Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Dr Slump le premier film

DR SLUMP ARALE-CHAN - HELLO! WONDER ISLAND

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 10 ans

 

DUREE
25 minutes
MONTAGE

Un court-métrage de 1981. Présenté comme le premier film de la franchise Dr Slump. On retrouve un certain nombre des personnages de cette série, mais ce n’est pas indispensable de la connaître pour saisir l’histoire. Une introduction comique qui n’a rien à voir avec l’intrigue, puis un début d’histoire qui commence par un flash-back (qui dure presque la moitié du film).

MESSAGE

Intérêt pour la femme. On nous montre que l’homme est intéressé par la femme. Besoin d'être en couple. Le docteur est motivé à trouver les ingrédients d’un philtre d’amour, il se verrait bien recevoir un bisou et marier la femme qu’il apprécie. Les parents peuvent s’intéresser aux déboires amoureux de leurs enfants et faire en sorte qu’ils se débrouillent mieux. Obsédé sexuel. Le docteur trouve un magasin coquin avec une femme dénudée, il se montre bien intéressé. On parle de pervers. Sexualisation. Une démone à l’allure sexy se fait toucher les seins par Arale.

Courage. Pour obtenir ce que l’on veut, on doit passer par des épreuves difficiles (on nous montre bien que le professeur ne mérite pas le philtre qu’il a concocté, car il s’est toujours mis derrière Arale lorsqu’apparaissaient des situations dangereuses).

Quatrième mur. Une introduction où l’on voit des personnages vouloir être les héros du film. On parle au spectateur.

Critique de la triche. Il ne faut pas faire des philtres d’amour, cela peut se retrouver contre nous.

Décalage, comprendre les choses. Arale est toujours bien décalée, elle ne comprend pas toujours tout (une sorte de bébé surpuissant). Naïveté.

Jeu. Plaisir de vivre, avec une Arale qui s’amuse toujours bien, se montre toujours contente. Joie de vivre.

Inventivité. Le professeur est capable de construire des machines impressionnantes. Robot. Ce n'est pas forcément très visible, mais Arale est un robot.

Utilisation de l’autre. Slump utilise sa fille robot pour se sortir de situation difficile.

Excentricité. Personnages qui sortent de l'ordinaire.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Yeux au fond de l’eau d’un étang (un gros dragon en sort, il traite les héros de gibiers et veut les manger, il crache du feu, Slump a bien peur, l'animal veut croquer Arale). Le docteur insulte le démon pour qu’il lui ouvre la porte, il se retrouve devant un gigantesque démon rouge, qui va vouloir les tuer, Arale n’a plus de batterie et reste immobile, le docteur risque de recevoir un gros coup de massue. Banalisation de la violence. Arale s'amuse en combattant, elle considère cela comme un jeu.

Malaise. Arale fait tomber le précieux philtre d’amour sur un arbre à la fin du film (le pauvre docteur se retrouve avec un arbre amouraché).

Moquerie. Le docteur est souvent montré comme stupide, obsédé ou moche. Les extra-terrestres ont des attitudes de bébés.

Tension. On peut craindre qu’il se passe quelque chose de tendu sur l’île, ils cherchent un démon, on voit le docteur inquiet.

Santé. Le docteur Slump peut avoir une cigarette à la bouche.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Ce ne sont pas spécialement les images qui motivent à cet âge, la fonction parentale est plutôt bien moquée, l'adulte est juste un obsédé abruti, l’animé est plutôt adapté à des enfants qui sont déjà dans la recherche de l’autre sexe et qui peuvent rire des situations amenées par les héros. Un humour dans un ton bien décalé, il désactive bien les scènes tendues et les dessins plutôt enfantins aident dans ce sens. On peut aussi trouver d'autres films, comme Dr Slump : Hoyoyo ! Space Adventure.

Thèmes. Déjanté. Invention. Robot. Intérêt à l'autre sexe. Courage. Naïveté. Sexualisation de personnages. Excentricité. Équipe.