Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Nadia, le secret de l'eau bleue

NADIA, LE SECRET DE L'EAU BLEUE

Sans dégâts dès : 11 ans - Âge conseillé : 12 ans

 

DUREE
25 minutes par épisode
MONTAGE

Série de 1990. Une animation de qualité, mais vu l'époque, certaines scènes peuvent être fixes, avec des personnages qui ne bougent pas. Épisodes qui sont à suivre. Il peut se passer plusieurs choses en même temps. Certains épisodes contiennent des flash-back.

MESSAGE

Voyage initiatique. Des personnages qui vont évoluer, grandir et traversant des aventures. Vouloir décider de sa vie, ne pas vouloir être dirigée. Appartenance. Avoir besoin de retrouver sa famille, l'avoir à côté de soi (et si on finit orphelin, on se trouve un clan ou on forme un couple). Progression. Passer par des échecs avant de réussir, en faisant des erreurs on progresse. Autonomie. On nous présente deux enfants orphelins, ce qui est pratique pour leur faire vivre des aventures (on va réaliser assez vite que Némo est le père de Nadia, c'est impressionnant comme celui-ci continue à poser de la distance). Dépendance. Nadia réalise qu'elle ne peut pas compter que sur elle-même, que les autres sont nécessaires et qu'elle pourrait offrir son coeur à une personne, surtout qu'il semble bien être toujours là pour elle.

Quête identitaire. On va petit à petit découvrir la personnalité de Nadia, mais celle-ci traverse une crise existentielle qui lui fait découvrir ses origines en même temps que ses responsabilités. Origine. Se poser des questions sur son origine. Se demander d'où on vient. Imposition familiale. Vouloir décider de sa vie, ne pas vouloir être dirigée, même si on se retrouve propulsée princesse.

Soutien. Importance d'avoir l'autre à côté de soi dans les moments difficiles.

Adolescence. Exemple de personnages qui vont grandir et entrer dans le monde adulte. On voit ces jeunes se questionner sur la différence entre les adultes et les enfants (question autour de la responsabilité, de la protection ou de la sexualité).

Science. Une série qui montre l'importance de l'intuition du savant qui veut ensuite aller la vérifier et améliorer l'humanité. Savoir. Intérêt à la découverte, être pionnier, faire progresser les choses. Motivation scientifique, avec beaucoup de personnages qui sont des savants. Technologie avancée. Apprécier les nouvelles découvertes. Invention. Avec l'exposition universelle, on nous introduit aux inventions. Mettre en avant les découvertes scientifiques (mécanique, mais aussi génétique, ordinateur de bord ou médicale). Aviation. Début de l'aviation, tentative de faire voler un avion. Danger de la science. Une série qui montre l'intérêt et les dangers de la science. Critique de ceux qui l'utilisent à mauvais escient, certaines découvertes, en de mauvaises mains, peuvent se révéler dangereuses. Critique de ceux qui se permettent de toucher au vivant.

Combattre. Il faut prendre les armes pour lutter contre les tyrans. Sens du sacrifice. Être prêt à mettre sa vie en danger pour l'autre. Si ce n'était que sa vie, cela peut encore aller, mais quand il faut que des personnes que l'on aime meurent aussi, cela devient plus compliqué. Guerre. Critique de la guerre, de l'armement, de la destruction des choses où des êtres vivants. Armée. Il y a des soldats qui peuvent être montrés comme plutôt gentils et d'autres, quand les armées ont des allures fascistes, avec botte montante en cuir, position de parade. Arme. Critique des armes capables de destruction massive. La pierre philosophale, qui est en fait la pierre de Nadia est certainement la plus puissante. Vengeance. On saisit que les membres du Nautilus sont surtout motivés par un désir de vengeance et que c'est pour cela qu'ils sont si assidus. Electra doit gérer deux émotions en même temps, l'amour et la haine envers Némo, leur vengeance commune devait les rapprocher, et quand l'humanité revient c'est compliqué. Leader. Suivre les ordres d'une personne, qui a l'autorité. Gladys sur ses deux hommes, le capitaine Némo sur son équipage. Grande hiérarchie à Néo Atlantis.

Totalitarisme. Le méchant veut régner sur la terre, il veut que son peuple soit le plus puissant, réintroduire la suprématie atlante sur la terre. On voit bien les mécanismes des régimes totalitaires, avec un despote qui va se prendre pour un Dieu. Désir de puissance. Esclavage. Critique de celui qui veut mettre un peuple en esclavage. Racisme. Critique de l'idée qu'il y ait des races inférieures (ici les extra-terrestres qui ont créé les humains les considèrent comme juste bons à les servir, comme animaux domestiques). Ici le grand méchant qui voulait asservir l'humanité va en plus entendre à la fin qu'il était lui-même un humain.

Tolérance. Némo est pour le vivre ensemble, en mélangeant les humains et sa race. Couple mixte. Nadia et Jean forment un couple extra-terrestre et humain.

Persévérance. Que cela soit pour gagner le coeur d'une demoiselle, pour vaincre un adversaire, pour espérer construire des choses de qualité, les personnages apprennent à ne pas abandonner. Les échecs ne doivent pas freiner.

Responsabilité. Avec Nadia et Jean qui bien qu'en étant adolescent se retrouvent dans une figure parentale, en s'occupant de la jeune Marie. Ceux qui agissent ont conscience qu'il y a des valeurs qui les poussent. Le capitaine doit accomplir quelque chose en réparation d'une action, ça le rend responsable. Nadia devient la dépositaire d'un peuple extra-terrestre, elle craint ne pas pouvoir assumer le pouvoir qu'elle va pouvoir obtenir.

Respect de la vie. Nadia questionne le sens de prétendre être du côté du bien et de tuer les méchants. Elle n'accepte pas qu'on tue, même si c'est pour se protéger. Critique de l'armée qui n'aurait pas de problème à vouloir détruire de gros animaux aquatiques. Mourir pour des idées. Combattre pour la paix est difficile, mais Némo et son équipage se permettent de tuer ou mourir pour créer un endroit où il ne sera plus nécessaire d'être dans leur position. Valeur. Aller interroger ses valeurs, regretter ses choix (on ne sait plus vraiment si tuer pour de bonnes raisons est la solution, ce que l'on voit c'est que ce type de choix fait vraiment souffrir). Cycle de la vie. On apprend, juste avant la mort de Némo, que Electra attend un enfant de lui.

Amour. On nous montre un jeune garçon qui aura un coup de foudre et qui va vouloir plaire à une demoiselle. Tomber sous le charme de l'autre et tenter de lui plaire. Importance de dire à l'autre qu'on l'aime. Quiproquos amoureux, on croit que l'autre en aime un autre. Couple mixte. Un jeune couple d'enfants blanc et noir. Intérêt à l'autre sexe. Début de l'intérêt, passer de l'enfance à l'adolescence. Némo leur demande de ne plus dormir dans la même chambre (Jean aurait bien regardé Nadia se doucher, on le voit discrètement regarder en direction de sa poitrine). Séduction. Les hommes peuvent tenter de trouver comment séduire les femmes (mais des femmes ont aussi des vues sur des hommes). Caïus tente de plaire, il aime se sentir beau (il expliquer clairement à Jean que le meilleur moyen est d'être musclé, tandis que son comparse dit qu'il vaut mieux être intelligent). Gladys aime user de ses charmes, pense souvent à son apparence. Exploitation. Le passé de Gladys nous montre que l'on ne peut pas toujours faire confiance au bel homme, son fiancé l'a dépossédé de toute sa fortune. Jalousie. Les filles n'apprécient pas que l'on regarde quelqu'un d'autre qu'elle. Deux femmes se font un peu la guerre pour le coeur de Némo (elles ne supportent pas que l'autre attire son attention). Le petit lionceau va durant tout un épisode être celui qui souffre de voir Nadia se rapprocher de Jean. Le premier baiser. Un épisode mélange d'humour et de sentiment, nous montre le premier baiser entre Jean et Nadia, on voit bien que c'est une nouveauté pour eux, et l'importance que ça peut prendre dans le coeur d'une demoiselle. Difficile de comprendre l'autre sexe. On voit les personnages bien s'interroger dans certains épisodes. Savoir se protéger. Gladys donne des coups à un homme qui veut la séduire et même la toucher. Chagrin d'amour. On nous montre Electra qui n'a pas choisi de tomber amoureuse de l'homme qu'elle va aussi détester, pas toujours facile l'amour. La femme amoureuse a peur du rejet. On avait compris que Gladys avait souffert avec les hommes. Jean se retrouve avec un rival, Nadia est sous le charme d'un beau jeune homme, elle ne pense plus à Jean. Nadia va elle aussi être frustrée quand elle apprendra que le beau jeune homme est promis à une autre demoiselle. Enfer de l'amour. Les hommes réalisent comme ils peuvent se faire exploiter par les femmes qui veut tant de choses de leur part. Magiage. On voit les jeunes se questionner autour du mariage. L'épilogue nous montre comme les gens se sont mariés, un des couple est des plus surpenant.

Femme dans l'émotionnel. Avec Nadia, on nous montre plutôt que la femme peut changer d'humeur et que la femme est compliquée. Agressivité. Il y a chez ces personnages une sorte de hargne qui leur donne de la force. Une histoire de vie gentille génère un gentil Jean, l'agressivité vient d'une histoire de vie avec des soucis. Nadia s'emporte facilement.

Femme performante. Autant Nadia que Gladys sont des exemples de filles dynamiques. Electra aussi. Après on nous renvoie aussi tous leurs défauts, la femme parfaite n'existe pas. Femme-objet. On nous montre aussi des femmes-objets, justes disponibles pour l'homme, mais leur bêtise et docilité est critiquée.

Vantardise. Gonzales est un lord imbu de lui-même, il se croit supérieur et vole les trésors africains. Cupidité.

Sexualisation de la femme. La série met bien en évidence la capacité de la femme d'utiliser son charme, mais c'est aussi parfois sans qu'elle le veuille que l'homme la regarde. Sensualité. Nadia peut se retrouver dans des positions suggestives qui affriolent un peu le spectateur mâle. Descendre d'une sorte de toboggan, maintenir sa robe. Tomber et être les fesses en l'air. Bouger son t-shirt et être maté quand un peu de poitrine dépasse. Au fur et à mesure des épisodes, les garçons voyeurs auront pu voir des bouts des seins ou des fesses de Nadia. Electra est aussi intéressante au lever du lit ou dans la baignoire. Sur une île, Nadia sera vêtue d'un simple drap blanc, cet habit se retrouvera dans les bras de Jean (la demoiselle vient de traverser un mur et doit donc se retrouver nue derrière, mais on ne la voit pas, l'épisode est terminé). Sensualité. Dans l'épisode 31, Nadia est toujours nue, irradié par une lumière bleue on ne voit pas grand-chose, mais elle finit quand même dans les bras de Jean. Nadia et Glarys se retrouvent nues à prendre un bain (elle se lève, mais on ne voit rien). Nadia se retrouve affublée d'un costume moulant, elle ne se sent pas à l'aise, son geôlier dit qu'il apprécie.

Amitié. On crée des liens avec les personnes qui ont les mêmes objectifs que nous. Des personnes qui étaient considérées comme des ennemies peuvent devenir des alliés, puis des amis, si la situation le demande. Importance de régler les conflits, deux amis qui se chamaillent et veulent se battre, ce n'est pas une bonne idée.

Ouverture sur l'autre. Multiculturalité, l'idée n'est pas de s'enfermer dans la revalorisation d'un état (on critique le dirigeant Atlante qui veut la suprématie de son peuple, on revalorise Némo avec son équipage mixte).

Travail. S'impliquer dans sa tâche, avec la question de savoir si l'on doit persévérer dans son objectif et ne voir plus que cela ou se permettre de parfois bifurquer (Némo prend la décision de cesser de suivre un vaisseau ennemi pour sauver Nadia). Travail monopolisant. Être très occupé à ses tâches, avec des demoiselles qui acceptent (plutôt souvent) que l'homme se donne corps et âme dans son activité.

La mort. Un animé où des personnages sont tués. Deuil. Jean et Nadia enterrent les parents de Marie pour que celle-ci puisse faire le deuil. On voit leur difficulté d'expliquer la mort. On parle de paradis, mais aussi qu'elle ne les reverra jamais. Enterrement. Importance d'enterrer les personnes, de leur donner une sépulture et de fêter ou pleurer leur mort. Suicide. Être prêt à mourir quand ce n'est plus possible de fonctionner correctement et que tout semble perdu.

Dépression. Souffrance de Nadia que l'on voit sans énergie, poids du fardeau à cause de son pendentif. Elle se questionne sur sa destinée, questions existentielles. Elle n'est pas à l'aise avec son besoin d'amour, aimer c'est dépasser ses limites et en bonne adolescente, elle n'est pas encore capable du don de soi japonais. Suicide. Elle va se jeter dans le vide, ne se sentant pas normale, ne voyant plus de solution à son problème. Grosse inquiétude de ceux qui vivent cela.

Optimisme. Se montrer toujours content et motivé. Jean est l'exemple de l'enfant qui a toujours un sourire sur son visage et qui trouve toujours un moyen de se réjouir, de voir le bon côté des choses. Il permet au duo de ne pas perdre l'espoir. Méfiance. Nadia contraste bien avec son ami, elle n'offre pas sa confiance à n'importe qui (en tout cas pas les adultes). Elle trouve que la gentillesse cache quelque chose.

Apparence. Tentative infructueuse des filles de bien s'habiller pour plaire (les garçons sont pas toujours vraiment attentifs à cela). Ce sont surtout les beaux qui sont appréciés, même si on peut un peu se moquer du besoin de certains de mettre leur beauté en avant (Samson et Gladys).

Aider l'autre. On nous montre des personnages qui sont attentifs aux autres. Que cela soit des militaires qui recueillent Nadia et Jean après leur naufrage, Electra qui fait de même.

Foyer. Quand on n'a personne qui nous attend, on peut considérer un sou-marin comme étant le lieu de vie où on se sent le mieux (l'importance c'est d'être entouré des personnes que l'on aime).

Géopolitique. Avec empire et une royauté qui se fait renverser par des rebelles qui veulent envahir le monde. Ils ont une technologie qui leur permet d'obtenir de l'argent, de s'emparer d'entreprises et de continuer d'agir même en cas de coup dur. Contre cet empire tente de combattre une poignée d'homme.

Écologie. Sauvegarde de la planète, avec Gargoyle qui explique qu'il veut soumettre les humains à son autorité, car ils risquent d'être responsables de la destruction de la planète avec leurs guerres.

Véhicule. Voiture, moto, bateaux, tous ces véhicules sont bien évolués, sur la fin cela devient de la science-fiction avec vaisseaux spatiaux.

Mer. Une partie du film se déroule dans le Nautilus, avec découverte de fonds marins et de la casquette de marin du Capitaine Némo (qu'il garde même dans un scaphandre).

Enfance. Avec Marie, nous découvrons le monde de l'enfance, en contraste avec des aventures d'adultes ou d'adolescents.

Intelligence animale. Les animaux ont aussi une intelligence. Nadia semble en comprendre plusieurs. Le lionceau qui accompagne les enfants est très humanisé. Nadia et Némo vont avoir une conversation télépathique avec une baleine.

Atlantide. Découverte des restes de ce qui a été une grande cité avancée. Extra-terrestre. On nous apprend qu'ils viennent des étoiles (bon normal vu leur technologie).

Référence biblique. Babylone, Sodome et Gomorrhe, il y a des références à ces villes dans l'animé. Arche de Noé racontée, dans une version science-fiction avec extra-terrestre. Adam était un prototype humain géant créé par les Aliens. Évolution. Ce sont les extra-terrestres qui ont modifié les singes pour créer les humains.

Jeu. Importance que l'enfant puisse s'amuser, jouer (Marie fait même des jeux symboliques).

Végétarien. Une Nadia qui nous montre l'exemple d'une personne qui ne supporte pas que l'on tue ou mange des animaux.

Science-fiction. On nous montre des armes puissantes avec lasers, un satellite, des véhicules impressionnants.

Aventure. On nous montre des personnages qui osent se confronter aux dangers, traversant le monde. Dans des références à Jules Verne.

Alcool. Une femme qui boit trop peut se faire avoir par l'homme.

Histoire. On nous envoie en 1889, mais avec un monde qui sera bien différent.

Chanson. L'épisode 34 est quasiment entièrement constitué de chanson, il y en a cinq, interprété par Nadia, Jean, Marie ou Sanson (il n'y a pas de versions françaises).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Être menacé par des armes, des malfrats veulent prendre un collier. Nadia se fait capturer par un bras articulé et emporté dans les airs. Canon braqué sur les héros, tirs qui explosent à côté. Dans les airs, on espère que les enfants pourront voler, ils risquent de s'écraser, l'avion va s'arrêter et le moteur explose, ils atterrissent au milieu de l'océan et une tempête arrive. Alarme de nuit dans un navire militaire qui n'est pas un exercice. Le navire de l'armée est éperonné, on craint qu'il soit coulé, situation plutôt stressante, il se met sur le flanc, les enfants qui sont sur le pont glissent et se retrouvent seuls au milieu de l'océan. Les deux enfants coulent, perdent l'oxygène et semblent résignés à mourir noyés. Les héros sont dans le Nautilus, le sous-marin ennemi semble passer au-dessus d'eux innocemment, mais il lance finalement des bombes, beaucoup de dégâts. Des torpilles risquent de les atteindre. L'avion des deux enfants se fait tirer dessus, il est percé, en flamme il va se cracher, on peut croire qu'ils n'ont pas survécu au drame. Des soldats tirent contre la maison où se sont réfugiés les enfants, on leur demande de se rendre, les ennemis n'hésitent pas à canarder la porte lorsque l'on imagine que les enfants sortent, heureusement ils parviennent à s'enfuir, ils sont poursuivis, doivent se cacher. On entend l'ordre du chef des méchants qui dit de tuer ceux qui ne sont pas utiles. Jean se cache de nuit, il voit des soldats avec un gros robot être à leur recherche, il voit un homme tenter de s'échapper en plongeant dans l'eau, mais on lui tire dessus, on voit l'eau se colorer en rouge. Marie est attirée par les fleurs à l'extérieur, elle sort malgré les recommandations et se retrouve capturée par un soldat puis pris en otage pour attirer les deux enfants, mais ceux-ci réalisent que c'est un piège et sont tristes de ne pas pouvoir l'aider. Danger avec les tuyaux qui ont de l'électricité et que Nadia risque de toucher. Descente dans un conduit en ne sachant pas vraiment où ils vont atterrir, ils ne réalisent pas tout de suite qu'ils vont être envoyés dans un broyeur, Jean peine à s'en sortir. Risque de tomber dans de la lave. Nadia, capturée a été attachée à une chaise, elle doit trahir Jean sinon Marie et son lionceau risquent d'être tués, le méchant ne plaisante pas, il tire dans la pièce et tue un de ses hommes pour montrer qu'il est prêt à tout. Jean doit se cacher, tout le monde le recherche. Risque d'éboulement dans un souterrain. Héros qui sont à côté d'une arme qui s'enclenche, ils reçoivent des décharges, sont projetés au loin. Descente le long d'une rampe où le véhicule doit pousser des robots pour avancer, il fait face à un engin plus puissant, il parvient à sauter au-dessus de justesse, arrive dans l'eau où face à un sous marin invulnérable tout semble perdu. Combat entre le Nautilus et le sous-marin, avec échange de tirs. Destruction de l'arme puissante qui détruit tout avant d'exploser, on ne sait pas qui a survécu. La Nautilus va plonger et Nadia se trouve sur le pont. Risque de toucher des rochers en passant par un tunnel sous l'eau avec le Nautilus, réaliser que l'itinéraire était piègé avec des mines de part et d'autre et un courant qui risque de tout faire exploser. Titus, Caïus et Jean sont dans Glatank pour enlever les mines, c'est dangereux et délicat à faire, l'eau commence à entrer dans le véhicule, perte de l'écran de contrôle et devoir être guidé à l'aveugle, courant qui commence et fait bouger le véhicule, le Nautilus remonte et le Glatank parvient de justesse à s'accrocher. Marie rencontre un soldat ennemi, il braque son fusil contre elle, elle risque de tomber d'une falaise, se rattrape de justesse, elle est ensuite poursuivie par deux hommes. Des soldats tirent sur le petit lionceau. Se faire attaquer et poursuivre par un robot géant avec pince de crabe qui risque de couper. Nadia et Marie risquent de mourir d'une maladie mortelle, une fièvre tropicale, le médecin dit qu'il leur reste deux jours à vivre. Gigantesque poisson préhistorique cuirassé qui bloque la sortie aux héros. Le lionceau est emporté par une corde qui descend au fond d'un abysse, il risque en plus d'être croqué par le monstre marin. Couteau dont la lame incandescente risque de perforer le Nautilus. Le Nautilus arrive dans un endroit rempli de poissons morts, il y a un volcan proche, ils l'évitent et se font attaquer par un nautilus (mollusque) géant, on le voit tenter de disloquer l'appareil, les vitres se fissurent et Némo doit tenter plusieurs choses pour s'en débarrasser. Le Nautilus tombe dans un piège, six vaisseaux le combattent, il se fait tirer dessus par plein de torpilles, une arme aérienne parvient à emporter le navire hors de l'eau et le disloque, on voit des fissures, après de nombreux efforts ils se dégagent, mais l'équipe de Gladys est éjecté au loin et le vaisseau retombe à l'eau en très mauvais état, il coule. Nadia propose de se faire emmener par l'ennemi si celui-ci laisse les autres tranquilles, ils embarquent Nadia et continue à détruire le Nautilus. La fin semble proche, les enfants sont mis dans la cabine du capitaine qui peut être utilisée comme canot de sauvetage. Electra tire contre le capitaine Némo, on voit du sang gicler, il est "juste" blessé au bras, mais elle dit vouloir l'abattre. Les enfants craignent que leur cabine de sauvetage se remplisse d'eau, et en effet l'eau jaillit de différents endroits, ils finissent par ouvrir l'écoutille en espérant pouvoir remonter à la surface avec un parapluie. Jean entre dans une grotte, il fait sombre, il découvre des champignons qui doivent être hallucinogènes, il en mange à en devenir malade, il serait même prêt à croquer Marie qu'il prend pour un poulet (la séquence est plutôt tournée humoristique). Typhon sur l'île, le toit finit par s'arracher et leur baraquement sera totalement détruit. L'île commence à bouger, se fissure. Risque que toutes les personnes qui se trouvent sur l'île meurent, elle va se disloquer et couler, Jean décide d'aller chercher Nadia, ils finissent par tomber en bas d'une falaise. Tentative de sauvetage raté, Nadia et Gladys se trouvent ficelées par Gonzales. Dans une tentative d'évasion, Gladys est menacée d'une arme. Vide étrange qui se forme sous Nadia, les héros dans leur véhicule vont y tomber. Nadia va vouloir se suicider, elle se jette en bas d'une tour. Gargoyle menace Nadia, elle se constitue prisonnière pour sauver ses amis, mais le méchant décide de les tuer quand même, il veut les bombarder, ils s'échappent, mais les tirs continuent, ils finissent par vouloir lancer une énorme bombe. Neo expose son plan, les humains ne sont juste bon qu'à être des esclaves, il leur demande de se soumettre et menace de faire exploser une ville s'ils n'acceptent pas, comme ils n'abdiquent pas il lance le rayon mortel contre Londres. Échanges de tire entre vaisseaux spatiaux, tour Eiffel qui est détruite, Némo et son équipage semblent avancer vers un piège, ils vont être atteint par un laser qui les endommage, le Gratan est dans le vaisseau ennemi, mais il est perdu et le temps presse pour arrêter les tirs adverses, finalement ils doivent sacrifier le petit tank. Le Nautilus parvient à entrer dans le vaisseau adverse, mais Némo, Jean et Electra se retrouvent sur de hauts monticules, en face d'eux Gargoyle veut juger le capitaine, il montre attachés à des croix, les trois membres de l'équipe du Gratan, et Nadia et Néo sont aussi en face d'eux. Nadia a subi un lavage de cerveau, les yeux vides elle tire sur son père, une balle dans la jambe, puis l'épaule, on voit bien le sang couler, la souffrance du père. Pour sauver Némo, on demande à Jean de tirer sur Nadia, mais il n'y parvient pas. Electra fait tirer le Nautilus à l'emplacement où ils se trouvent. Sacrifice du capitaine.

Malaise. On parle de navires qui ont disparu, de monstres qui semblent les avoir détruits. On entend parler de la possible mort du père de Jean. On réalise que Nadia se fait vendre par son tuteur. La tante de Jean ne se montre pas accueillante, Nadia entend qu'on ne veut pas une étrangère, elle part seule. Le groupe de Glarys a retrouvé les enfants, on les sait menacés (mais ils ont des attitudes criardes et comiques qui ne les rendent pas vraiment crédibles). On entend que le capitaine Némo déteste les enfants et que c'est son second, Electra qui les a sauvés. Jean se glisse dans un sombre conduit d'aération, il avance dans le noir, c'est étroit. Personne ne doit faire du bruit et Jean ne le sait pas, il cogne contre de l'acier ce qui les fait découvrir par l'ennemi. Apparition d'hommes masqués inconnus, ils sont armés. Devoir se cacher en arrivant dans la base ennemie. Les enfants risquent de se faire repérer par un soldat qui semble les avoir aperçus. Les enfants sont découverts à cause du pendentif qui brille, ils fuient, se font tirer dessus, ils sont coincés et Nadia décide d'attirer l'ennemi qui la veut vivante pour sauver Jean qui peut ainsi s'échapper. Tous les soldats évacuent la zone, on réalise que les héros restés sur place risquent de faire face à un danger, ils sont à côté du générateur d'énergie. L'arme puissante est capable de supprimer une ile. Jean se rend, car il ne veut pas que son amie soit tuée, il retrouve Nadia attachée, il est menacé par de nombreuses armes (il avait un plan qui échoue, ses deux comparses sont inefficaces). On ne comprend pas pourquoi le méchant traite ses adversaires de stupides humains, on se demande ce qu'il est. Tristesse de Nadia en écoutant la musique de Némo, dans un état presque hypnotique où elle se souvient de sa mère. On ne comprend pas pourquoi le pendentif de Nadia brille, elle est seule, on craint un danger. Marie découvre des rails sur une île déserte sans réaliser que c'est bizarre, elle va le suivre et se perdre. L'ennemi repère le Nautilus. Jean est motivé à voir un combat. On sait que l'ennemi a envoyé de petits récipients derrière lui, le Nautilus fonce contre sans s'en douter, ce sont des bombes qui détruisent les moteurs, il est immobilisé pendant que des torpilles foncent contre lui, elles le frôlent. L'ennemi veut éperonner le vaisseau. Quand le Nautilus remonte, il est la cible de vaisseaux militaire qui le canarde avec des canons. Nadia jette son pendentif hors du sous-marin, on le croit perdu. L'épisode 16 est plutôt dépressif, avec Nadia qui ne va pas bien, l'ensevelissement de membres d'équipage. Devant une sorte de personnage momifié, on ressent une énergie de mort, avec des voix de personnes en souffrance. Inquiétant passage dans les entrailles de ce personnage géant. L'explosion d'un appareil à Jean guide l'ennemi contre le Nautilus. On a l'impression de comprendre que l'empereur de Néo Atlantis est le fils de Némo, frère de Nadia. Marie ne réalise pas que tout l'équipage est mort, pendant que Nadia pleure et que Jean est prostré, elle fait la folle avec le lionceau. On rejoue les passages avec les personnages disparus pour bien remuer le couteau dans la plaie. Les enfants réalisent s'être échoués sur une île déserte, ils sont seuls au milieu de nulle part, ils craignent l'épave d'un Garfish. Étrange rêve de Jean où on craint l'arrivée de l'ennemi. Les enfants commencent à ne plus avoir assez à manger, cela crée des problèmes, surtout avec une végétarienne. Île très étrange, Marie découvre la tête d'un homme enterré, puis celui-ci parle de rois de la terreur, on nous montre des images fixes de monstres terribles. Les jeunes enfants se retrouvent à l'intérieur d'une île qui est artificielle, Nadia devient comme hypnotisée, parle comme un robot, elle entre dans un mur, et laisse derrière elle, Jean et ses habits. Se retrouver en Afrique, ne pas savoir ce que veulent les habitants (et se retrouver attaché à un pieu). Le lionceau semble consommer la précieuse relique d'une tribu. Il se retrouve prisonnier d'un vil voleur qui attache l'animal à une croix, il est menacé de mort, ses amis ont 24 heures avant l'exécution. Descendre dans les tenailles d'un endroit étrange, on ne sait pas où ils vont. La précieuse pierre de Némo est volée. Némo réalise que son fils n'est qu'une marionnette à la solde de Gargoyle qui l'a fait réparer pour le maintenir en vie.

Mystère. Nadia lit une langue étrange, les adultes ne veulent pas dire pourquoi. On dévoile petit à petit des informations sur Atlantis et les liens entre les personnages. On ne comprend pas ce qu'est l'île étrange où sont arrivés les héros.

Visuel effrayant. Reste de créatures asséchées derrière des barreaux. Expériences de création d'humains avortés, montrées à Nadia qui est dégoutée, on voit rapidement un être au cerveau apparent découpé.

Crainte. Jean se retrouve au bord d'un précipice vertigineux, vu son état de mal-être et l'état de la structure, on peut craindre qu'il arrive quelque chose. Les ennemis sont toujours masqués.

Sexualisation des filles. Sein de la demoiselle mise en avant avec son décolleté. Devoir enlever ses habits pour se sécher. Tomber sur Jean dans une position suggestive. On voit Nadia et Electra nues dans le bain, mais sans dévoiler grand-chose jusqu'au moment où Nadia se lève, on la voit bien de dos. Beaucoup de choses en lien avec la nudité, l'intérêt sexuel, vont disparaître de la version française, donc censurée. Electra qui reçoit des décharges voit petit à petit son habit se déchirer.

Stéréotype de genre. Même si ce n'est pas le style de la série, on peut par exemple voir Nadia et Gladys se retrouver à faire la cuisine dans le Nautilus.

Tristesse. Quand la petite fille se réveille, elle demande où son ses parents, elle ne comprend pas qu'ils sont morts, elle appelle sa mère, scène plutôt pathétique. Enterrement des parents de Marie, Jean et Nadia doivent creuser leur tombe, on voit la souffrance de la petite. Pathétique Marie qui peut dire maman à Nadia en lui disant bonne nuit. Triste histoire de Gladys qui à 16 ans est tombée dans le piège d'un séducteur qui l'a dépouillée de sa fortune. Nadia se sent incomprise, décalée devant ses amis qui ne comprennent pas pourquoi elle ne supporte pas qu'on tue un animal, elle part triste et fâchée dormir seul. Fuite radioactive dans un compartiment du Nautilus, un sympathique membre de l'équipage y est confiné, donc condamné, Jean tente de l'en sortir, mais on n'a pas le choix, il doit y rester sinon il condamne l'équipage, moments poignants où on l'entend accepter son sacrifice puis hurler son désespoir pendant que ses amis pleurent. Cimetière avec nombreuses tombes, Jean réalise que son père n'a pas survécu à la destruction de son navire. On apprend que le petit frère d'Electra est mort avec toute sa famille, une histoire qui sera bien reprise dans l'épisode 22, particulièrement poignant, où on voit la jeune fille trouver le cadavre de son frère, et surtout ne plus supporter l'amour qu'elle porte à Némo, elle va vouloir le tuer, et comme elle n'y arrive pas se suicider. Plusieurs bateaux passent à proximité de l'île des naufragés, mais ils ne les voient pas. Nadia semble tomber sous le charme d'un beau jeune homme, elle est séduite, Jean et King sont tristes. Les héros sont prêts à mourir pour le combat final, certains membres de l'équipage ne restent pas dans le nouveau Nautilus (comme la jolie aide infirmière que son grand-père demande de rester). Fausses morts de Némo, puis sa vraie mort, et surtout mort de Jean (qui sera finalement ressuscité au prix du pouvoir de l'eau bleue).

Mort. Jean et Nadia découvrent des personnes au sol, en s'approchant et en touchant l'homme que l'on voit criblé de balles, Jean se retrouve avec du sang sur les mains, Nadia est vers la femme qui est sur une petite fille, la femme est aussi morte, mais la petite est vivante. On nous montre en flash-back la scène où les parents de Marie se font descendre. Bébé daim qui se fait tuer pour sa viande, on voit des traces de sang sur son visage. Némo abat un homme qui tirait sur son équipage. Triste fin de trois membres d'équipage condamnés. L'histoire d'Electra, avec des personnes qui vont mourir, on en voit une à terre avec du sang autour. Mort de Néo qui redevient conscient et qui va sauver sa soeur avant d'être explosé, il y comme du sang à côté de son corps de robot. Mort de Jean qui a été envoyé au sol, un flaque de sang confirme son décès. Mort de Némo qui saigne bien, qui se sacrifie pour ses amis en restant dans le vaisseau. Mort de Gargoyle qui se transforme en statue de sel.

Maltraitance. Des scènes plutôt pour des adultes. On apprend que Nadia a été vendue comme esclave étant enfant. Esclaves qui doivent travailler dans la mine des méchants, si l'équipe de Gladys tente de se rebeller, ils se font mettre au cachot. Nous voyons les esclaves de l'île en piètre état, tout maigres. Némo est responsable de la destruction de son peuple, il a préféré le détruire plutôt qu'il engage une guerre mondiale, il souffre de sa faute et n'arrive pas à aller au bout de sa vengeance contre ceux qui voulaient la guerre mondiale, il n'arrive pas à se faire exploser lui et tout son équipage, surtout parce qu'il ne veut pas mettre en danger sa fille Nadia ou Electra sa fidèle lieutenante amoureuse, pourtant celle-ci va pourtant vouloir l'abattre frustrée qu'ils ne parviennent pas à aller jusqu'au bout de sa vengeance. Nadia vient de réaliser que le capitaine à qui elle n'a pas voulu dire au revoir lorsqu'il les emmenait en sécurité est en fait la personne qu'elle tentait de retrouver depuis le début de la série, son père, elle risque de ne plus le revoir. Devoir choisir entre la vie de son père ou la vie de son amoureux.

Dénigrement. Gladys traite ses comparses d'imbéciles facilement. Homme qui se retrouve enterré, juste sa tête dépasse, et le lionceau lui fait pipi dessus.

Santé. On verra Gladys fumer. On la voit bien intéressée à boire de l'alcool.

VOCABULAIRE
Classique. La musique peut augmenter le stress. Les voix françaises sont parfois peu crédibles, que cela soit Némo ou Ayrton (les noms français ne sont pas toujours les mêmes).

Commentaires. Une série avec de nombreux épisodes et surtout une histoire riche, complexe et dure, ce n'est pas pour les plus jeunes (j'ai pris le temps de longuement analyser, désolé pour la longueur). Si les premiers épisodes peuvent se voir par des petits, dès le cinquième épisode, on va rencontrer les véritables méchants, qui n'hésitent pas à tuer. Des personnages qui ont une certaine complexité. Succession de problèmes pour deux enfants qui traversent un conflit guerrier. Dures épisode 21 et 22 où les héros sont défaits, où on revoit la destruction de leur pays, juste avant on venait d'avoir un épisode plutôt dépressif, avec enterrement et malaise. On ne préserve ni les héros, ni les spectateurs. Petite accalmie avec une série d'épisodes sur une île déserte où les enfants vivent des aventures où l'humour est bien présent, avec moins de tensions et des gags quasiment Cartoon et plein de références (une suite d'épisodes pas du tout appréciés des fans, mais visibles par les plus jeunes, mais ce ne sera pas évident d'accepter la piètre qualité des épisodes 27, 28 et 32, 33, les personnages ont des visages parfois hideux et l'animation devient minimaliste). Toujours intéressant de voir que cette série a été proposée à la télévision française et qu'elle y a été censurée des scènes trop liées à l'intérêt pour l'autre sexe.

Thèmes. Aventure. Extra-terrestre. Voyage initiatique. Quête identitaire. Appartenance. Autonomie. Origine. Imposition familiale. Adolescence. Danger de la science. Invention. Aviation. Véhicule. Combattre. Vengeance. Sacrifice de soi. Arme. Guerre. Armée. Leader. Totalitarisme. Racisme. Tolérance. Couple mixte. Responsabilité. Persévérance. Respect de la vie. Végétarisme. Intérêt à l'autre sexe. Jalousie. Chagrin d'amour. Mort. Deuil. Sexualisation de personnages. Dépression. Optimisme. Foyer. Écologie. Mer. Religion. Atlantide. Équipe.