ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Yona la légende de l'oiseau sans aile

YONA, LA LEGENDE DE L'OISEAU-SANS-AILE

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
85 minutes
MONTAGE

Un film en images de synthèse de 2009, qui part dans tous les sens. Quelques flash-back. Peu de textures, et une synthèse plutôt rigide, c'est dommage que la qualité graphique ne soit pas vraiment au rendez-vous, car ce film a un potentiel artistique important.

MESSAGE

Autonomie. Les parents semblent peu présents, la fille déambule seule le soir, on ne les verra que quelques secondes durant l'animé. Une petite fille qui va avancer seule et évoluer. Amour parental. Pourtant la mère est présente et douce au moment du coucher.

Harcèlement. Être la souffre-douleur d'enfants qui se moquent dans le quartier.

Deuil. Garder en tête son père mort. Lee père (pourtant mort) est le moteur de la motivation de Yona, qui veut croire en sa parole (qui du haut de son jeune âge veut la prendre au premier degré; le souvenir du père viendra soutenir sa fille depuis l'au-delà).

Voyage initiatique. Partir dans une aventure où on rencontre des personnes qui nous considèrent et qui nous donnent des responsabilités. Positivisme. Yona est une petite fille toujours positive, avec de l'énergie. Mais elle n'a pas de véritables amis et se renferme dans ses rêves, optimisme. S'affirmer. Elle va devoir apprendre à prendre confiance en elle, importance des liens.

Peur du noir. La peur du noir se symbolise dans la personne du méchant, souvent absent ou silhouette. On réalise aussi que l'on peut avoir en soi un côté ange ou un côté démon. L'histoire se déroule en majeure partie dans la nuit, y faire face.

Importance de l'entraide. Un battement d'ailes pour toi, un battement d'ailes pour les amis. Réaliser son rêve. Yona va aider ses nouveaux amis et en profitera pour accomplir son rêve.

Héroïsme. Persévérance, entraide, le bien triomphe du mal, l'eau gagne contre le feu.

Magie ou folklore religieux. Un monde fantastique où des choses étranges peuvent se passer. Découverte de divinités japonaises, une mythologie qui va aussi s'inspirer d'autres cultures (tortue, dragon, ange). Les religions se mélangent, peut-être pour offrir une vision universelle et on se retrouvera tous un jour après la mort.

Obésité. Mise en garde aux enfants, il ne faut pas trop manger de chocolat, on peut finir en surpoids. Il ne faut pas se moquer des enfants obèses. Dans un premier temps, un gros peut être perçu comme méchant, mais il peut y avoir du bon en lui.

Manchot. Un film qui plaira aux jeunes amateurs de cet animal.

Rêve. Une aventure que l'on peut considérer comme un rêve.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Trois voyous se moquent de Yona, elle se met en danger en se jetant en bas d'un précipice. Quelques épreuves pour Yona ou Zammie (traverser un pont, qui va s'écrouler, voyager dans un monde inconnu et avoir peur de ce qui se passe, se faire kidnapper par les méchants démons).

Visuels effrayants. Certains personnages peuvent faire peur, les diables sur leurs nuages, noirs avec une apparence d'Aztèques. Et surtout Boukkha-Boo, dans une ambiance noire et rouge, accompagné d'une nuée de chauves-souris, il va s'en prendre au village des gentils.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Une petite fille qui se balade la nuit et qui vit des aventures fantastiques (un rêve diront les adultes). Mais difficile pour le parent, habitué au second degré dans les films pour enfants, de rester accroché à celui-ci qui semble pensé uniquement pour nos têtes blondes. Pourtant ce n'est pas un mal, sauf que le scénario de Rintaro est sombre et complexe pour un petit, difficile donc de définir à quelle tranche d'âge il est destiné.

Thèmes. Autonomie. Amour parental. Harcèlement. Deuil. Peur du noir. Voyage initiatique. Optimisme. S'affirmer. Réaliser son rêve. Magie. Religion. Obésité. Manchot. Rêve.