Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

The Bare Bears, ours pour un et un pour t'ours

WE BARE BEARS - OURS POUR UN ET UN POUR T'OURS

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
11 minutes par épisode
MONTAGE

Série d'animation de 2015. L'apparence est plutôt douce et fluide, même si la série fait partie du style Cartoon Network. Les épisodes peuvent se voir séparément, même si on peut y rencontrer des personnages qui reviendront plus tard. Il peut y avoir différents effets, flash-back ou ellipses.

MESSAGE

Amitié. Il faut revaloriser l'amitié sur le reste. Pouvoir compter l'un sur l'autre pour s'en sortir. Groupe de copain en colocation (ils sont présentés comme des frères, même s'ils ne sont pas de la même espèce). Il ne faut pas rechercher des amis ailleurs que ce que l'on a devant son nez. Les amis, c'est le contact avec les autres, pas la célébrité. Aider l'autre.

Popularité. Besoin d'être bien perçu, rechercher l'attention des autres. Besoin d'être aimé. Besoin de revalorisation. Vouloir être une star d'internet (avoir besoin d'amis). Vouloir être apprécié sur une photo de parc d'attractions.

Compétition. Les personnages ont souvent besoin de se sentir les meilleurs. Prouver aux autres ou à soi-même son potentiel. On nous renvoie souvent qu'il n'y a pas besoin de cela et qu'on est bien comme on est.

Critique de la société. Les ours tentent d'accéder aux activités des humains, ça permet de reconsidérer ces différentes activités qui sont forcément un peu décalées quand ce sont des ours qui tentent de les faire (avoir des vues sur YouTube. Tout miser sur son apparence. Quitter la civilisation. Focaliser sur la nourriture. Tomber amoureux. Faire du basket. Consommation sur Amazon. Ne pas s'informer sur internet, cela peut nous angoisser), on nous montre aussi l'évolution des spectateurs au cinéma, où les gens ne sont pas civilisés ou le besoin de consommer des tote bag.

Trouver sa place dans le monde. Faire en sorte de s'intégrer. Même si ce n'est pas facile et qu'il faut faire des efforts et que le monde ne semble pas être fait pour nous, il faut continuer. Un épisode met en scène une petite fille qui tente d'analyser le comportement des ours dans leur milieu naturel.

Éducation. Il y a des choses qu'il ne faut pas faire (s'empiffrer des dégustations, ne pas sauter sur la nourriture dans un restaurant. Maîtriser son côté sauvage. Bien se tenir au cinéma. Ne pas s'incruster chez quelqu'un).

Nouvelles technologies. On nous montre l'effet des nouvelles technologies sur des personnes qui se font plutôt avoir par ce système (accro des selfies, utilisation de YouTube. Mettre des films de choses stupides sur internet, rechercher des messages positifs. Exemple de personnes qui tentent de faire n'importe quoi pour avoir des vues. Les hashtags. Conventions avec les stars d'internet. Importance du portable).

Motivation. Devant quelque chose à faire, on nous montre des personnages qui agissent. Oser agir. Oser faire face aux problèmes, ne pas se laisser faire.

Amourette. Selon les épisodes, on peut voir certaines difficultés autour de la relation (le panda qui a des vues sur une demoiselle, mais il souhaiterait être seule avec elle plutôt qu'en groupe, se retrouvé embarrassé en sa présence). Le panda est dans une recherche de la femme, on le voit recevoir des rendez-vous par application de téléphone ou il est mal à l'aise quand il dit qu'il n’est avec personne.

Gourmandise. Beaucoup de moments qui tournent autour de la nourriture. Un épisode va jusqu'à humaniser un burrito. Une certaine critique du lien à la nourriture qui peut être trop important.

Vraie vie. Critique de la mise en scène. On nous montre bien que le monde d'internet ou de la télévision, c'est de l'arnaque (avec un personnage Koala star d'internet, personnage récurrent).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Le panda s'empoisonne en mangeant un biscuit aux cacahouettes, il tombe au sol, il est sauvé de justesse. Une nuit d'orage avec des pompiers qui semblent aller sauver un bébé en haut d'un arbre. Panda et Polaire sont devenus sauvages, on les voit yeux sans pupille, grosses dents et grognant, ils font plutôt peur lorsqu'ils poursuivent Grizzly en bavant. Requins mis dans une piscine pendant que les ours se baignent, ils font peur à tout le monde, il y en a un qui avale la bouée de Grizzly, s'ils sont dans un premier temps maitrisés, ils redeviennent dangereux et on peut craindre pour la vie des héros. Grosses marques de griffures sur les arbres, loups aux yeux rouges dans l'obscurité. Panda bébé crie au secours, il est emporté dans un carton fermé, ses amis tentent de le rattraper, son ami Polaire risque de tomber de haut. Crabe qui pince l'oreille de Polaire, ce qui le rend encore plus étrange que d'habitude.

Moquerie. Une série qui se moque du monde, les trois ours sont montrés souvent comme stupides ou décalés (parodie d'une chanson Bollywood qui ne se termine pas comme dans les films,

Malaise. Les animaux ont toujours des expériences un peu décevantes. Panda ne veut pas avoir une date avec une demoiselle et ses frères, il se met dans une situation embarrassante. Interrogatoire de petite fille attachée sur une chaine. Les ours modifient le rapport d'une petite fille qui était venue les observer, l'enseignante n'est pas satisfaire du travail. Scène où deux des ours kidnappent le burrito (considéré comme une amoureuse par le Grizzly), c'est de nuit, poursuite, ils montent sur un pylône électrique et un éclair fait exploser le burrito, moment de stupéfaction, on ne sait pas comment Grizzly va réagir). Personne ne leur donne de l'argent quand ils jouent dans la rue, la seule pièce qu'ils ont tombe dans l'égout. Atmosphère étrange quand les ours veulent se séparer d'un habit qu'ils réalisent démoniaque (ils se font finalement attaquer par l'habit et Grizzli montre qu'il se sacrifie pour le groupe en se jetant dans une poubelle avec la veste). Amitié qui vacille avec Polaire, le Koala utilise les deux autres et ils ne s'en rendent pas compte. De nuit, Polaire tombe dans un trou qui est caché par le Koala, ses amis ne le cherchent même pas, il est seul et c'est un peu lugubre. Les ours vont perdre leur maison, ils risquaient d'être relogés dans un appartement sale, avec rat qui sort de la douche et WC immondes, flash-back sur le moment triste où ils ont déjà souffert de ne pas avoir d'habitations, de nuit sur un trottoir ne sachant pas où dormir. Polaire est plutôt étrange, il parle peu, on ne sait jamais ce qu'il pense, il est souvent en décalage avec ce que font les autres. Les animaux sont devenus très étranges, ils vivent dans l'amour de leurs tote bag et en remplissent compulsivement leur appartement, ambiance presque malsaine avec Panda qui drague une poupée en tote bag en même temps que son ex-poupée en Tote Bag se trouve dans un coin.

Monde adulte. Un koala qui ne supporte plus la célébrité, devient agressif et commence à abuser de sa boisson à l'eucalyptus (on le voit comme alcoolisé). Dans un flash-back, on trouve les trois petits ours dans un carton au bord de la route, c'est un abandon d'animaux, et ils sont plutôt pathétiques, ils se font même voler leur carton.

Maltraitance. Les personnages peuvent être dans des situations embarrassantes, être utilisés ou moqués. Sans totalement dénigrer les différents héros, on les sent décalés, et on peut se moquer d'eux.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Un ton proche de l'absurde, mais qui propose en fait de revisiter notre société à travers la vie de trois ours. Si les épisodes peuvent se voir par des enfants, il faut être adolescent ou adulte pour pleinement saisir les critiques de notre société. Certains épisodes sont plus étranges ou tendus que les autres (l'histoire de la jacket démoniaque qui parodie presque un film d'horreur). Un groupe de copains plutôt adolescents, jeune adulte, confronté à des moments où des évènements qui pourraient les séparer (l'apparition d'une fille ou une nouvelle passion). Une série plutôt intelligente, mais il faut avoir les références et le deuxième degré.

Thèmes. Amitié. Animaux anthropomorphes. Critique de la société. Nouvelles technologies. Apprentissage. Gourmandise.