Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LES TELETUBBIES

Sans dégâts dès : 2 ans - Âge conseillé : 2 ans

DUREE
25 minutes l'épisode
MONTAGE

Série avec personnages en costume de 1997. Pensé pour les plus petits, simple, répétition des actions ou même des scènes. Moments filmés avec des enfants.

MESSAGE

Découverte. Reconnaissance de personnage, les Télétubbies ont des spécificités liées aux couleurs, grandeur. On nous montre des choses reconnaissables par un petit.

Politesse. Dire bonjour, au revoir.

Jeu. Sauter, rire. Actions sociales dynamiques.

Gentillesse. Relation sympathique entre les personnages, tout le monde est gentil. Joie de vivre.

SCENES DIFFICILES

Il n'y en a pas, mais 25 minutes pour un épisode c'est long pour un tout petit.

VOCABULAIRE
Simple, du baragouinage à l'explication de ce qui est vu à l'écran

Commentaires. Visible vraiment par tous, imaginé par une clique d'experts psychologues pour que votre tout petit enfant puisse voir bébé soleil se lever, mais avez-vous vraiment envie de mettre votre enfant d'une année (ou moins) devant la TV ?

Thèmes. Joie de vivre. Politesse. Jeu. Découverte. Marionnette.

Même si cet animé peut être vu par des plus jeunes, beaucoup d'organismes mettent en garde les parents, en déconseillant la télévision pour les enfants de moins de trois ans. Ici, quelques exemples théoriques.

Ce que disent les autres. Extrait de "Psychanalyse des dessins animé" de Geneviève Djénati. "Contenu latent: l'identification aux petits personnages a pour but de donner un modèle d'appréhension des relations aux autres et aux objets. C'est l'expérience, au sens piagétien, qui permet de donner du sens et d'avoir une compréhension aussi bien des actions que des mots et des émotions. Le côté répétitif, qui peut paraître fastidieux aux adultes, est jubilatoire pour les enfants, leur permettant une anticipation qui favorise l'apprentissage. C'est l'apprentissage dans la bonne humeur et le dépassement des craintes qui sont le prétexte de ces films".