Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Tante Hilda !

TANTE HILDA !

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 9 ans

 

DUREE
89 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2014. Des décors qui font peintures à l’eau, et des personnages qui sont proches du crayonné, plutôt surprenant, loin du look Disney. On va suivre plusieurs personnages en même temps, dans un découpage plutôt rapide. Histoire dans l'histoire, racontée sur du papier à ligne, dans un style enfantin.

MESSAGE

Écologie. La nature est très présente dans ce film. Critique des OGM (organismes génétiquement modifiés), ici on parle de NGO. Critique de la céréale calibrée, rien qui dépasse. Critique du traficotage de la nature, il ne faut pas jouer avec le vivant. On nous montre bien les dangers de produire artificiellement des nouvelles espèces qui risquent de remplacer les anciennes, on peut voir des effets secondaires indésirables sur l’humain. Activisme écologique. On nous montre des personnes qui agissent, même contre la loi (en détruisant des plantations OGM, en faisant disparaître de la publicité). Critique de l’agroalimentaire, sous prétexte de résoudre la faim dans le monde, des entreprises se permettent n’importe quoi avec le vivant.

Cupidité. Anticapitalisme. Critique d’un business qui n’a pas de valeurs, en pense qu’à l’argent et qui risque de mettre en danger le monde. On crée de nouvelles plantes résistantes, puis un nouveau pesticide violent pour s’en débarrasser. Consommation.

Danger de la science. Une multinationale qui paie des scientifiques et ne fait pas attention à leurs recommandations est dangereuse. Invention. Ce ne sont pas forcément les savants qui sont méchants, mais ceux qui utilisent ce qu'ils produisent pour de mauvaises fins.

Critique de la télévision. L'information peut transmettre des informations imbéciles.

Femme naturelle. Tante Hilda sort des canons de la beauté classique, on permet ainsi aux filles de ne pas voir que les représentations de MTV (bon la gentille est quand même mince et la méchante est obèse). La méchante s’est enfermée dans un sous-sol, elle tente de soigner son corps à coup d’ultraviolet, machine masseuse, elle fait plutôt vulgaire, on la voit souvent dénudée. Apparence.

Les plantes sont vivantes. La nature a une force que les hommes ne contrôlent pas. Le scientifique va réussir à comprendre le langage des plantes, on les entend parler. Le végétal est vivant, il doit être préservé, mais aussi être libre, les plantes n’aiment pas être enfermées. C’est mal de s’en prendre aux plantes, il ne faut pas arracher ou piétiner des choses sans défense. Nature. Respect de la vie, même chez les plantes.

Famille. On ne nous présente tout d'abord pas une famille classique avec enfants (mais ça viendra, difficile d'échapper aux stéréotypes du bonheur). Couple. Être heureux avec une personne, on réalise bien que Hilda est amoureuse du scientifique. Leur relation est tumultueuse, l’homme doit prouver qu’il est capable de résoudre les problèmes qu’il a générés. Créer sa propre famille. Hilda attend un enfant à la fin.

Vieillesse. Parents vieillissants. Une demoiselle qui s’occupe bien de ses vieux parents qui sont presque dans un rapport d’enfant avec leur fille.

Fratrie. Critique du rejet, des tensions ou jalousies entre les enfants qui peuvent dégénérer. Dispute. Deux soeurs vont se bagarrer pour l’héritage. On va les voir se taper dessus. C’est important de parler et de reparler des traumatismes d’enfance. Critique du conflit, surtout quand on y joint l'armement. Réconciliation, importance du câlin, de reconnaître ses torts. Fugue. Se sentir responsable de la fugue de sa soeur.

Critique du politique. Il existe des élus malhonnêtes qui accordent des pots de vin. Noyer les problèmes en utilisant le temps pour les faire oublier. Ne pas répondre aux sollicitations du peuple. Critique d’une justice à la botte du marché.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Étrange plante qui grandit à vue d'oeil, avec épines, cela se termine par une explosion dans un laboratoire. Catastrophe naturelle, on voit les plantes croitre, muter, l'humanité est envahie. Agressivité d’un prisonnier qui menace son compagnon de cellule en lui criant dessus. Le savant, suspendu à un fil, monte avec un dirigeable, en pleine tempête, on va craindre qu’il s’écrase au sol.

Malaise. La justice condamne Hilda et son ami à la prison. Le scientifique se démène pour répondre à un appel qui s’arrête au moment où il parvient à son téléphone. Paradis pour les plantes qui est investi par des plantes parasites qui risquent de tout détruire, puis le désherbant détruit ces parasites, mais risque de faire disparaître toutes les précieuses plantes par la même occasion.

Banalisation de la maltraitance. On voit comme deux sous-fifres se font exploiter, on peut rire de leurs incapacités à bien faire les choses. Violente bagarre entre deux soeurs, banalisée à coup de musique et d’humour.

VOCABULAIRE
Quelques gros mots (pognon, bouffer, de la thune, saleté).

Commentaires. Un film qui peut provoquer des vocations écologistes chez vos enfants. Il est clairement dirigé contre les OGM, critique les entreprises qui veulent se faire de l’argent par n’importe quel moyen. Beaucoup de thèmes qui pourront faire de vos petites têtes blondes des activistes de gauche, vous êtes prévenus.

Thèmes. Écologie. Activisme. Cupidité. Consommation. Danger de la science. Apparence. Nature. Couple. Vieillesse. Fratrie. Dispute. Fugue. Politique. Respect de la vie.