Quels films pour nos enfants ?

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Terkel in trouble

TERKEL IN TROUBLE

ATTENTION DECONSEILLE AUX ENFANTS !

Sans dégâts dès : 15 ans - Âge conseillé : 16 ans

 

DUREE
78 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2004. Qualité d'animation très moyenne, des visages sans beaucoup d’émotions, peu de textures. Un narrateur que l'on retrouve souvent à l’intérieur de l’animé, déguisé en personnage pour expliciter le récit.

MESSAGE

Trahison. Importance de l’amitié, critique de celui qui rejoint les méchants.

Harcèlement. Critique de la persécution. Être harcelé à l’école. Le héros se fait charrier par deux gros durs, qui fument, apprécient les bières et les armes (factices). Il doit voler pour eux de la bière. Souffre-douleur en classe, la solution n’est pas de soi-même embêter les autres. Importance de se confier à un adulte, mais ici les conseils provoquent bataille en rap et surtout un coup de boule. Les adultes ne savent pas comment éviter à leur enfant d’être persécuté.

Santé. Critique de la cigarette, avec une mère qui enfume la maison.

Famille. Parents qui se disputent. Mère qui fume et qui peut par inaction mettre ses cendres dans l’assiette de son fils. Fratrie. Petite soeur qui se fait rejeter par son frère. Critique du père qui dit toujours non.

Monde de l’école. Avec les meilleurs copains, la copine super maquillée. Méchanceté entre camarades, on se moque d’une fille obèse. On se moque de l’école Rudolph Steiner (qui aime les jouets en bois).

Film d’horreur. Difficulté de dire à son camarade que l’on n'apprécie pas de regarder ce genre de film et qu’on en a peur. Peur. Frissons pour tout le monde.

Intérêt à l'autre sexe. Ce sont les filles qui tentent de sortir avec les garçons et qui se font remballer.

Danger. On nous montre qu'il peut y exister des tueurs. Mort. On parle de la mort, plutôt d'une façon dénigrante. Suicide.

Importance de la nature. Un enseignant qui veut permettre aux enfants de découvrir la forêt. Nécessité de protéger les animaux.

Méfiance. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un enseignant qui semble être très sympathique se révèle être un serial killer. Être menacé par quelqu’un, avoir des doutes sur plusieurs personnes.

SCENES DIFFICILES

Scènes de violence. Strangulation du héros par un tueur. Les premières scènes, dans l’obscurité, nous montrent des gouttes de sang utilisées pour écrire un message, dans ce que l’on pourrait penser être une lettre anonyme de sérial killer. Adulte qui s’en prend à deux sales gamins, coup de poing avec bague et sang, arracher morceau de peau avec les dents et sang. Nombreuses menaces de mort, écrites en lettres de sang. On croit avoir tué le tueur, il se relève et s'en prend aux enfants. Coup de foudre chanté, avec une fille qui bastonne le garçon avant de lui faire un bisou. Petite soeur qui reçoit des fourchettes dans les yeux et devient aveugle. Sortir de la tente en pleine nuit, et craindre pour sa vie. Se faire menacer par un psychopathe avec un couteau.

Angoisse. Crainte dans les toilettes pendant qu’un personnage urine. Il y a des bruits, c’est sombre, il angoisse pour rien. Effet de tonnerre, de pluie dans l’obscurité, avoir peur des ombres. Se sentir menacé, voir dévaler un tonneau contre soi. Cauchemar, avec les parents qui ont une tête de zombie et qui s’en prennent à Terkel. Puis une sorte de cible dans un cimetière avec zombie, armes, feu, véritable cauchemar. Les adultes ne sont pas aidants, on les voit abandonner un enfant qui demande de l'aide.

Mort. On explique la mort d’une enseignante et tous les enfants sont heureux. Gag autour de la mort d’un enfant décédé à cause des coups de son père. Scène de film d’horreur, avec des corps coupés en deux. Suicide d’une adolescente obèse que l’on insultait. On voit les éclaboussures de sang (même un enseignant fait un gag sur cette «grosse vache»). Barre de fer qui se plante dans la tête du tueur.

Quelques allusions sexuelles. "Ta mère a un cul d’enfer". On voit subrepticement une image de livre sexuel. On voit la mère en costume sado-maso.

Tristesse. Histoire de Quang, un petit thaïlandais qui vit plein de malheurs, tout cela en chanson (avec tube de colle pour oublier et touriste blanc pour l’argent).

VOCABULAIRE
Peut être vulgaire. Quelques chansons.

Commentaires. Un film plutôt pour les adolescents, voir les adultes, mais la qualité graphique fait défaut, et il faut supporter l'humour macabre.

Thèmes. Zombie. Frisson. Trahison. Méfiance. Intérêt à l'autre sexe. Harcèlement. Santé. École. Peur. Danger. Suicide. Mort. Obésité.