ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

TOY STORY

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
77 minutes
MONTAGE

Premier long-métrage entièrement en images de synthèse en 1995. L'animation a un peu vieilli, si les jouets en plastique rendent bien, les humains et les décors font jeux vidéo (peu de peluches, les poils n'étaient pas évidents à faire à l'époque). Ellipse.

MESSAGE

Lien privilégié. Perdre la première place dans le coeur de l'autre, se battre pour l'amitié de la même personne (on peut voir des sales coups pour y parvenir). On nous parle des jouets préférés, et ceux qui peuvent être laissés pour compte. Le lit, territoire du jouet privilégié, qu'il faut un jour partager. On peut aimer deux jouets en même temps. Besoin d'attention.

Foyer. Importance d'avoir une maison où vivre. Appartenance. Faire partie d'un groupe. Intégration. Recevoir le nouvel arrivant et l'accepter, même si au début cela peut être compliqué.

Quête identitaire. Buzz va découvrir qu'il n'est pas un simple jouet soldat, il va devoir faire le deuil de son univers de science-fiction (une souffrance qu'il va parvenir à vaincre quand il réalisera qu'il est aussi capable de grande chose, et de donner du plaisir à un enfant).

Jeux. On voit un enfant s'amuser avec ses jouets, inventer des histoires. Intérêt du nouveau jouet, celui qui a plein de gadgets, un laser. On joue avec la notion de réalité (jouet ou véritable ranger de l'espace). Prendre soin de ses jouets. Ne pas les démolir pour le plaisir.

Agressivité. Exemple d'un garçon qui se montre méchant, qui maltraite les jouets.

Jalousie. Critique de la méchanceté possible quand on est jaloux (il ne faut pas faire de mal à l'autre), cela risque de finir en bagarre. Ne pas penser qu'à soi, ne pas être égoïste.

Héroïsme. Force, courage. Leader. Sens du commandement, avec un leader qui sait gérer ses troupes.

Amitié. Avec du temps, on peut apprécier l'autre, les liens se créent petit à petit, dans l'adversité.

Il ne faut pas se fier aux apparences. Les jouets monstrueux sont gentils, ils veulent en fait aider, il ne fallait pas avoir peur d'eux.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. On voit un soldat auquel un gros pétard est attaché, il sera désintégré. Buzz risque de se faire écraser par une mappemonde, et finira par tomber par la fenêtre. Combat entre Buzz et Woody, qui se retrouvent en dehors de la voiture, Woody risque de se faire écraser par une grosse roue de camion. Buzz qui croit pouvoir voler et s'écrase au sol, un bras se détache. Skud s'en prend à Woody, lui mord la jambe, il va ensuite poursuivre Buzz entre les voitures.

Visuel effrayant. Le méchant de l'histoire, c'est Sid, un enfant qui torture les jouets, les scènes sont parfois un peu effrayantes et certains jouets très bizarres (Sid les a un peu transformés). Environnement stressant et sombre pour les jouets (une chambre d'ado qui s'amuse à modifier ses jouets. Chose qui passe à toute vitesse, se cache dans le noir, Woody a peur, on découvre que c'est une tête de poupée sur un corps style araignée, il s'en suit tout une série de jouets modifiés, dans une atmosphère étrange, les héros ont peur. Les jouets se mettent à marcher contre Sid, un peu comme des morts-vivants, (un petit effet tête qui tourne, style exorciste) il prend peur.

Malaise. Autour de la méchanceté de Sid, du stress quand le grappin attrape Buzz, c'est Sid qui est aux commandes. Woody ne parvient pas à empêcher ça et se fait aussi prendre par ce sale gosse. Sid prend la poupée des mains de sa soeur et joue au chirurgien avec, en lui greffant une tête de ptérodactyle dessus. Le chien de Sid, un bull-terrier violent qui aime mordre les jouets, on peut craindre ses grosses dents. Buzz est attaché à une fusée que Sid veut faire exploser le lendemain.

Tristesse. Woody, abandonné par ses amis qui le croient responsable de la mort de Buzz. Il est éjecté du camion par ses anciens amis qui ne le croient plus. Devoir faire brûler une allumette qui va s'éteindre, penser que tout est perdu.

VOCABULAIRE
Classique. Quelques rares "Écrase", "crétin", "imbécile".

Commentaires. Des personnages qui marqueront les enfants, mais beaucoup de pubs cachées pour les différents jouets (du Mr Patate aux soldats verts). Un film pensé pour les enfants, mais avec beaucoup de moments stressants, car les jouets doivent faire face à de nombreuses difficultés.

Thèmes. Besoin d'attention. Amitié. Leader. Foyer. Appartenance. Intégration. Équipe. Quête identitaire. Jeu. Jalousie. Agressivité.

Le premier film, le deuxième film, le troisième. Courts-métrages. Noël : Hors du temps. Halloween : Angoisse au motel. Toy Story Toons : Mini Buzz, Rex le roi de la fête, Vacances à Hawaï.