Timmy Failure: Mistakes Were Made est un film de 2020. Le jeune héros de l’histoire joue au détective et au narrateur durant tout le film. On le verra souvent avoir des sortes de rêves éveillés qui ne sont pas toujours clair entre la réalité et l’imagination. Il peut y avoir des retours en arrière.

MESSAGES

Ami imaginaire

Un jeune garçon plutôt solitaire et dans son monde a un ami ours polaire imaginaire (on voit qu’il est apparu après le départ de son père). Protection. On voit bien que l’ours représente la force ou l’agressivité que l’enfant ne peut pas avoir.

Tolérance

Accepter celui qui est différent (et cela commence par les parents qui peuvent avoir besoin d’un enfant « normal »). Un enfant qui n’est pas comme les autres va réussir à un peu comprendre qu’il doit s’adapter au monde, et son environnement va l’accepter. On voit bien qu’il peut y avoir des aprioris qui atteignent les enfants, comme ici que les Russes sont problématique. Timmy va s’imaginer que c’est eux les responsables des différents problèmes qui l’entourent.

Comprendre le monde

Beaucoup d’éléments du film proviennent de problèmes liés au fait que Timmy ne comprend pas toujours bien les choses, ou qu’il se donne des explications complexes (ce sont des Russes qui lui ont volé son véhicule, lorsqu’il était juste mal parqué et que la police l’a récupéré). Danger de se faire des films.

Famille monoparentale

Pas toujours facile pour une mère seule de se débrouiller avec son fils (on voit qu’elle a des soucis d’argent et qu’elle laisse son enfant partir dans ses histoires imaginaires. Beau-père. Difficile travail du beau-père pour être accepté par l’enfant. Timmy n’est pas pour cette relation, mais l’homme va l’écouter, rentrer dans son monde et ainsi le petit va être apprivoisé.

Quête identitaire

Accepter sa différence, accepter d’être spécial. Un enfant qui a son fonctionnement (s’enferme dans son monde, une sorte de protection qu’il a créée face au notre plutôt agressif). On lui demande de changer, de s’adapter (cela commence à l’école où il a de la peine à s’intégrer, où on voit qu’il est problématique pour l’enseignant). Puis lorsque le parent n’en peut plus et qu’il refuse cette protection, l’enfant peut jouer la normalité, mais avec une souffrance intérieure (importance d’aller dans le monde de l’autre, de le rejoindre, et de lui demander une petite adaptation aux choses auquel il est confronté) (le minimum, c’est d’apprendre de ses erreurs).

Détective

Timmy veut résoudre des problèmes (il tente d’aider là où il peut avoir des possibilités d’agir). Aider les autres.

École

On nous montre le quotidien d’un garçon de 11 ans, cela passe forcément par l’école où il a la majorité des enfants qu’il connait. On nous montre une école plutôt ouverte, qui veut proposer à ses élèves de réussir à s’exprimer. Enseignant qui tente de bien fonctionner même avec un élève difficile. Sortie scolaire. Importance de travailler ses tests. Sociabilité. Pas toujours facile de fonctionner avec les autres. Difficulté de fonctionner dans des groupes de travail. Timmy n’a pas vraiment d’amis, il est toujours seul dans son coin, il y a une fille qui s’intéresse à lui (elle le trouve mystérieux). Différence. Importance d’intégrer ceux qui ne sont pas tout à fait comme nous.

Imagination

Timmy est souvent en train d’imaginer des choses, il se fait des films dans sa tête. Il s’est créé un monde imaginaire qui peut parfois compliquer son fonctionnement à l’école. Le film joue avec la question de réalité ou non-réalité (un enfant qui regardera le film va se demander plusieurs fois si ce qu’il voit est vrai). Protection. On a clairement ici un enfant qui préfère s’enfermer dans un monde imaginaire plutôt que d’être confronté au nôtre où il n’a pas tous les codes.

Maladie psychique

Timmy est étrange, dans son monde, avec son ours ami imaginaire et son idée qu’il peut être un détective. Il met en échec ses résultats scolaires, et il se retrouve chez le psychologue. Entre imagination et délire, ce que vit l’enfant n’est pas facile à décrypter.

Persévérance

Ne pas laisser tomber ce que l’on veut faire. Ne pas se renier, ne pas laisser tomber une affaire. Il y a différents moyens d’arriver à ses fins, et l’importance c’est de bien le faire.

Travail

Timmy met de l’importance à avoir un travail, pour lui c’est un moyen d’aider sa mère qui semble ne pas avoir beaucoup d’argent. Soucis d’argent. Une mère qui élève seule son enfant a des risques de problèmes avec le travail si l’enfant est difficile.

Mensonge

Mentir va résoudre un problème sur le moment, mais va créer des soucis sur le long terme.

Climat

L’ours ami imaginaire provient d’une banquise qui fond (on ne peut que se dire que l’enfant a été touché par ces histoires d’ours en perdition et qu’il l’aide en se l’appropriant comme ami). Protection des animaux. Nous voyons qu’à l’école, les enfants sont sensibilisés à ce thème.

Timmy Failure: Mistakes Were Made

Timmy Failure: Mistakes Were Made

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

On voit au loin par la fenêtre, une voiture avance étrangement, elle va finir par foncer dans l’appartement. Timmy s’imagine des problèmes, comme tomber une chute dans un tonneau. Timmy qui avance à l’intérieur d’un barrage sans autorisation va arriver sur l’extérieur, il est très haut, va être coincé par son écharpe, son enseignant lui demande de revenir et soudain l’eau va être déversé du barrage, ils doivent se coucher pour éviter d’être pris dans une masse d’eau.

Malaise

Un homme part, on comprend que c’est le père de Timmy qui s’en va. TImmy entre dans la chambre d’un ado qui n’a pas l’air sympathique, il se fait éjecter de la chambre. Timmy propose ses services d’enquêteur, mais on voit bien qu’il ne maitrise rien (il ne comprend pas qui est le voleur du sac quand il se trouve devant lui). Timmy est plutôt risible quand il veut un bureau pour son entreprise. Timmy s’imagine dans une prison plutôt réaliste avec un meurtrier peu recommandable. On ne sait pas vraiment quel problème peut avoir Timmy avec une fille, mais on ne le voit pas, elle a un carré noir sur son visage, il ne veut pas travailler avec elle, se fait exclure par son professeur. Timmy utilise le monoroue électrique de sa mère (qui lui avait clairement dit qu’elle ne veut pas qu’il l’utilise). Timmy a besoin d’un camarade pour l’aider dans son enquête (mais ce garçon s’était bien fait gronder dans une précédente enquête où il s’est retrouvé déguisé en sumo dans un magasin où il va faire tomber des étagères). Timmy est traité de fou. La maman de Timmy est convoquée à l’école, le professeur lui explique que son fils va bientôt entrer au collègue et que là-bas cela va être difficile (on voit des images dans la tête de Timmy, un peu comme si on emmenait des écoliers dans un sombre endroit dangereux), l’enseignant ne veut plus qu’il dérange la classe, il ne veut plus qu’il s’enferme dans un autre monde. C’est au tour de Timmy d’aller chercher le hamster de la classe, sa camarade lui montre l’animal inconscient dans la cage, on comprend qu’il est mort, Timmy le met dans une boite en carton qu’il va trimbaler avec lui pour rechercher son meurtrier. L’ours de Timmy se glisse dans une piscine et va crever une bouée phoque qui s’y trouve. Timmy s’est fait voler son deux roues électrique (il craint avoir des problèmes avec sa mère). L’ours va dans un gros container à déchet. Timmy veut de l’aide de la bibliothécaire qui ne rentre pas vraiment dans son histoire, on voit qu’il passe pour un bizarre à ses yeux. Molly veut aider Timmy, mais le garçon n’est pas très motivé par elle. La camarade que n’aimait pas vraiment Timmy est russe, elle devient une coupable désignée. La mère de Timmy invite son amoureux à la maison, c’est un policier, il offre une patte de lapin à Timmy (on le voit s’imaginer comment cette patte a été prélevée). Moment imaginé où l’ours grogne fort contre le policier. La mère de Timmy lui renvoie qu’il a perdu la seule chose de valeur qu’elle avait, et comme il ne sait pas comment s’en sortir, il ment et dis qu’il l’a prêté à une copine. À cause du mensonge, il doit passer un pacte avec une fille, il se retrouve avec les ongles roses. Timmy et son ami vont seuls en ville, ils vont dans la banque avec des masques d’escrime, un vigile leur demande de les enlever, Timmy se croit menacé, ils s’enfuient (et Timmy laisse son copain au sol inerte, car il s’est évanoui). On voit comme au cinéma, Timmy enlève la main de l’amoureux de sa mère qui l’avait mis sur son épaule. Timmy renvoie à son beau-père qu’il l’a kidnappé. Il imagine sa mère sortir avec le beau-père et briser des boites aux lettres depuis le véhicule. La mère explique que le loyer a augmenté, ils vont devoir déménager, il n’est pas d’accord et fait une crise, car il ne veut pas perdre son agence. En sortie scolaire, Timmy pense qu’une de ses camarades va profiter pour couper le courant de la ville. On pense que Timmy qui pense suivre son camarade de classe à l’intérieur du barrage risque des problèmes. L’enseignant a peur d’avancer sur le passage, car il est tout en transparence et il est très haut. La mère se fait virer de son travail, car elle a demandé un congé à son employeur pour s’occuper de son fils qui a été  suspendu trois jours de l’école. La mère se fâche, en a assez de ses histoires, elle veut qu’il soit normal, elle monte à l’étage pour jeter toutes ses précieuses affaires d’agence. Ils font le déménagement, Timmy se trouve entre les cartons, l’ours passe et en fait tomber. L’enseignant n’est plus là, il semble avoir arrêté d’enseigner à cause de Timmy. Le petit doit se séparer de son ours, c’est un peu triste, il se sent seul. Quand il nous semble que tout redevient normal, Timmy découvre un micro dans son biscuit et se dit que c’est les Russes qui l’ont posé là. Timmy semble partir de l’école sur un coup de tête. Timmy veut récupérer son ours, mais l’employé du zoo dit que leur enclos est en réparation et qu’ils ont été envoyés ailleurs. Timmy se glisse entre la barrière de protection, on craint un problème, à l’intérieur c’est sombre. Timmy appelle son ami, lui demande de revenir, mais personne ne répond, il part tristement. Timmy est en voiture avec le beau-père, ils croisent le voleur de sac, c’est le petit garçon qui motive l’homme a agir, le policier avance prudemment et surprend le voleur qui fouille le sac, il va finir par recevoir un gros coup au visage, et les deux adultes sont en sol en se bagarrant, Timmy se met à la place du conducteur et fait avancer la voiture (qui risque d’écraser les deux hommes) (et qui finit par s’envoler et s’encastrer dans l’appartement du professeur) (c’était la séquence d’introduction du film). La mère va récupérer son fils, on la voit très inquiète, elle craignait qu’il lui soit arrivé quelque chose de grave. Timmy va s’exprimer en public, on craint qu’il se paie la honte. Timmy est dans une nouvelle chose à résoudre, il pense que son enseignant a été enfermé par les Russes dans une tour bien lointaine.

VOCABULAIRE

Classique.

Un film pensé pour les enfants dès 8 ans. Il traite de la question de l’enfant fragile qui se crée son propre monde, qui se retrouve dans son coin à l’école. Un film intéressant, qui peut être problématique pour les plus jeunes, car il faut comprendre que beaucoup des images montrées sont des projections du petit garçon (il se fait beaucoup de film dans sa tête). Le film peut être vu par les plus jeunes, il est plein d’humour et intelligent, mais faudra être à côté pour lui expliquer ce qui se passe, sinon il risque de tout prendre au premier degrés. Ce livre est inspiré de la bande-dessinée de Stephan Pastis.

Partager cette page :

 

Vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Lost Password