Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Les petits garnements à la rescousse

LES PETITS GARNEMENTS À LA RESCOUSSE

Sans dégâts dès : 4 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
90 minutes
MONTAGE

Film de 2014. Si le court générique est en animation, la suite sera avec des acteurs, le plus souvent enfants. Gags répétitifs avec un policier amoureux toujours perturbés dans sa déclaration.

MESSAGE

Soucis financiers. Des enfants oeuvrent pour une cause, sauver une boulangerie d'une grand-mère.

Aider l'autre. On nous montre le contraste entre des enfants qui sont motivés à donner de l'énergie pour une cause noble et un autre qui ne pense qu'à lui et triche, fait le mal. Égoïste.

Intérêt pour l'autre sexe. On peut constater qu'une demoiselle peut être attirée par celui qui a de l'argent, mais cela ne suffit pas. Aimer l'autre, c'est de lui faire de la place, l'apprécier vraiment (critique du garçon qui peut profiter de la demoiselle juste pour se revaloriser lui-même). Commentaire comme quoi les femmes sont compliquées. On ira jusqu'à voir un bisou d'adulte, en entendant bien le beurk des enfants qui voient cela. Chez les adultes, la femme souhaite que son homme soit une personne qui apprécie les enfants. Timidité. On voit chez l'homme la difficulté d'avouer sa flamme.

Amitié. Importance d'avoir un groupe d'ami, de faire des activités ensemble, d'avoir des projets en commun. Importance du groupe. Complémentarité, c'est ensemble que l'on peut le mieux se réaliser, faire partie d'une bande de copains avec qui on a des codes. Critique du leader autoritaire. On revalorise la démocratie, un bon chef doit être capable d'écouter, être inspirant. Équipe.

Jouer, être actif. On nous montre l'exemple d'enfants qui s'amusent avec une cabane extraordinaire dans un arbre.

Bricoleur. Ingéniosité. Ils fabriquent un taxi qui fonctionne avec l'énergie d'un chien, on les sent bien inventeurs, capables d'utiliser leurs mains, motivés à l'action. Revalorisation des idées. On nous montre un enfant qui propose beaucoup de solutions au problème.

Critique de l'agressivité. Autant chez l'adulte qui doit pouvoir garder son calme, ou chez l'enfant qui ne doit pas partir du côté de la bagarre, c'est plutôt la voix de la tranquillité qui doit être choisie. Maîtrise de soi.

Différentes morales. Même si on a affaire à des garnements qui auraient bien voulu courber l'école, le film est plein de bons sentiments. Critique des paris. Les héros perdent leur argent dans un pari, c'est trop dangereux et en plus ici, c'était truqué. Critique de la triche. Une victoire ne s'obtient pas en trichant.

Apprécier l'enfance. On nous montre des adultes qui apprécient les enfants, autant une enseignante qu'une grand-mère. Le policier qui a des vues sur l'enseignante doit apprendre à apprécier l'enfant.

Argent. Critique des riches. Les jeunes héros sont montrés sans richesses, et celui qui a de l'argent l'utilise pour se glorifier, acheter les autres, se revaloriser. Les grosses villas de marbre c'est moins bien qu'une villa dans les arbres, le golf c'est pour les riches. Dans les séries originales, les enfants étaient des gosses des rues, on le perçoit moins ici. Vantardise. On rabaisse le frimeur, celui qui traite ceux qui ne sont pas du même monde que lui des racailles.

Critique de l'autorité. On revalorise surtout les gentils enfants. Adultes dénigrés. Les adultes ne sont pas vraiment sympathiques (en dehors de la maitresse d'école et de la grand-mère). Les parents sont inexistants, on ne voit que le père riche qui est le méchant du film, le chorégraphe est maniéré fou, le banquier grippe-sou, le policier criard agressif. L'école rejetée. Les enfants montrent bien leur joie d'arriver aux vacances (plus de leçons, se lever quand on veut). La maitresse est montrée sympathique, et elle ne se laisse pas faire.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Grandes racailles qui menacent de prendre de l'argent aux héros. Freins de voiture coupés, on voit les enfants crier avec le risque de se faire écraser, pare-brise bouché, on doit enlever des feuilles de journaux (mais un effet d'accélération rend cela plus comique que tragique).

Banalisation de la violence. On rit des petits malheurs (recevoir une balle de golf au visage, se faire assommer par un club de golf).

Malaise. Différentes bêtises, on craint que les enfants aient des problèmes, ils croient aider la boulangère, mais ils font exploser un gâteau qui grandit de plus en plus, ils mangent le stock de cupkake. Ils rendent verts des animaux qu'ils avaient le devoir de nettoyer, on réalise que cela ne va pas arranger la relation entre Alfalfa et la demoiselle qu'il convoite. Souffrance amoureuse, différents moments un jeune garçon voit son aimée partir avec un autre ou ne pas apprécier ce qu'il tente de faire pour elle. On sait qu'Alfalfa se bat contre un jeune agressif, lui ne se doute de rien, il croit que c'est son ami qui est masqué. On voit bien que Darla n'est que le faire-valoir de Waldo,

Tristesse. Une gentille grand-mère a des problèmes d'argent avec une banque qui lui réclame sa dette, elle risque de perdre sa boulangerie qui est convoitée par un riche entrepreneur, et la bande d'enfants risque de perdre sa cabane perchée dans un arbre. Le groupe rejette son leader, il se retrouve seul.

VOCABULAIRE
Classique. Chansons en anglais

Commentaires. Un film visible par toute la famille, des petits garnements aux grands coeurs qui plairont aux enfants. Tiré d'une série américaine des années 50 (Our Gang, ou The Little Rascals), et présentée dans nos contrées sous le nom Les petites canailles, pour l'époque le mélange des sexes et des couleurs était assez novateur. Il existe deux longs métrages récents, Les chenapans et Les petits garnements à la rescousse.

Thèmes. Soucis financiers. Aider l'autre. Faire le bien. Intérêt pour l'autre sexe. Timidité. Leader. Jeu. Bricoleur. Invention. Maîtrise de soi. Jeu d'argent. Tricherie. Argent. Vantardise. École. Égoïste. Équipe.