Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Rango

RANGO

Sans dégâts dès : 9 ans - Âge conseillé : 11 ans

DUREE
105 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2011, avec des images de synthèse impressionnantes de détails. On peut parfois avoir de la peine à s'adapter aux différents effets de perspective qui jouent avec des devant-derrières flous. Le début du film semble plutôt bizarre, on peut avoir de la peine à réaliser le contexte. Le rythme peut être trépidant.

MESSAGE

Leader. Importance d'avoir un leader dans une communauté. Une personne en qui on croit, qui incarne la force ou la loi. On compte ici sur le shérif pour résoudre tous les problèmes, responsabilité. Se rebeller. Avec quand même un petit moment où une partie de la ville l'accompagne pour chercher l'eau volée.

Quête identitaire. Question existentielle. Qui suis-je ?, avec une réponse qui se situe plutôt au niveau du relationnel parce qu'il fait un détour vers le à quoi je sers ? On nous dévoile la vie d'un caméléon qui a de la difficulté à croire en soi, qui a besoin d'imiter les autres, de mentir pour se faire apprécier. S'affirmer. Voyage initiatique. Il va durant ce film initiatique, trouver sa place et oser son courage. Pour guider, en bonus, la présence d'un maître Tapir aux paroles métaphoriques et de moments de rêves quasi symboliques.

Écologie. On découvre l'absurdité de l'utilisation de l'eau pour faire pousser une ville en plein désert, pour faire pousser le beau gazon des golfeurs, pendant que des animaux meurent de soif.

Politique. Critique du politicien véreux. On le voit racheter des terrains en n'hésitant pas à faire craquer les propriétaires pour qu'ils vendent. Cupidité.

Solitude. C'est mieux d'entrer en relation avec une personne plutôt qu'avec une poupée. Timidité. Rango va oser commencer une relation avec une femme.

Religion. Critique de la religion pour maîtriser le peuple. Les animaux attendent l'eau dans un rituel et une forme de soumission religieuse. L'heure de la délivrance, sacré, alléluia.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Différentes séries de personnages font office de méchants. Un faucon qui poursuit Rango, et qui finit mort écrasé. Bad Bill, un monstre de Gila tireur d'élite, qui traîne avec sa bande. La grande famille des taupes, aux faciès repoussants, avec un moment tendu, où ils sortent de terre, tels des zombies. Crotale Jack, un serpent aux dents menaçantes, qui aime regarder ses victimes dans les yeux quand il les tue. Différentes attaques. Le faucon s'en prend à Rango. Une parodie de duel. Un long moment de poursuite, avec des taupes sur les chauves-souris, tirs à la mitraillette, dynamites, attaque aux couteaux, un moment qui va à 100 à l'heure. Un tapir qui semble coupé en deux (une voiture lui est passée dessus). Rango risque de mourir écrasé, il se fait envoyer de voiture en pare-brise, dans une succession rythmée de cascades.

Tristesse. Quand la population apprend que Rango leur a menti, qu'il n'est pas le héros qu'ils imaginaient. Les narrateurs chanteurs font beaucoup de références à la mort du héros, on imagine qu'il ne va pas survivre à la fin du film.

Cauchemar. Avec un cactus yucca qui semble avoir un visage, avec des yeux rouges. D'autres cactus deviennent des queues de serpents à sonnette, puis d'étranges références à Dali.

Environnement aride. Paysage de Western, en plein désert, on souffre du manque d'eau. Descente dans un tunnel sombre, risque de tomber (un oeil géant observe les animaux passer).

Visuel impressionnant. Les animaux sont tellement bien réalisés qu'ils en deviennent impressionnants, surtout qu'ils ont des aspects souvent repoussants. On voit qu'ils ont souffert (habits miteux, sales, oreille de lapin en moins, un oiseau qui vit avec une flèche qui lui traverse l'oeil et le crâne). Tous les animaux (renard, araignée, sanglier, lézard) ont la même taille, seuls les méchants (serpent et faucon) seront beaucoup plus gros.

VOCABULAIRE
Langage parfois complexe, qui peut partir dans tous les sens.

Commentaires. On peut avoir l'impression d'avoir affaire à de véritables animaux, l'effet de poils sur la chair et autres rendus de leurs pelages les rendent bien réels. Un film plutôt adulte et existentiel, avec une myriade de personnages intéressants et plein de références. Un Western plein d'humour, mais aussi de tensions et un caméléon qui touchera toute la famille (en envoyant le plus jeune au lit, un western c'est assez sombre).

Thèmes. Animaux anthropomorphes. Western. Quête identitaire. Voyage initiatique. S'affirmer. Écologie. Cupidité. Politique. Religion. Solitude. Timidité. Se rebeller. Leader. Responsabilité.

Ce que disent les autres. Pour Filmages, l'âge suggéré est 12 ans "Ce western atypique et décalé comprend tous les ingrédients du genre: bagarres, duels, accidents, serpent dangereux, personnages effrayants. L'ambiance est souvent étrange, voire inquiétante, mais jamais traumatisante. Écologie et injustice sociale sont ici traitées de manière humoristique, mais en même temps assez poignante et pertinente, sous forme d'une métaphore du monde moderne. La narration et le style sont sans doute trop complexes pour les tout petits. Mais cette oeuvre peut être lue à plusieurs niveaux suivant les âges des spectateurs".