Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

PEUR(S) DU NOIR

Sans dégâts dès : 15 ans - Âge conseillé : 17 ans

DUREE
85 minutes
MONTAGE

Film sorti en 2007. Un long générique qui introduit une série de six courts-métrages qui s'imbriquent les uns dans les autres. Ils sont tous en noir et blanc et valeurs de gris (il y en a un qui se permet le rouge), mais ont des techniques d'animation différentes les unes des autres. Ce montage est inhabituel, avec ses intermèdes et ses contenus disparates. Ils sont l'oeuvre de dessinateurs de bande dessinée.

MESSAGE

Horreur et tension. Chaque court métrage à ses thèmes. Une première relation qui vire au cauchemar, quand sa copine devient une véritable mante religieuse. Le rapport dans le couple, la question des enfants traités de manière horrible. Une des séries présente des chiens qu'une sorte d'aristocrate agressif laisse attaquer le monde, avec une scène implicitement zoophile. Une autre est une narration plutôt négative de la vie accompagnée de formes géométriques. Le court métrage typé japonais joue avec les cauchemars d'une petite Japonaise. De nombreuses angoisses sont traitées, c'est peut-être le film qui utilise le plus les effets du film d'horreur. Avec toutes les interrogations sur le sens des éléments du rêve, la question des non-dits.

SCENES DIFFICILES

Film avec des problématiques et des peurs adultes. Film à déconseiller à ceux qui n'aiment pas les blessures d'insectes. Les chiens. Les rapports difficiles entre camarades de classe (torture d'enfants). Les longues tirades agressives et existentielles. Des sursauts parce qu’on ne s'y attendait pas. L'angoisse du monstre. Il peut y avoir des scènes sexuées.

VOCABULAIRE
Le langage peut être cru "Tu es ma petite salope", "dans la gueule connard" ou complexe, voire intellectuel. Quelques effets sonores angoissants.

Commentaires. Il n'est pas vraiment ici question de peur(s) du noir, en tout cas pas pour les adultes friands de la chose, parce qu'il y a trop de bons films d'horreur qui vous feront vraiment peur. Vous aurez ici affaire à des courts-métrages sombres, de bonne qualité graphique, qui sortent des sentiers battus (ce n'est pas du Pixar, ni du Disney), sans avoir forcément à envier aux productions nippones alternatives. C'est une production française, il y a un léger besoin d'intellectualisme qui ne va pas toujours avec l'idée de la frayeur. À ne pas montrer à vos enfants.

Thèmes. Frisson. Traumatisme. Insecte. Monstre. Sexualité. Peur.