Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LA CHORALE

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
96 minutes
MONTAGE

Film de 2005. Une introduction en noir blanc qui montre que l'on est à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Les plus jeunes ne vont pas forcément le comprendre. Flash-back, ellipses, chansons montrées en animation.

MESSAGE

Découverte du Japon de 1956. Le pays commence à sortir de la pauvreté, les jeux d'enfants. Mise en avant de valeurs traditionnelles, l'importance de la culture, patriotisme japonais (des transmissions qui doivent certainement plus parler aux japonais, comme les chansons traditionnelles pour enfants que nous entendrons beaucoup durant le film et qui nécessiteraient des sous-titres). On y voit la nature de l'époque, de beaux paysages. C'est un message nostalgique du passé que veut faire passer le réalisateur. Nostalgie.

Chant. Revalorisation de l'art choral, avec des enfants motivés à chanter.

Responsabilité. Importance de se sentir concerné, d'agir à son niveau. Ce film a été produit au Japon dans un souci de projet pédagogique par l'image. Le message, s'il peut être dépaysant culturellement pour nous, est très nationaliste. C'est un peu une ode au beau Japon campagnard d'antan perdu dans l'industrialisation et aux valeurs japonaises traditionnelles d'honneur, d'importance de la famille.

Mort. Approche de la mort, de la spiritualité. Deuil. Faire face à la mort d'une camarade de classe (et héroïne principale de ce film).

Mauvaise action. Critique du vol qui nous éloigne du bon chemin, qui nuit à la communauté, qui fait honte aux parents. Valorisation de l'excuse, du besoin de se faire pardonner, de réparer sa faute. Fréquentation. Mise en évidence des mauvaises relations, de la bande qui pousse à faire des bêtises.

Explication de la méchanceté. Ce sont les souffrances de la vie qui le poussent à mal agir. Le gros dur qui pousse à voler, qui se bat a aussi un bon fond.

Autour de l'école. Divers systèmes d'éducation, à la dure avec sanctions, ou en réunissant et créant esprit de corps en chantant. Importance de représenter son école, de participer à un concours. Il faut travailler dur pour réussir, mais c'est plus facile quand on est fils de médecin (les enfants devaient beaucoup aider leurs parents à s'en sortir à l'époque et ne pouvaient pas forcément entreprendre des études).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Une bagarre ou plusieurs enfants s'en prennent à un autre à terre, lui donnent des coups de pied, le font saigner.

Malaise. Quand les enfants volent et qu'ils se font prendre, c'est assez tendu et on a honte pour eux.

Tristesse. La mort accidentelle de Shizu Miyanaga (nouvelle arrivée en classe, l'héroïne fille du film), la tristesse des enfants.

VOCABULAIRE
Classique, de nombreuses chansons en japonais.

Commentaires. Un film qui ne recherche pas l'action, qui pose les relations dans une bande d'enfants, et qui ne fait pas semblant de cacher la mort. Un film dur, presque pour les adultes, pas toujours facile de s'adapter au rythme lent.

Thèmes. Asie. Musique. Nostalgie. Responsabilité. Mort. Deuil. Fréquentation. École. Sanction.