Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

The Amazing spider-man, le destin d'un héros

THE AMAZING SPIDER-MAN 2 : LE DESTIN D'UN HEROS

Sans dégâts dès : 14 ans - Âge conseillé : 15 ans

 

DUREE
141 minutes
MONTAGE

Film de 2014. Incrustation d'images de synthèse, bien réalisées. Beaucoup d'immersions dans le film avec gros plan, caméra sur épaule, cela rend l'image réaliste. Rythme qui peut être rapide. On reste souvent tétaniser sur nos sièges. Plan d'images fixes ralenties. Ellipse. Flash-back. Différentes choses en même temps.

MESSAGE

Quête identitaire. Besoin de rechercher ses origines, ce n'est pas facile à vivre de ne pas savoir pourquoi il s'est retrouvé d'un jour au lendemain chez sa tante. Peter va enfin oser rechercher qui sont vraiment ses parents et ce qu'ils sont devenus. Adoption. Importance de reconnaître le parent adoptif comme sa mère ou son père (on voit craindre que l'enfant soit frustré et imagine un père géniteur idéal). Couple. On se construit aussi à travers le couple, on doit faire des sacrifices pour être avec l'autre, quand on réalise toutes les belles choses qui font qu'on aime sa partenaire.

Tensions amoureuses. On peut voir différentes problématiques dans le couple. Gestion de la carrière. Avec un Spider-Man qui a une activité qui risque de poser des problèmes à son aimée, il veut l'éloigner du danger, et pire, pour vraiment ne pas lui faire de mal, il va préférer en plus être avec. Une demoiselle qui doit saisir des opportunités, même si ça doit lui faire changer de vie, et l'éloigner de son amoureux. Garder son amour. Rester ensemble, peur de perdre l'autre. Ne pas être dans une situation claire, faire le choix de rester ou pas avec la personne que l'on aime (ce qui risque de générer une vie compliquée ou impossible). Chagrin d'amour. Fille qui veut pouvoir rester ami, garçon qui veut autre chose (compliqué à gérer lorsqu'il y a encore de l'attirance, de l'amour). Devoir partir loin de l'autre pour l'oublier, continuer de l'observer en cachette pour la maintenir près de soi. L'homme doit pouvoir se positionner clairement. L'amour doit faire passer l'autre avant, on peut imaginer quitter quelqu'un malgré un véritable amour. Sacrifice de soi.

Choix personnel. Ne pas se sentir responsable de l'autre. Femme forte. La femme fait ses choix, ce n'est pas à l'homme de penser ce qui est bien ou pas pour elle (comme finalement, elle meurt à la fin, peut-être qu'elle aurait quand même dû rester tranquille chez elle).

Intégration. Exclusion. On nous montre bien que l'on peut souffrir d'être rejeté. Les personnes opprimées, arnaquées, peu reconnues, peuvent développer des problématiques psy, devenir agressives, se créer des mondes imaginaires. Revalorisation de soi. C'est nécessaire de dire à l'autre qu'il est important, que l'on a besoin de lui.

Combattre. Agir face au mal. Spider-Man s'est donné le mandat de se battre contre le crime, absent on verra qu'un enfant voudra prendre sa place. Il donne l'exemple à suivre, ne pas se laisser faire par les méchants.

Travail monopolisant. Gestion des priorités. Peter pense à sauver des vies avant de penser à sa formation, vit une vie stressée, mais cela lui convient (cela devient plus compliqué lorsque l'on est plus tout seul à gérer sa vie, que cela soit avec sa tante adoptive ou sa petite amie).

Maitrise de soi. Gestion de son calme. Mieux vaut gérer des situations tendues en tentant de rassurer la personne, plutôt qu'en lui tirant dessus. Être cool. Spider-Man est plutôt à l'aise, cool, se permet de l'humour en plein combat.

Amitié. Retrouver quelqu'un que l'on a perdu de vue pendant des années, vivre de bons moments avec lui. Risque de se retrouver avec des pressions affectives.

Deuil. On doit continuer à vivre après la mort de l'être aimé. Ne pas abandonner sa tache, c'est l'intégration dans la société, l'idée que l'on fait quelque chose d'important qui permet de s'en sortir. Soutien en cas de souffrance, en cas de deuil, un copain c'est sympa. Laisser l'autre partir, gérer les affaires de celui qui n'est plus là. Vivre avec le fantôme de l'autre. Mort. On ne cache pas la mort.

Danger de la science. On nous montre surtout les méfaits possibles de la recherche, les savants sont à la solde d'entreprises qui veulent du profit et qui créent des armes. Arme.

Critique de la police. On nous la montre très réactive, prompte à tirer sur tout ce qui bouge, en faisant canarder, leurs véhicules cabossés (heureusement qu'il y a une bonne araignée pour les conseiller).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Beaucoup de combats, moments où le héros semble perdre. Utilisation d'armes, de pouvoir électrique avec envoi de décharges. Différents moments avec de la foule qui crie, des innocents qui risquent d'être blessés, on voit Spider-Man en sauver beaucoup (les écrans de Time Square s'effondre sur les gens, ils courent et hurlent.). Panne de courant, risque que deux avions entrent en collision, et plus d'énergie pour soigner les gens à l'hôpital. Gwen est capturée par le bouffon vert, long moment où on craint pour sa vie, où elle risque de se fracasser au sol, elle parvient à se rattraper, puis retombe, puis est sauvée par le fil du héros, mais celui-ci se fait sectionner, puis quand Spider-Man parvient à l'attraper c'est trop tard.

Malaise. On craint qu'un homme s'électrocute avec des fils électriques défectueux, quand on imagine qu'il a réussi, c'est l'accident, décharge, il tombe dans un bassin rempli de poissons mutants avec grosses dents, se fait mordre. On ressent bien l'agressivité contenue du méchant, on redoute que la police sorte les armes, on réalise que Spider-Man tente de calmer le jeu et veut éviter une confrontation électrique. L'homme emprisonné menace de tour détruire, on le sent capable de tout. On réalise le danger que court la demoiselle en recherchant un nom que les malfrats ont voulu faire disparaître, elle remarque qu'elle a été découverte, elle tente de fuir hors de l'immeuble, la sécurité la traque. Effets de peur en sursaut. Le bouffon vert réalise que c'est sont ami Peter qui n'a pas voulu lui donner de son sang, cela augmente son agressivité, rire dément, veut faire du mal pour se venger. Le jeune Osborn est toujours vivant à la fin du film, il fait créer des armes pour combattre contre Spider-Man. Pressions affectives. Peter se sent obligé de donner son sang à un ami qui en aurait besoin pour survivre. Remarque autour des choses que l'on peut cacher aux personnes que l'on aime.

Morts. Scène d'introduction plutôt violente dans un avion, on voit des personnes qui semblent fuir quelque chose, sont mal à l'aise, l'homme voit du sang sur les mains du Stewart, réalise qu'il est tombé dans un piège, les pilotes ont été tués, le meurtrier veut s'enfuir avec un parachute, il s'ensuit une bagarre, où la femme de l'homme est frappée, puis abattue, l'homme se fait étrangler, il y a un appel d'air dans l'avion, ces gens finissent par mourir, ce sont les parents de Spider-Man. Le méchant envoie des décharges qui peuvent créer des plaies béantes dans le corps. On va voir un garde mort que l'on peut voir à travers, un chef de sécurité se fait tuer de la même manière. On voit Gwen tomber au ralenti, la toile de Spider-Man la rattraper, on peut la croire vivante, mais c'est trop tard, le poids de la chute lui brise certainement les vertèbres, du sang coule de son nez, désespoir de Peter.

Maltraitance. Expérimentation scientifique malsaine, avec une sorte de savant fou qui envoie des décharges à son sujet. Pour le maîtriser, il est ensuite maintenu sous l'eau (en représailles, le savant subira le même sort). On fait croire à la famille de Peter que ses parents sont des voleurs. Jeune héritier que l'on piège et qui se fait éjecter de son entreprise. Rejet. Se sentir rejeté est dur à vivre (autant pour le jeune riche qui a été envoyé dans un internat que pour l'employé exploité et pas reconnu).

Visuel effrayant. Le nouveau méchant est inquiétant, on voit les veines à travers son crâne, yeux fous. La maladie des Osborn, on voit le père alité, suintant, les ongles crochus, on verra son fils lentement devenir malade, se faire injecter du venin d'araignée et incroyablement souffrir, devenir laid.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Un Spider-Man qui doit gérer ses problèmes de couple, et qui verra mourir son amoureuse, plutôt pensé au moins pour des adolescents. Différentes publicités (plus ou moins) cachées. Un film impressionnant, pour les amateurs de sensations fortes et de héros masqués qui ont bien grandi depuis le dessin animé, ce n'est pas vraiment pensé pour les enfants.

Thèmes. Superhéros. Quête identitaire. Adoption. Couple. Travail monopolisant. Chagrin d'amour. Intégration. Combattre. Sacrifice de soi. Revalorisation. Maitrise de soi. Danger de la science. Arme. Mort. Deuil.

Dans la série des Spider-Man, celui-ci est la suite de The Amazing Spider-Man.