ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Mini-loup

MINI-LOUP

Sans dégâts dès : 2 ans - Âge conseillé : 4 ans

 

DUREE
7 minutes par épisode
MONTAGE

Série d'animation de 2012. Un générique style crayonné, puis un animé au style classique, plutôt fluide. Un petit loup anthropomorphique.

MESSAGE

Résolution de problèmes. Se trouver confronté à des problèmes. Et pouvoir les résoudre, souvent avec l'aide de camarades, de la famille.

École. Vie de l'enfance, à l'école. Dispute, rigolade, découverte. Vouloir frimer devant les autres, faire bonne figure, histoire de triche. La maîtresse est juste, sévère et respectée.

Amitié. Avoir un meilleur copain avec qui vivre des chouettes moments ou des moments de tension.

Problèmes avec méchants camarades. On voit trois frères Grognards, souvent moqueurs ou bagarreurs qui cherchent parfois Mini-Loup. On voit qu'il peut y avoir des menaces, avec craintes de se faire taper (pour ça les copains forts sont utiles). Oser dire quand on se sent menacé. Harcèlement.

Parents aimant, aidants. Le papa et la maman sont présents, on voit l'amour qu'ils portent à leur enfant.

Autonomie. Si Mini-Loup a des parents aimants, il est souvent en vadrouille pour vivre sa vie avec ses copains.

Jeu. Les enfants doivent s'amuser, on les voit souvent prendre du plaisir dans des activités. Critique des stéréotypes filles-garçons. Avoir un personnage de TV (Mordekaï) comme héros.

Bêtises de l'enfance. On voit des enfants plus problématiques que les autres, les méchants de la classe qui font des crasses, avec une certaine agressivité (Mini-Loup fait des bêtises, mais dans la bonne humeur). Fréquentation. L'épisode nous fait bien comprendre la bonne direction à prendre, on perçoit bien les émotions de malaise quand on fait quelque chose de pas bien. On peut parfois se faire gronder par des voisins qui n'apprécient pas les jeux. Ce n'est pas bien de mentir. Ne pas accuser un innocent.

Règles de société. Différents thèmes par épisode. Devoir se réveiller pour ne plus être en retard à l'école. Savoir garder un secret. Rester soi-même. Savoir dire non. Craindre la piscine à l'école. Vouloir regarder la télévision tard le soir. Ne pas savoir quoi faire. Préparer son anniversaire. Trouver les choses injustes. Ne pas croire au mauvais oeil. Ne pas se faire arnaquer par la mode. Abuser de privilèges en faisant croire que l'on est blessé. Ne pas garder un gros billet trouvé dans un parc. Grands-parents que l'on réalise être vieux, ce n'est pas une maladie. Danger de ne pas entrer dans la surenchère (être cap).

SCENES DIFFICILES

Malaises. Petites bêtises de Mini-Loup (s'endort à l'école). Se faire de fausses idées sur ce qui est dit. Dispute entre amis. Faire croire à ses amis que l'on sait nager. Vilénie de camarades qui, pour tricher, mettent du poivre dans les salades des autres. Mini-Loup peut craindre de se faire taper par des camarades de classe. Effet de cauchemar, avec le petit garçon qui craint de ne pas tenir ses promesses et glisse sur un violon géant.

Tristesse. Mini-Loup se fait moquer parce qu'il a des chaussures de fille. Camarades de classe qui charrient Mini-Loup parce qu'il ne sait pas nager.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. On va forcément reconnaître notre enfant dans les bêtises ou doutes de Mini-Loup. Les relations et les thèmes de l'animé sont plutôt justes et bien ciblés.

Thèmes. Loup. Autonomie. Harcèlement. Amour parental. Résolution de problèmes. École. Jeu. Règles de société. Mensonge. Tricherie Fréquentation. Dispute. Animaux anthropomorphes.