triomphe à la fin, on peut les voir rester en souffrance longtemps, durant des épisodes entiers.

Partager cette page :

Lost Password