Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIE

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Albator 84 Waga seishun no Arcadia - Mugen kidô SSX

ALBATOR 84

Sans dégâts dès : 9 ans - Âge conseillé : 11 ans

DUREE
24 minutes par épisode
MONTAGE

Une série de 1982, composée de 22 épisodes qui se suivent, avec au début l'arrivée des personnages, mais les épisodes ne s'enchaînent pas forcément entre eux (à part le 8 et 9, le 13 et 14 et les cinq derniers), les histoires peuvent facilement se voir indépendamment. Flashback. - Une trame souvent similaire dans les épisodes, Albator et ses amis se trouvent confrontés à un danger, ils risquent de périr, mais ils parviennent finalement à s'en sortir, souvent aidés par une personne qui va se sacrifier.

MESSAGE

Voyage initiatique. Parcourir l'univers pour trouver la planète idéale, une quête qui nous renvoie à notre point d'origine, grandi et vainqueur.

Résistance. Une ode au combat. Oser se rebeller contre l'oppresseur, ne pas capituler. Courage. Se battre contre l'adversaire est une qualité, même des jeunes peuvent participer. Avoir de la dignité dans le combat et respecter l'adversaire qui s'est bien battu. Ne pas abandonner des gens en danger de mort. Combattre.

La jeunesse doit apprendre à se maîtriser. Johnny est fougueux, il se croit seul, ne pas succomber à la vengeance. Sa rencontre avec Albator est une forme de voyage initiatique.

Force de l'amitié. Soutien dans une équipe, se soutenir tout en laissant l'autonomie qu'il faut pour vivre ses propres expériences. Équipe.

Sacrifices. On peut offrir sa vie pour permettre une grande cause à continuer, mais si cela ne sert à rien autant attendre, la vie est importante.

Morales. À la fin de l'épisode, une voix off donne son résumé de l'histoire, avec parfois des pensées profondes (la plume est plus forte que l'épée. Le courage de donner sa vie pour ses idées. Il y aura toujours quelqu'un pour faire pousser des fleurs).

Amour. Entre les combats, il y a quand même de la place pour l'amour. Et une jolie blonde (Emeraldas) peut aimer un petit noiraud à lunettes (Alfred, Tochirô).

Le divin. Quelques éléments de la mythologie grecque apparaissent durant les épisodes. Dans la conclusion de la série, la déesse dorée offre le feu sacré aux hommes. Une intervention uniquement lorsque le mal va trop loin, avec la destruction de la planète des humanoïdes en châtiment divin.

Importance des valeurs. Différentes valeurs prônées par Albator: importance de la parole donnée, nécessité de tenir ses engagements. De la tolérance. Importance de protéger son monde. Respect de l'adversaire, on ne détruit pas leur sépulture. Loyauté, se battre sans tricher. Droiture.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Beaucoup de combats: la Terre et une partie de l'univers sont la domination des humanoïdes, des aliens qui asservissent les planètes et exterminent ceux qui leur résistent, ils n'hésitent pas à prendre des otages. De nombreux combats entre vaisseaux. Mais les menaces sont plus tristes et pesantes quand elles proviennent des terriens exploités, résignés ou fourbes. De nombreuses morts, il peut y avoir du sang: Albator n'hésite pas à tuer avec son épée (lame et laser). On peut voir des personnes mortes, même en squelettes. On peut parfois croire à la mort d'Albator. Il y a aussi des morts tristes, comme celle du père de Lydia, qui se sacrifie pour sauver celle de sa fille en trahissant les Humanoïdes qu'il servait. La mort du père de Nausicâa. La famille d'une jeune fille abattue sous ses yeux, devenue cyborg elle va se rebeller contre ses maîtres et agonisera dans les bras de Johnny après avoir détruit l'ordinateur ennemi. Un épisode centré sur le sacrifice du père de Lydia qui va brûler en se jetant dans le réacteur de son vaisseau pour sauver sa fille. Le sacrifice de Zon, descendu par un humanoïde, juste après avoir retrouvé son humanité. Après avoir survécu à différentes blessures, la plus triste des morts est celle d'Alfred, qui, pour avoir sauvé l'être qu'il aimait, souffre du mal de l'espace, il est condamné, il va transférer son âme dans le vaisseau d'Albator, cette douloureuse histoire se déroule durant les cinq derniers épisodes.

Malaise. Différentes trahisons, on a l'impression qu'il est difficile de se fier aux personnes que l'on croise. Espion à bord de l'Atlantis qui divise l'équipage. Faux message de détresse, avec femme squelette qui s'en prend à Alfred. Un petit chat est utilisé pour faire détruire le vaisseau. Emeraldas sauve deux hommes de la pendaison, mais ils veulent ensuite la tuer pour la récompense. Environnement souvent sombre, dans les tons bleu foncé. Éclair, pluie, vaisseau fantôme et poussière.

Tristesse. Johnny, un jeune garçon, a vu mourir de faim ses frères, par appât du gain, il tente de tuer Albator après la mort de sa famille. Léotard va se suicider, triste de s'être vendue aux Humanoïdes. Une petite fille, Lydia tente de retrouver son père, elle va être kidnappée par les Humanoïdes et emmenée dans un de leurs vaisseaux, c'est justement son père qui le commande, il fait partie des méchants.

VOCABULAIRE

Langage classique. Musique parfois mélancolique, souvent stimulante.

Commentaires. Cette série se déroule avant Albator 78. La série a été pensée pour cibler des enfants plus jeunes que le 78, il n'y a presque plus d'allusions à l'alcool, on supprime les scènes où les formes des demoiselles sont mises en avant (même si on regarde bien, Matsumoto va nous dévoiler le sein de son héroïne lors d'un épisode). La série reste néanmoins sombre, avec des héros qui vont durant tous les épisodes tenter de se libérer du joug de l'envahisseur et qui rencontreront des personnes en souffrance dans leur périple. Les mises en danger sont constantes.

Il existe aussi un film en images de synthèse.

Thèmes. Aventure. Science-fiction. Pirate. Liberté. Guerre. Leader. Combattre. Résistance. Équipe. Amitié. Intégration. Maîtrise de soi. Droiture.