ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

TOY STORY 2

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
89 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 1999. Si l’animation s’est bien améliorée depuis le premier, les humains ont toujours des visages plutôt statiques, Andy fait presque peur. Flash-black, moments inventés de jeu vidéo, rêve, épisode en noir blanc avec marionnettes, moment chanté, qui complexifient la compréhension de l’animé. Générique de fin avec faux bêtisier.

MESSAGE

Amitié. Secourir son copain, pouvoir compter l’un sur l’autre. Protection. Risquer sa vie pour l’autre.

Appartenance. On peut faire partie d'un groupe qui tente de nous éloigner de nos amis. Découverte d’une nouvelle famille, ceux qui font partie de la série télévisée de Woody, mais ici tout le monde n’est pas forcément ami et ils peuvent penser à leurs propres intérêts plutôt qu'à ceux de Woody.

Manipulation. On verra Woody se faire avoir par les beaux discours du chercheur d'or. Certaines personnes sont très manipulatrices.

Jeu. Un jouet cassé peut être réparé. On voit un enfant bien jouer avec ses jouets, faire des histoires avec. Importance des jouets. La question des modes chez l’enfant (avec les cow-boys qui ont perdu leur place au profit de l’astronaute). Imagination. La première partie est ce que l'on peut ressentir en jouant au jeu vidéo.

Collection. Quête de l'éternité ou le refus de l'oubli. Critique du collectionneur qui enlève le sens du jeu aux jouets, qui les garde dans leur boîte, qui le propose à un musée. Après ce film, ce ne sera peut-être plus évident de demander à vos enfants de se débarrasser de leurs vieux jouets, on prône un certain conservatisme, le vide-grenier fait peur. Cupidité. En fait le collectionneur n'en est pas vraiment un, c'est plutôt une personne qui veut se faire de l'argent.

Temporalité. Le temps qui passe. Le temps qui passe. Les enfants qui grandissent et les jouets qui peuvent ne plus plaire, qui peuvent se casser ou être vendus.

Abandon. Mélancolie de personnes qui ne sont pas aimées. Moment triste où l’on voit Jessy se faire petite à petit abandonner, puis finalement être laissée dans un carton. Besoin d'attention. Des personnages qui ont très peur de se faire rejeter, d'être oublié, de ne plus servir à rien finalement.

Vol. Critique de celui qui s’empare du bien d’autrui.

Traumatisme. Jessy souffre de rester dans un carton fermé, dans l’obscurité. Il y a des souffrances que l'on ne veut pas revivre et cette crainte peut nous faire faire des choses pas vraiment sympathiques.

Consommation. Un film autour de jouets ne manque pas de mettre en avant certaines marques.

Amour. C’est ce qui doit motiver nos actions. Avoir des amis qui nous aiment. Amour parental. Recevoir de l’amour d’un enfant qui nous aime, rendre un enfant heureux. Couple. Couple qui s’aime (les Patates). Intérêt pour l'autre sexe. On trouve des demoiselles avec qui les héros auraient bien envie de se retrouver (Barbie, bergère).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. L’introduction est une version science-fiction, avec Buzz qui échappe à des lasers et autres pièges tendus par Zorg. Le méchant Zorg est un gros robot qui peut faire peur. Buzz l'éclair, le héros est tué virtuellement au début de l'histoire (qui était une partie de jeu vidéo). On peut craindre que le chien ne déchiquette Woody (ce n’était en fait qu’un jeu). Risque de se faire écraser de différentes manières en traversant la rue. Zorg qui sort de sa boîte, et qui veut détruire Buzz l’éclair, il attaque les héros dans un ascenseur. Le chercheur d’or menace Woody avec sa pioche. Jessy qui ne parvient pas à sortir de la malle, et qui risque de se faire embarquer dans l’avion. Se retrouver suspendu à un avion qui va décoller, crainte de s’écraser au sol, suspendu à un fil

Tristesse. Woody se sent rejeté, jeté dans une poubelle dont les détritus le retiennent prisonnier (un cauchemar). Siffly qui se fait choisir par la mère pour être vendu au vide grenier, et par erreur, Woody lui-même a risqué d’être vendu. Le bras de Woody qui se détache et qui finalement va tomber. La très triste chanson de Jessy quand elle se rappelle comment elle a été abandonnée. On peut croire que Woody a décidé d’abandonner ses amis, et de quitte Andy pour aller dans un musée au Japon.

Malaise. Buzz se retrouve enfermé dans une boîte à jouet et un faux Buzz va accompagner les héros à sa place. Il va rater la voiture du méchant de justesse. Woody ne peut plus s’échapper, empêché par le vil chercheur d’or, il va être embarqué par le collectionneur, ses amis tentent de le libérer.

Les méchants. Le collectionneur est un voleur de jouet, c’est lui que l’on repère comme le méchant du film, mais le chercheur d’or fait semblant d’être gentil, quand c’est en fait un grand traumatisé, et qu’il s’en prendra à Woody à la fin du film.

Armes. Pour les personnes qui veulent protéger leurs enfants des pistolets, c'est un film à déconseiller.

VOCABULAIRE
classique

Commentaires. Un film qui plaira aux enfants, c'est déjà devenu un classique. Différentes tensions et peur, ce n'est pas vraiment pour les plus jeunes. Un personnage féminin positif manquait au premier volet, ils y ont pensé pour le n°2. Et pour les cinéphiles toujours de petits hommages cachés (James Bond, Jurassic Park, Star Wars).

Thèmes. Amitié. Appartenance. Manipulation. Jeu. Cupidité. Temporalité. Abandon. Besoin d'attention. Vol. Traumatisme. Protection. Protection. Imagination. Équipe. Collection.

Le premier film, le deuxième film, le troisième. Courts-métrages. Noël : Hors du temps. Halloween : Angoisse au motel. Toy Story Toons : Mini Buzz, Rex le roi de la fête, Vacances à Hawaï.