100% Loup est un film en image de synthèse de 2020. Freddy est un petit enfant au début du film, puis une ellipse de six ans nous le fait découvrir à l’âge de ses 14 ans. Le rythme peut être rapide. Il se passe plusieurs choses en même temps.

MESSAGES

Tolérance

On critique l’idée que l’on ne peut pas apprécier les autres qui sont différents (un clan de loup-garou n’aime pas les chiens, faudra apprendre à changer sa façon d’être) (les chiens se font de fausses représentations sur ce que sont les loups-garous). Mais à la fin, on finira par se reconnaitre. Différence. On peut avoir une apparence différente des autres et apprendre à bien se sentir.

S’affirmer

Avoir besoin de montrer que l’on veut être grand, réussir à être performant comme ses parents (ici un enfant veut être un gros loup-garou). Force. L’enfant veut être puissant. IL va découvrir ses potentiels, même si ce n’est pas ceux qu’il appréciait avoir. Confiance en soi. Lorsque l’on sait qui ont est et que l’on a confiance en soi, on s’apprécie et on est capable de grandes choses.

Appartenance

Faire partie d’une grande famille (les loups-garous). Quand on est heureux d’appartenir à un clan, c’est difficile de réaliser que l’on a aussi des habitudes qui mériteraient d’être changées (comme de rejeter une espèce).

Chien

Les loups-garous n’apprécient pas vraiment les chiens qui sont ici montrés comme antipathiques, on va finalement nous les montrer sympa et critiquer ceux qui ont des à priori contre ces sympathiques animaux. C’est chouette d’avoir un chien (toutes les bêtes qui étaient seules à la fourrière vont avoir un foyer). Protection des animaux. On critique les gens qui veulent utiliser les fourrures (ici on veut utiliser les poils des chiens pour faire des perruques).

Vantardise

Freddy doit réussir à changer, il a besoin de se sentir le meilleur. Quand il réalise ne pas savoir des choses, il peine à demander de l’aide, mais va comprendre que l’on a besoin de l’autre pour s’en sortir.

100% Loup

100% Loup

Famille

Relation au père. Bonne relation entre un père et son enfant qui a hâte de lui ressembler. On voit le garçon bien apprécier son papa. Vieillesse. On nous montre une vieille dame bien performante et aidante. Adolescence. Pas facile de vivre le moment où l’on va devenir adulte, attendre cela avec impatience. Rite initiatique. Les jeunes (loups-garous) doivent attendre leur 14 ans avant de faire partie des adultes qui peuvent se transformer, une cérémonie leur permet de faire partie de la communauté. Transmission. Apprécier devenir un jour ce que sont les parents.

Monstre

Loup-garou. On nous présente ce personnage qui est un humain et qui peut se transformer en loup.

Leader

Un jeune homme aimerait reprendre le rôle de son père de chef de meute, mais celui qui reprend le poste n’est pas motivé à rendre son tablier. On voit comme des membres de notre famille peuvent trahir pour garder le pouvoir.

Peur

Un film qui joue avec la peur des loups, du noir (un film qui pourrait se voir en période Halloween pour les enfants).

Solitude

Les chiens ne fonctionnent pas en meute, mais vadrouillent seuls. Le vendeur de glace se sent seul, et aimerait avoir des amis, être reconnu.

Agressivité

Savoir maitriser sa colère (un chien donne son aide pour calmer les autres). On critique l’agressivité que peuvent avoir les loups-garous contre les chiens.

Mort

Freddy qui avait déjà perdu sa mère voit son père mourir devant ses yeux. Deuil. Souffrance des personnes à l’enterrement. On n’a pas retrouvé le corps du père, Freddy croit qu’il peut être encore vivant (ce qui est finalement le cas, autant dire que le thème du deuil n’est ici finalement pas vraiment bien abordé).

Littérature

Un animé inspiré d’un livre pour enfant écrit par Jayne Lyons.

Amitié

On peut être ami même si on est différent. Pour montrer son amitié, on porte le chapeau pour l’autre.

100% Loup

100% Loup

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Un jeune garçon court dans la nuit, il semble y avoir derrière lui des loups, on craint qu’il soit poursuivi (on découvre ensuite que les loups sauvent en fait une femme qui risquait de périr dans un incendie). Le garçon veut aider les parents, risque de tomber au sol avec un bébé. Freddy risque de se faire écraser par une voiture, son père loup-garou le sauve, le conducteur est choqué, mais veut comprendre ce qu’il a vu et se met à la recherche du loup. Freddy risque de se faire écraser par des voitures. Une chienne se fâche quand Freddy lui dit de ne pas bouger. Freddy croit un chien attaché bien agressif, puis un autre qui est plutôt dingue, la ruelle est inquiétante, il est entouré de chiens à grosses dents. Deux hommes de la fourrière arrivent pour s’emparer des chiens. Laser qui risque de toucher différentes personnes. Les deux jeunes chiots se font soudainement attraper par les hommes de la fourrière (et Freddy voit des colliers qui semble faire mal). Freddy se retrouve dans l’antre du monstre, il fait sombre, il crie pitié, à l’aide. La voiture du vendeur de glace allait foncer sur Freddy, le père le pousse et la reçoit en plein torse. L’homme vise les loups avec des balles d’argent qui les font tous tomber au sol. L’air aspire le petit chien qui risque de finir broyé, découpé (mais la machine explose détruite par le tout petit). Hotspot rugit et s’attaque à Freddy.

Malaise

Un garçon veut être un loup-garou comme ses parents, il les a suivis dans une de leur aventure, pour cela il a emprunté une pierre précieuse et se fait gronder. Des chiens se moquent d’un loup-garou et lui a posé des choses sur la tête quand il dormait. Freddy oublie la précieuse bague qui est récupérée par un marchand de glace. On n’a pas retrouvé le corps du père, Freddy croit qu’il peut être encore vivant. Le marchand de glace a toujours la précieuse bague, les loups-garous ne parviennent pas à la récupérer. Il y a un conflit entre l’oncle qui veut garder son rôle de chef de meute et ne pas le rendre ce poste à Freddy qui va enfin devenir un loup-garou. Deux enfants de l’oncle se moquent de Freddy. Le garçon va enfin se transformer, il entre sous le rayon de lune et semble se désarticuler, il est assez ridicule et lorsqu’il montre sa nouvelle apparence il est risible, car il a la tête d’une sorte de caniche, il tente de montrer sa force, mais parvient seulement à péter, c’est vraiment la honte. Il est rejeté par la meute qui dit qu’il est maudit parce qu’il a perdu la pierre de lune. On lui renvoie qu’il couvre de honte la communauté, Freddy risque d’être banni, il part se réfugier dans sa chambre. Les deux cousins se moquent de lui et lui envoie un jouet canard puis s’amusent à lui faire une coiffure mignonne, puis lui mette un collier en argent qui vont l’empêcher de reprendre sa forme humaine. Freddy ne parvient pas à enlever son collier, il a ses pattes coincées dedans. Il saute un mur et risque de s’écraser sur la route, il arrive dans un camion. On voit comme il peut se montrer agressif lorsqu’il voit un chat, il tente de se maitriser. Freddy n’ose pas demander de l’aide à une jeune chienne. Freddy entre dans le musée pour s’emparer de la bague, c’est tendu, il parvient à s’emparer de l’objet, mais elle est fausse, il est ensuite capturé par le vendeur de glace qui l’attache et va le scanner pour découvrir qui il est (il risque de lui faire du mal). Batty se vexe, car Freddy ne veut pas qu’elle entre chez lui, elle part bouder dans son coin. Une femme n’apprécie pas d’être touchée par Freddy, elle va envoyer le jeune loup-garou et son amie au « salon de beauté », on craint que cela soit dangereux. Freddy traite un chien de minuscule, il devient très agressif, presque fou. On nous montre que c’est impossible de quitter la fourrière, un trou semble dangereux, sauter par dessus les barrières envoie de l’électricité, se déguiser ou prendre un véhicule ce n’est pas possible. Freddy retrouve son oncle Hotspur qui lui demande la pierre de lune, il la récupère et n’en a rien à faire du petit, il le laisse dans la fourrière et on craint un problème, car il a une télécommande qui semble dangereuse. Batty comprend que Freddy a des liens avec les loups-garous, elle n’apprécie pas qu’il lui a menti (elle a de la peine et pleure dans son coin). Le vendeur de glace découvre que l’oncle est un loup-garou. Les chiens veulent s’évader, ils sont découverts et la responsable et son chien viennent les gronder, et Freddy veut protéger ses amis et dire que c’est lui le responsable, pour prouver ses intentions, il veut pisser sur la femme, son jet va loin (humour pipi caca). La femme dit qu’ils vont l’envoyer dans l’antre de la bête, le dévoreur de chien. On comprend que les personnes de la fourrière veulent tuer les chiens, ils ont un appareil qui va les transformer en perruque. On comprend que la bête enfermée dans le souterrain est le père. On nous montre comme le père à bout de force a été capturé par les gens de la fourrière qui l’ont enfermé dans le sous-sol de la fourrière, et qui a retrouvé son frère qui a fait en sorte qu’il reste dans cette prison. Le fils est honteux devant son père de se montrer en caniche. Les chiens combattent le loup-garou sans savoir que c’est le père de Freddy, ils se mettent à plusieurs et n’ont pas le dessous. Les gens de la fourrière arrivent et les chiens sont bloqués. Un des chiens reste derrière les pales, mais il en profite pour combattre au côté de la grand-mère. Freddy se transforme à cause du soleil, il est nu et c’est un peu la honte. La grand-mère est capturée et finit dans l’appareil à nettoyage de la fourrière, on comprend qu’elle va devoir se faire laver l’anus. Hotspur se retrouve avec la pierre de lune devant les loups-garous et il veut ainsi être le nouveau leader, les membres l’acceptent les uns après les autres. Il montre le cabot broyeur à son clan, c’est lui qui a eu l’idée de cet appareil. Freddy agit, mais il est habillé en superhéros ringard. On comprend que le vendeur de glace tentait de se venger des loups, car il croyait avoir vu Freddy se faire manger par l’un d’entre eux. Hotspur veut presser sur la télécommande qui enclenchera la machine à broyer les chiens (il y parvient et la machine est enclenchée).

Tristesse

Le père de Freddy voulait sauver un humain qui allait tomber d’une falaise et finit par tomber lui-même sous les yeux de son fils (qui pleure sa disparition). Freddy découvre où habite sa nouvelle camarade, une pauvre niche en carton, elle est comme une SDF (elle dit qu’elle a déjà été abandonnée) (triste retour en arrière où on la voit ne pas être choisie par des gens qui adoptent des chiots, c’est triste, elle est laissée finalement dans la rue par la marchande qui lui dit bonne chance).

Moquerie

Les hommes de la fourrière sont montrés comme incapables. Le vendeur de glace est risible dans sa folie de parler à sa peluche. On se moque d’un petit chien qui devient barge quand on le traite de minuscule. On se moque de Freddy qui se retrouve tout nu. Banalisation de la violence. Quand le vendeur de glace se fait électrocuter, on en rit. On lave Freddy, on comprend que l’on va nettoyer même son anus.

VOCABULAIRE

Facile d’accès, parfois une petite chanson.

Même si le film n’a pas forcément un visuel qui plaira aux parents, les enfants risquent d’apprécier cette histoire de toutou qui veulent devenir forts, mais mieux vaut attendre 9 ans (un loup-garou se débarrasse de son frère pour devenir le chef de la meute puis fait de même avec son neveu, et comme Freddy ne se laisse pas faire on assiste à une scène plutôt longue et effrayante d’un monstre qui poursuit un jeune garçon). Importance d’être soi-même, d’accepter sa différence. Ne pas rejeter les autres.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password