Film en images de synthèse de 2008. Qualité moyenne. Une introduction tendue qui nous impose tout de suite un retour en arrière. On découvrira l’histoire classique des maisons soufflées par le loup et la mort de celui-ci dans la cheminée. Puis une suite nous est proposée. On nous guide à travers les ellipses et un livre de photos qui doivent nous faire comprendre que le temps passe. Il y a un flash-back, quand le jeune loup réalise ce qu’il a fait.

MESSAGES

Mauvaises fréquentations

Les loups sont un mélange d’armée et de loubards. Ils tentent de rallier un sympathique jeune loup dans leur camp. Attention de ne pas se faire embarquer sur le mauvais chemin. Il faut bien choisir sa famille.

Éducation d’un enfant

On voit la difficulté quand il est bébé (lange, nourriture). Puis surtout quand il est adolescent (il laisse tout traîner, mange beaucoup, se rebelle contre l’autorité. Toute la question de la confiance réciproque).

Adoption

Il y a ici une acceptation de l’adoption par trois pères, qui sont aimants et qui tentent de bien faire. C’est sans le dire vraiment montrer qu’un couple de papas peut aussi très bien élever un bébé, une acceptation de l’adoption par des homosexuels.

Combattre

La meilleure défense c’est l’attaque. Si on t’embête, fais pareil. Une certaine revalorisation du combat.

Difficulté d’intégration

On découvre que ce n’est pas facile, l’intégration dans une école.

Travail

Importance du boulot bien fait. Ouvriers flemmards. Critique des ouvriers qui prennent surtout des pauses, qui sont sur plusieurs chantiers en même temps. Responsabilité.

Critique du jeu vidéo

C’est montré comme une addiction, il empêche de faire les choses importantes.

Végétarien

Manger des petits cochons ce n’est pas sympa, autant devenir végétarien.

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

L’introduction nous met tout de suite dans le bain, avec les trois cochons suspendus au-dessus d’une marmite frémissante. Ils se critiquent agressivement. Les loups sont agressifs, ils poursuivront les cochons, peuvent se montrer méchants même entre eux (se moqueront de leur congénère pacifique, baffe au plus jeune). Finalement ils iront même renier leur chef pour suivre une sorte de savant fou loup. Les personnages subissent beaucoup d’agressions durant le film.

Malaise

Le jeune loup est mal dans sa peau, car mal vu, dénigré par ses camarades qui lui font bien remarquer qu’il n’est pas comme eux (il deviendra alors copain avec un autre « geek »).

LANGAGE

Classique. Un peu de langage jeune vulgaire « Barrez-vous pétasses », « salaud poilu ».
Une qualité moyenne pour un long métrage en synthèse. Une fin happy-end un peu rapide (on a de la peine à comprendre pourquoi les loups deviendraient comme ça végétariens). Un film qui se permet des références subtiles et humoristiques à d’autres contes (le petit chaperon rouge, Jack et le haricot magique). Le scatologique est censé faire rire (le bébé fait pipi sur les papas, l’odeur des couches).
Partager cette page :

Lost Password