ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

WOODY WOODPECKER

Sans dégâts dès : 5 ans - Âge conseillé : 6 ans

DUREE
7 minutes par épisode (mais cela dépend de l'année)
MONTAGE

Le premier épisode est paru en 1940 et la série classique a duré jusqu'en 1972. Les toons partent dans n'importe quelle direction, mais au moins on suit toujours le pivert Woody.

MESSAGE

Un petit peut gagner. Un petit oiseau qui semble n'en mener pas large, mais qui se révèlera être particulièrement fort. On peut être petit et dominant, avec du culot on peut presque tout réussir.

Égoïsme. Woody n'est pas un bon exemple, il ne pense qu'à lui. Ne pas abuser. Si on exagère, ça peut nous retomber dessus (certains épisodes montrent à la fin, un Woody qui se fait clouer le bec).

Hyperactivité. Il est survolté, bavard, très énervant.

SCENES DIFFICILES

Banalisation de la violence. Coups en tout genre. L'humour passe par des coups ou par différents gags qui sont souvent au détriment d'un personnage (tondre les cheveux d'un chevelu, décapsuler une bouteille avec les grosses dents d'un monsieur).

Étrangeté. L'humour toonesque, c'est aussi le délire dans une situation loufoque. Ce qui peut être compliqué à saisir pour les plus petits.

Moquerie. Woody se moquera de tous, du docteur à la police, en passant par les petits animaux de la forêt.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. En 1940 Walter Lantz crée ce personnage qui est dans la veine des Looney Tunes, des Tex Avery et en 30 ans de cartoons, le personnage a évolué graphiquement et mentalement. Au début il était plutôt dingue, agressif, ensuite il est devenu plutôt cabotin, plus attachant et aura des aventures avec d'autres personnages (ils lui feront même une petite copine).

Thèmes. Déjanté. Force du faible. Égoïsme. Hyperactivité.