Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Corto Maltese, le film la cour secrète des Arcanes

CORTO MALTESE - LA COUR SECRETE DES ARCANES

Sans dégâts dès : 14 ans - Âge conseillé : 15 ans

DUREE
92 minutes
MONTAGE

Un film d'animation de 2001, qui tente de garder l'atmosphère des albums d'Hugo Pratt. Le rythme y est lent, les textes mis en valeur.

MESSAGE

Personnage libre. Corto Maltese est un personnage presque mythique, il incarne la liberté, même s'il est ici embarqué dans une aventure qui le transbahute dans toutes les directions. Flegme, attitude décontractée. Corto ose se positionner et ne se laisse pas influencer. On a de la peine à percevoir quelles sont ses motivations.

Sens de l'aventure. Besoin de bouger.

Amitié étrange. Relation qui n'est pas de l'amitié. Lien avec Raspoutine, son ennemi-ami, un personnage qui est un peu son côté sombre.

Besoin d'argent. Critique de l'appât de l'or qui intéresse ceux qui font des révolutions. C'est un moyen d'agir. Cupidité. C'est aussi un intérêt.

Géopolitique, 1920, conflits et guerres permettent différents trafics, et on veut ici surtout récupérer de l'or. On va traverser différents pays et rencontrer différents personnages (général Tchang, seigneur de guerre de Mandchourie. Jack Tippit, pilote de l'armée de l'air - Le major Spasetov, cosaque de la région d'Ossouri.). Histoire complexe. Beaucoup de motivations différentes, on s'y perd un peu, entre les sociétés secrètes les militaires, les révolutionnaires, qui veut l'argent et pourquoi. Ce qui est certain c'est que les morts sont nombreux et que personne n'a la maîtrise.

Sexualisation de personnages. Amour, sensualité, sexualité. Les femmes vont toucher notre héros. Shangaï Li va user de son corps pour obtenir ce qu'elle veut.

SCENES DIFFICILES

Différents dangers. Beaucoup de moments sombres, de menaces sur le héros. Un couteau qui vient se planter dans le mur proche du héros, des personnes qui en veulent à la vie de Corto. L'équipage du bateau de Raspoutine est à la solde de l'ennemi, combat au revolver et à la mitraillette. Combat entre deux trains, des canons dévastent tout, sang, une femme nue tire à la mitraillette.

Beaucoup de morts. On voit des suppliciés suspendus par la tête dans des cages. Corto achève son ennemi en l'étranglant, on voit juste ses pieds finir de tressaillir. Peu de personnages vont survivre, souvent tués de sang-froid. On ne discute pas on tue. Suicide.

Sexualité. On voit Semenov avec deux maîtresses nues. Il va en tuer une d'un coup de pistolet. On parle clairement du bordel militaire.

Moment étrange. Prophétie d'un tibétain qui montre un visage de squelette quand il est en transe.

Tristesse. Corto ne va pas pouvoir vivre l'histoire d'amour qu'il attendait à la fin du film.

Santé. On voit Corto fumer, Raspoutine boire. De vrais hommes.

VOCABULAIRE

Langage classique. Beaucoup de paroles, lentes. On peut être surpris de voir tous les personnages parler français sans accent, malgré le grand nombre de nationalités différentes.

Commentaires. Adaptation de la bande dessinée "Corto Maltese en Sibérie". Un film pensé pour le cinéma, avec une bonne qualité d'animation. Il existe aussi une série dans le même style, mais avec un peu moins de moyens et une animation moins fluide.

Thèmes. Liberté. Argent. Historique. Sexualisation de personnages. Cupidité.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l'âge légal est 14 ans "Une fidèle adaptation de la bande dessinée d’Hugo Pratt qui est un des maîtres du genre. Sur le plan historique, même si l’auteur prend certaines libertés, la trame est bien documentée et intéressante. La complexité du récit et de la psychologie des protagonistes est réelle, de même que la violence et certains aspects de la sexualité mettant en scène de très jeunes filles. Cependant, la poésie et la forme dessinée aident à prendre une certaine distance par rapport au réalisme de la narration.".