ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LA VERITABLE HISTOIRE DU CHAT BOTTE

Sans dégâts dès : 5 ans - Âge conseillé : 6 ans

DUREE
80 minutes
MONTAGE

Film de synthèse de 2009 d'une qualité d'animation moyenne, mais avec un rendu graphique soigné qui tente de compenser. L'introduction est faite par Perraut qui raconte son histoire. L'intrigue est plutôt lente, et facilite la compréhension pour les plus jeunes.

MESSAGE

Héritage. La mort et la transmission de la fortune paternelle (il n'y a pas vraiment de mort visible, il faudra peut-être expliquer aux plus jeunes).

Séduction. On découvre que ce ne sont pas les apparences et les mensonges qui feront battre le coeur de la belle. On découvre que certaines personnes sont capables de méchanceté pour gagner le coeur d'une belle (supprimer tous les prétendants).

Imposition familiale. Correspondre aux attentes. Subir des pressions maternelles. On voit les attentes d'une mère (un bon mariage d'argent pour sa fille).

Le mensonge. C'est mal vu dans le royaume, pourtant tout part de mensonges dans ce conte, et c'est surtout induit par le chat botté, le jeune meunier avouera vite son statut à la princesse.

Musique. Valorisation de la musique, de la danse, de nombreux personnages aiment ça, ou chantent.

Désacralisation du roi et de la reine. Ils n'ont pas l'allure classique de souverains.

Différence de classe. Même si on est dans un système monacal, personne n'a vraiment l'air monarque, et finalement un meunier peut se marier avec une princesse.

Apparence. On découvre une princesse indépendante qui n'a pas vraiment les formes conventionnelles des princesses, et ce n’est pas plus mal.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. La scène la plus effrayante est la transformation de l'ogre en poulpe géant qui tente de tuer le chat.

Les méchants. Le chambellan est un méchant, il a une mauvaise mine et s'est acoquiné avec l'ogre, mi-homme mi-pieuvre.

Malaise. Le laboratoire du chambellan est sombre avec plein de machines à faire de choses bizarres. Le château de l'ogre est sombre, squelette (qui fait soudain peur en bougeant) souvent accompagné de musiques qui créent des tensions.

Personnages dénigrés. La reine semble un peu bête, le roi dort tout le temps, on nous présente deux valets homosexuels bien typés (l'humanité n'est pas entièrement revalorisée dans ce film).

VOCABULAIRE
Classique. De nombreux personnages ont des accents. Il y a des chansons.

Commentaires. Le conte est un peu revu, le mensonge est condamné, l'apparence et le statut ne sont pas si importants pour gagner le coeur de la princesse, il ne faut pas prendre un ogre pour un imbécile, on ne lui fait pas le coup de la petite souris.

Thèmes. Conte. Chat. Séduction. Imposition familiale. Mensonge. Musique. Apparence. Animaux anthropomorphes.