ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LA VIEILLE DAME ET LES PIGEONS

Sans dégâts dès : 12 ans - Âge conseillé : 14 ans

DUREE
24 minutes
MONTAGE

Ce court-métrage de 1998 commence et se termine avec des touristes américains devant la tour Eiffel en situation, qui introduisent le personnage principal. Rêve, ellipses, montage plutôt complexe.

MESSAGE

Gourmandise. Critique de la gloutonnerie. Stéréotype de l'américain obèse, le gros n'est pas vraiment bien perçu. Malbouffe.

Souffrance du pauvre. La pauvreté peut nous amener à côtoyer la folie.

Solitude. On peut découvrir que la vieillesse peut amener des personnes à se tourner vers les pigeons, seuls êtres vivants qu'il reste à côtoyer.

Exploitation. Le pauvre risque de se faire bouffer par le riche, et même s'il en échappe, que restera -t-il de sa raison ?

L'humain est un animal. Humanité vs animalité, en utilisant un animal peu apprécié (le pigeon) pour se travestir.

Il faut se méfier de la bonté. On ne peut pas faire confiance aux vieilles dames, quand on reçoit de la nourriture gratuitement, il peut y avoir de mauvaises motivations derrière.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Le gendarme fait un rêve avec des pigeons à tête humaine et à dents pointues qui finissent par le tuer le le manger. La vieille dame veut tuer le gendarme déguisé en pigeon pour le donner à sa copine chatte.

Ambiance étrange. Les personnages sont étranges durant tout le film. Il faut avoir une bonne capacité à saisir le second degré pour apprécier. Les plus jeunes peuvent être effrayés.

VOCABULAIRE
Un début et fin en anglais (américain) sous-titré français, le reste est sans paroles

Commentaires. Un court-métrage du réalisateur des Triplettes de Belleville qui s'adresse plus à un public adulte ou adolescent. Humour noir, le monde montré est pauvre et violent malgré la poésie du court-métrage.

Thèmes. Malbouffe. Gourmandise. Pauvreté. Solitude. Exploitation. Méfiance.

Ce que disent les autres. Ici, une interview du réalisateur, Sylvain Chomet.