Le Petit Spirou est un film de 2017 réalisé avec de jeunes acteurs français. Le rythme est plutôt lent et le scénario est inspiré de la bande dessinée homonyme. On a un peu l’impression d’une succession de sketch, mais une trame générale lie quand même le tout. Il peut y avoir des moments de rêve.

MESSAGES

Sexualisation de personnages

On garde un peu de ce qui est principalement montré dans la bande dessinée, c’est-à-dire un intérêt pour l’autre sexe qui met en évidence plusieurs fois la poitrine de l’enseignante (oui les enfants aiment les mathématiques parce que la maitresse a un gros décolleté).

Intérêt pour l’autre sexe

Les hommes se montrent franchement intéressés par les femmes (autant les enfants que les adultes). Les petites filles sont un peu plus romantiques, mais on voit bien que Suzette n’attend que Spirou lui déclare sa flamme). Timidité. Ce n’est pas facile d’oser dire les choses. Obsédé. Que cela soit les enfants (plutôt Spirou) ou le grand-père, on voit bien que ce qui fait bouger l’homme, c’est la femme. Regarder des revues porno, observer la voisine avec une longue vue, c’est pensé comme rigolo.

Couple

Être seul ce n’est pas cool, un Spirou ou un prof de gym qui aimeraient bien être en couple. On voit deux hommes prêts à se casser la figure pour plaire à la jolie professeure. On tente de se mettre en couple. Dispute. C’est bien de penser aux cadeaux pour calmer les tensions après une dispute (et une fille explique que ce qui est encore mieux, c’est écouter ce que l’autre veut dire).

École

Ce qui est surtout montré dans l’école, c’est l’interaction avec les camarades de classe et la découverte des filles (sinon il y a surtout du sport, un peu de chant et un peu de décolletés (les maths)). Harcèlement. On nous montre des petites racailles qui embêtent la gentille bande d’enfants (ils ont un look de petit punk). On nous montre aussi la gentille bande embêter un petit chanteur à lunette, et ça c’est montré comme marrant. Tricherie. Ce n’est pas spécialement montré que la triche n’est pas bien (si cela peut aider, c’est cool).

Amitié

Des enfants qui s’entraident, que l’on voit bien solidaires et qui s’apprécient. Coopération.

Imposition familiale

Difficile de faire face à une famille qui a un métier de père en fils, suivre la voie familiale. Transmission. Fierté de la famille d’offrir à l’enfant l’habit qui caractérise le clan. Spirou voit qu’il est la finalité d’un arbre généalogique. Passer par l’école qui a accueilli les membres de la famille. Avec un grand-père bien présent pour faire apprécier ce qu’il apprécie à son petit fils (il aura réussi avec les femmes et doit réaliser que pour le métier, il peut laisser son petit-fils façonner son avenir). Complicité avec le grand-père. Grand-parent. Une personne qui peut se permettre d’avoir un lien particulier avec l’enfant, de lui apprendre des choses qui ne sont pas politiquement correctes (et qui n’hésite pas à mentir à la maman pour protéger son petit-fils).

Apprentissage

Pour bien faire un travail, il faut s’entrainer, on voit le grand-père bien motivé à apprendre des choses à son petit fils. Les parents sont prêt à envoyer leur enfant dans une école spécialisée pour cette formation.

Quête identitaire

Spirou se demande quelle personne il sera plus tard, quel métier il va faire. Importance de pouvoir choisir son destin.  Travail. L’important c’est de faire quelque chose où on peut être heureux de travailler (et pas se retrouver comme le professeur de sport qui est bien pathétique). Réaliser son rêve. Il ne faut pas se faire influencer par les autres et choisir ce que l’on veut faire (Spirou deviendra aventurier).

Superstition

On nous montre une voyante que l’on voit être une arnaqueuse, on la voit surtout motivée par l’argent (puis finalement, on réalise qu’elle a vraiment des pouvoirs, en voyant des images magiques dans sa boule).

Fugue

Spirou fait sa valise et part avec son amoureuse, on peut craindre qu’il fasse une fugue, il parle de partir loin (on voit bien la mère angoissée et le grand-père ne veut pas dire ce qu’il sait).

Vol

Pour obtenir ce que l’on veut, on peut voler des choses (casseroles, extincteur, rideaux, …).

Le Petit Spirou

Le Petit Spirou

SCÈNES DIFFICILES

Mises en danger

Sur le vélo, si le garçon met un casque, la petite fille a juste un chapeau. Trois vilains gamins poursuivent Spirou pour lui casser la figure. Les deux enfants risquent de tomber en bas d’une falaise (ce qu’ils finissent par faire, mais heureusement le véhicule a un parachute). Risquer de foncer contre un arbre.

Malaise

Spirou entre dans la roulotte d’une voyante, il y a une musique tendue, c’est un peu inquiétant. Angoisse de Spirou dans l’ascenseur, il fait un rêve étrange où il est abandonné par ses copains, avec une descente sans fond ou il crie « nonnnnnnnn« . La mère ne comprend pas que Spirou ne veut pas devenir groom. On comprend que la voyante a été payée par le grand-père pour faire croire à Spirou que son destin est de devenir Groom, tristesse de Spirou qui croit que c’est ce qu’il va devoir faire. Un garçon observe le groupe des amis, on se dit qu’il va risquer de rapporter ce qu’ils font et en effet, il va dire au curé ce qui se passe et on craint que les amis aient des problèmes. Spirou n’a pas assez d’argent pour acheter la bague. Le professeur de gym a la précieuse clé et les enfants doivent la récupérer, on les voit de nuit tenter une infraction, on craint qu’ils soient découverts. Pathétique professeur qui parle de son malaise existentiel à son jeune élève (on pourrait presque imaginer qu’il lui offre une bière). On voit bien la mère très stressée de la maman dans la voiture qui risque de faire des accidents pour retrouver son fils. La bague tombe du vélo en plein vol.

Moquerie

On se moque du professeur de gymnastique, avec son gros accent belge, il ne prend pas soin de lui et il est pathétique de croire que la lettre des enfants pourrait être un message d’amour de sa collègue, on le verra faire un pet à la fin de sa douche et dans sa voiture c’est immonde. On se moque d’un des camarades qui est mis en avant à la musique, on n’apprécie pas comme il chante, et les enfants le lui font bien savoir en lui envoyant des boulettes. On se moque du curé qui est un amateur de hard rock. Importance de clasher l’autre (Spirou va bien se moquer du vilain qui se moquait avant de lui). Un des enfants dit à la maitresse que le prof de sport l’apprécie bien (c’est surtout la honte quand il dit qu’il aimerait lui lécher le visage comme un petit chat).

Maltraitance

Pour obtenir ce qu’ils veulent, les enfants sont obligés d’accepter qu’un des leurs devienne l’esclave d’une fille.

Tristesse

On voit Spirou résigné à quitter ses camarades et commencer une nouvelle école l’année suivante, il tente en vain de faire comprendre à sa famille qu’il peut avoir d’autre aspiration, mais il se plie à la chose. Spirou se sent trahi par son grand-père.

Santé

Des personnes fument, le grand-père la pipe et l’enseignant de gym la cigarette électronique (en n’hésitant pas à cracher la fumée au visage de personnes). Le prof de gym boit cul sec une bière.

Sexualité

Allusion sur une relation entre le papy et la voyante (ils ont beaucoup d’années de différences).

Stéréotype

Un enfant obèse est forcément prêt à tout pour obtenir deux tranches de dessert supplémentaires (en acceptant, il signe un papier qui fait de lui l’esclave d’une fille) (le premier à tomber d’un exercice de gym est celui qui a le plus de poids). Celui qui a des lunettes est un rapporteur.

VOCABULAIRE

Classique.

Le film va certainement plaire aux moins de 10 ans, il y a plein d’humour, on parle de relation entre un petit garçon et une petite fille. Vu la bande dessinée dont le film s’inspire, dont l’humour s’amuse surtout à mettre en avant la plastique de la maitresse, le réalisateur a dû faire le choix de réduire la chose, car avec des acteurs réels, c’est plutôt étrange (finalement cela donne quand même un film où on sexualise la femme et où cet humour tombe plutôt étrange vu une production pour enfant).

Partager cette page :

Lost Password