Alita: Battle Angel est un film de 2019 en images de synthèse. Un rendu impressionnant, bien réaliste. Beaucoup d’effets qui nous immergent dans les différents plans. Rythme qui peut être rapide. Il peut se passer plusieurs choses en même temps. Quelques petits retours en arrière. Il y a clairement une idée d’une suite.

MESSAGES

Science-fiction

On nous envoie dans un monde post-apocalyptique où une guerre a ravagé la Terre et où une unique ville a survécu. Des images d’un futur, 2563 où les humains ont la possibilité d’avoir des parties mécaniques (beaucoup de cyborgs). Technologie. Une revalorisation de la science à travers tout ce que les humains sont capables de faire en matière de cybernétique (avec en plus l’idée que des savoirs ont été perdus suite à une guerre).

Quête identitaire

Un homme découvre les restes inanimés d’une cyborg, il lui redonne la vie, mais elle est amnésique. Elle va se demander d’où elle vient et petit à petit découvrir qui elle a été. Difficulté de vivre avec l’idée que l’on a été jetée dans les ordures. Adolescence. On lui fait jouer des attitudes d’ado, ne veut pas suivre les recommandations de son père adoptif, veut vivre son autonomie, recherche les sensations, s’intéresse à l’autre sexe, a besoin de comprendre pas soi-même, n’en fait qu’à sa tête.

Combattre

Les personnages règlent leurs différends à coup de poing et autres armes souvent incrustées dans leurs corps cybernétiques. Art martial. Alita est une ancienne combattante des colonies de Mars, elle maitrise un art de combat puissant, le Panzer Kunst. Arme. L’arme n’est pas bonne ou mauvaise, cela dépend de la personne qui l’utilise. On revalorise ceux qui ont réussi à s’intégrer les moyens de se défendre ou s’attaquer, les armes sont puissantes et Alita va finalement s’approprier une lame puissante (il faut mériter les belles choses), et va se retrouver avec un corps de Berserkers après avoir été à moitié détruite.

Méfiance

L’héroïne semble être une fragile adolescente, c’est une guerrière. Hugo est un sympathique petit gars qui dépouille les gens la nuit. Ido est un tranquille médecin qui gagne de l’argent en faisant le chasseur de prime (guerrier chasseur). Des personnes peuvent être possédées par le docteur Nova. Danger. Les personnages sont complexes, ils ne sont pas vraiment ce qu’ils prétendent être, difficile de donner sa confiance (Alita est trop gentille, naïve, on lui explique qu’elle devrait plus se méfier, le monde est cruel). On nous montre ensuite bien comme certaines personnes sont prêtes à tuer, pour de l’argent, pour se venger (où parce qu’ils sont simplement agressifs). Mort. La mort est bien présente, il y a forcément plein de méchants que l’on tue sans vraiment se poser de questions, il y a des personnes tuées que l’on ne connait pas vraiment alors on ne va pas trop se poser de questions et il y a des personnages principaux qui meurent et là c’est plus difficile. La mort de Hugo se fait à la fin, on ne traite pas vraiment la question du deuil (au mieux on comprend qu’Alita est sur le chemin de la vengeance). Vengeance. C’est aussi le besoin de venger la mort de sa fille qui a fait que Ido devienne chasseur de prime.

Romance

Exemple de deux jeunes adultes qui vont s’apprécier et s’aimer. Compter l’un sur l’autre, donner un nouveau sens à sa vie en mettant son intérêt dans l’autre. On les voit se caresser et s’embrasser. Chagrin d’amour. Tout ne sera pas simple dans cet amour entre ces deux jeunes, cela finit mal.

Différence de classe

Ce film nous montre ce qui se passe dans une ville qui existe pour en servir une autre. Tous les personnages que l’on voit ne sont que des personnes de basses conditions, car ils ne vivent pas à Zalem, une fille qui flotte au-dessus de leur tête en leur envoyant leurs déchets. On voit clairement des personnes qui n’ont pas d’argent. On nous montre Nova, une personne qui se croit au-dessus de tout. Différence. Il y a aussi clairement des intolérances entre ceux qui n’ont pas de prothèses mécaniques (Tout-Viande) et ceux qui ont boosté leurs corps avec différents moyens (Tout-métal). On sent bien qu’il peut y avoir des tensions entre ces deux catégories de personnes (Alita se demandent si en ayant cette différence on peut s’aimer) (un pote d’Hugo lui renvoie bien qu’Alita est une machine). Proche du racisme.

Alita: Battle Angel

Alita: Battle Angel

Réaliser ses rêves

Lorsque l’on est trop motivé à obtenir des choses impossibles, on peut se bruler et mettre en jeu des choses importantes (Hugo n’hésite pas à voler pour obtenir l’argent qui lui permettrait d’aller à Zalem).

Aider les autres

Le docteur Ido pense à aider ceux qui sont dans le besoin, il a un centre de soin qu’il parvient à financier en travaillant comme chasseur de prime à côté (ce qui lui permet de ne pas imposer des tarifs à ceux qui n’en ont pas les moyens). Protection parentale. Ido a une attitude de père, on le voit vouloir protéger Alita, l’empêcher de se mettre en danger, puis lui confectionner des protections quand elle fera sa course.

Sport

Le Motorball est un sport apprécié dans ce monde, une sorte de course en roller où tous les coups sont permis. Un exemple d’agressivité entre participants, on voit bien l’impact sur le public qui réagit bien dans l’émotion (on bastonne et on est content). Il y a des exemples de jeux où ce sont les jeunes qui se font des matchs dans la rue, puis il y a ce qui se joue dans les grandes compétitions (avec tout ce qu’il y a de véreux dans ce monde, comme éliminer un participant qui aurait des armes avec trop de potentiel). On nous montre les coulisses de ce sport.

Femme performante

On joue ici sur la fragilité d’une jeune fille, qui en apparence est une mignonne petite chose, mais qui peut se révéler être une combattante puissante.

Fréquentation

En rencontrant une femme et en tombant amoureux, Hugo va comprendre qu’il doit arrêter de fréquenter les mauvaises personnes, il va vouloir laisser tomber sa bande de copains voleurs.

Vol

On critique ceux qui s’approprient le bien d’autrui (ici c’est le sympathique Hugo, qui a sa zone d’ombre, qui va voler des personnes (et plutôt violemment, en bande, en leur envoyant des décharges, les laissant démembrés sur le sol).

Argent

Les gens méchants sont trop intéressés par l’argent. Il y a souvent des motivations à rechercher des choses que l’on ne possède pas, en espérant qu’avec de l’argent on puisse les obtenir, mais ce n’est pas une bonne direction (voir Ido soigner gratuitement des personnes ou Alita aimer, ça c’est la bonne vie).

Mignon

Alita a de gros yeux et un visage qui joue sur le mignon (comme le Manga). Chien. Petite scène où elle apprécie être avec un petit chien (cela permet le contraste avec ce qui est montré comme agressif ou visuellement effrayant).

Loi

La société a des lois qu’il faut suivre. Ici ce sont des citoyens qui sont mandatés pour faire régner l’ordre, des chasseurs de primes qui ont le droit de porter une arme et de tuer les criminels. Mieux vaut être du côté de la loi, car les règles sont strictes. Après on comprend aussi que ces lois ne sont valables que pour ceux d’Iron City, ceux de Zalem peuvent par exemple ne pas faire apparaitre un criminel dans la liste de donnée.

Alita: Battle Angel

Alita: Battle Angel

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Alita qui découvre son nouvel environnement risque d’être écrasée par un véhicule. Alita se trouve devant un Centurion, elle ne réalise pas qu’elle doit faire position basse et se met en position de combat, c’est Hugo qui l’écarte pour la sauver (ensuite elle va récupérer un petit chien sous la machine pour qu’il ne se fasse pas écraser). Alita et Ido sont pris à partie par un cyborg à l’allure un peu dingue, si Ido lui coupe un bras il est mis à terre, va être tué par derrière, mais Alita vient le sauver en fracassant l’homme avec ses poings, une femme intervient, elle a des membres en forme de lame, elle lui dit qu’elle va aller lui fouiller ses entrailles. Ido tente d’aller aider Alita, mais il est maintenu par un troisième ennemi balaise. La jeune fille est bien agile, elle éclate le visage de la femme contre le mur et parvient à faire fuir Grewishka après lui avoir coupé un bras. Alita qui a défié tous les guerriers chasseurs doit se battre contre chacun d’eux, bagarre générale, avec en plus un Zapan qui se retrouve avec le nez cassé, ce qu’il ne supporte pas. Apparition de Grewishka, avec les nouvelles armes que Vector a fait voler à un sportif de Motorball, des griffes puissantes qui s’allongent, personne ne veut aider Alita, sauf un petit chien qui va se faire tuer (on ne voit rien, mais on comprend bien). Gros combat contre Grewishka où Alita va se faire détruire, son corps n’étant pas assez puissant, elle est découpée en rondelle. Il ne lui reste qu’un bras, mais elle parvient à arracher l’oeil de Grewishkaon voit bien l’homme souffrir. Hugo a décidé d’arrêter de dépouiller les cyborgs, il va en parler à son comparse, ils se disputent, se frappent, mais Zapan arrive et lui menace de pendre sa tête à sa ceinture, il lui pose sa lame contre le torse, lui fait saigner l’épaule, et quand son ami intervient, on le voit se faire couper en deux, le jeune garçon met le feu à son assaillant et parvient à fuir, mais il est poursuivi et demande de l’aide à Alita qui en parallèle de cela est agressée par toute l’équipe du Motorball, beaucoup de scènes de combat et différentes morts (comme se faire broyer par une machine). Hugo a décidé de monter sur Zalem par ses propres moyens, mais son amie sait que le chemin qu’il emprunte est mortel, elle tente de le ramener à la raison, elle finit par réussir, et c’est quand il allait se diriger vers elle que Nova envoie un système de lame qui va le déchiqueter. Alita parvient à le retenir de tomber, et elle se tient elle même à son épée plantée dans du métal pour ne pas glisser, c’est vertigineux, car ils sont très haut. Le bras d’Hugo commence à céder et il finit par tomber sous les yeux de son amoureuse, scène qui se veut poignante.

Malaise

Ido découvre une partie du corps d’une jeune fille dans une décharge, il réalise qu’elle est encore vivante. Scène dans les bas-fonds de la ville, de nuit, une femme entend du bruit, c’est inquiétant, on l’entend crier et on voit une ombre de lame s’abaissant. Alita voit Ido rentrer de nuit avec du sang sur sa main, elle craint qu’il soit un peu louche, surtout qu’on comprend qu’il y a des personnes qui se font voler des parties de leurs corps. Ido ne répond pas quand elle lui demande d’où vient cette blessure. Hugo amène Alita sur les toits, c’est vertigineux. Ido discute avec son ex-femme, on comprend qu’il a donné le corps qu’il destinait à sa fille à Alita, sa femme part dans une voiture où l’attend un homme qui a l’air louche. Alita suit Ido qui sort de nuit, on voit qu’il s’intéresse à une femme, il construit une arme et l’héroïne comprend que c’est lui qui assassine des personnes, elle s’interpose et comprend trop tard qu’il tentait au contraire d’arrêter une meurtrière. Dans l’ombre, un ennemi caché sous un costume, carrure impressionnante. Un retour en arrière nous montre le moment où la fille de Ido est morte, on voit bien l’agressivité du cyborg en manque de drogue. Apparition soudaine de Grewishka qui saute à travers la fenêtre et apparait devant Chiren. Premier moment étrange où Grewishka est possédé par le docteur Nova qui parle à travers lui (et dit qu’il veut la mort d’Alita). On ne trouve pas la trace de Grewishka dans la base de données des criminels, on comprend qu’il est protégé par des puissants. Sport violent où on voit une personne tuer pour récupérer une balle. Hugo doit subitement partir, il semble qu’il y ait un problème. Le joueur qui a gagné le championnat est subitement attaqué, il est électrocuté et mis dans un camion où ses membres sont découpés, on réalise que c’est Hugo qui est sous le masque et que c’est Vector qui lui demande de faire ce travail en échange d’argent. Le joueur est au sol sans bras ni jambe, Vector sort un chalumeau et l’approche de lui (on comprend qu’il va le tuer). Alita entre dans un ancien vaisseau envoyé par Mars, elle doit sauter dans un lac, marcher au fond de l’eau, à l’intérieur de l’appareil on voit des membres de l’équipage en squelette sur leur siège. Ido ne veut pas relier Alita au corps de Bersekers, il ne veut pas la voir se transformer en guerrière, mais elle n’en fait qu’à sa tête et va s’engager comme chasseuse de prime, puis entre dans leur taverne pour leur demander de l’aide (endroit mal famé où on voit des personnes se battre), mais personne n’est motivé. Elle va se moquer de Zapan et se crée ainsi un ennemi mortel. Sang d’un petit chien sur le sol qui est utilisé par la jeune fille pour se faire deux traces de guerre sous les yeux. Grewishka a un pansement dans son oeil crevé, mais on voit qu’il a mal, il veut se venger. Vector parle avec Hugo, on craint qu’il l’utilise pour tuer Alita (cela va être sur ses conseils que le jeune garçon va convaincre Alita de participer à une course de Motorball, mais il ne sait pas que tous les participants sont payés pour tuer la jeune fille). Alita est prête à donner son cœur à Hugo pour qu’il parvienne à se payer un trajet pour Zalem. Zapan veut se venger et dit vouloir bien plus faire souffrir que simplement tuer. Zapan a fait croire que Hugo avait tué une personne, il est recherché comme meurtrier et avec la loi contre lui, il n’a aucune chance de survivre. Zapan enfonce sa lame dans l’estomac d’Hugo, il agonise dans les bras d’Alita, mais elle doit le livrer au gouvernement, on la voit arriver avec la tête coupée d’Hugo dans les bras, c’est plutôt glauque. Alita coupe la moitié du visage de Zapan, on le voit encore parler, c’est plutôt glauque. C’est Chiren qui a réussi à faire maintenir Hugo en vie malgré sa tête coupée, on apprécie son geste et c’est d’autant plus triste que l’on comprend qu’ensuite Vector va la faire tuer et envoyer des parties de son corps à Nova. À travers Vector, Nova menace Alita et surtout ses amis, mais elle tue l’homme qui n’était qu’une marionnette pour Nova.

Visuel effrayant

Les effets spéciaux sont très réalistes et beaucoup de personnages cyborg sont inquiétants, ils ont des armes puissantes, des visages agressifs ou effrayants.

Mort de personnages appréciés

On nous parle de la triste fin de la fille de Ido et Chiren, qui est en chaise roulante et qui se trouve sur la route d’un fou furieux qui la fait gicler, elle va en mourir (les parents se séparent ensuite). La mort du petit chien. Tanji, l’ami d’Hugo qui se fait couper en deux par Zapan. La mort de Chiren que l’on retrouve en pièce détachée dans une caisse.  La triste mort de Hugo, que Alita a réussi à retenir, mais son bras va lâcher et on le voit tomber de trop haut pour survivre.

Monde adulte

On voit Chiren qui est sur le lit de Vector en petite tenue. Le joueur qui a gagné le championnat sort avec trois filles.

VOCABULAIRE

Actuel.

Un film impressionnant, respectueux du manga (sauf pour les puristes). Un monde de science-fiction qui garde sa complexité (il faut dire que la bande dessinée est très riche). Un monde bien dur, beaucoup de combats, une quête identitaire et un chagrin d’amour. Mais ce n’est pas pour les enfants, des images violentes, avec décapitation, mutilation de membre, visage découpé et j’en passe (on tente de ne pas trop nous montrer du sang) (on pourrait presque penser que de tuer un cyborg ce n’est pas un problème) (en plus quand on tue le petit chien, on ne montre rien) (et on ne voit pas quand la maman est tuée, on ne verra que ses organes bien protégés dans une caisse, on nous montre que ce qui reste d’elle, yeux, cerveau, cœur…). Cette violence sert le film et permettra aux adolescents ou aux adultes d’apprécier cette adaptation au rythme trépidant, mais pas idéal de faire penser que c’est pour les plus jeunes.

Ce que disent les autres : Contrairement à la France qui classe ce film Tout Public, Filmage pose qu’en Suisse c’est âge légal 12 ans. « Film de science-fiction adapté d’un manga, Alita : Battle Angel est un film spécifiquement destiné aux adolescents et aux adultes férus du genre. Si sa violence semble parfois extrême, bagarres « sanglantes », décapitations, mutilations de membres, énucléations, elle concerne essentiellement des androïdes qui ne ressentent pas la douleur et l’univers dans lequel évoluent les personnages relève d’un futur fantasmé et improbable qui permet au spectateur une certaine distanciation. On notera par ailleurs que la forme du film, longueur, bande-son agressive, montage parfois épileptique, voire sous-titrage et 3D, est susceptible de fatiguer les spectateurs les plus sensibles. Les protagonistes adolescents présentent en outre des comportements relevant parfois de l’exemplarité négative, désobéissance aux adultes et prises de risques, mais dans un contexte peu susceptible de susciter des vocations de rebelles en herbe.« 

Partager cette page :

Lost Password