Quels films pour nos enfants ?

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Tati, les vacances de Monsieur Hulot

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT

Sans dégâts dès : 2 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
107 minutes
MONTAGE

Film en noir blanc de 1953. On suit principalement Hulot, mais on va croiser de nombreux personnages. Si le rythme est plutôt lent vu l'époque, il reste que c'est un enchaînement de gag. On doit souvent saisir le gag en se mettant dans la peau des différents personnages.

MESSAGE

Politesse. Importance des salutations, des bonnes manières (Hulot est distrait et gène parfois). Aider à porter les valises. Ne pas faire trop de bruit. Remercier quand on reçoit un coup de main. Être serviable, emmener les gens dans son automobile.

Tolérance. Un monde où la tolérance n'est pas évidente quand on ne fait pas tout comme il faut et que l'on dérange l'autre. Un monde de convenances et routine qui peuvent être perçues comme absurdes quand un étranger vient déranger. Transmission. Transmission d'attitudes déviantes, un jeune garçon commence à faire comme Hulot.

Maladresse. Ne pas se sentir à l'aise et gaffer. Un film qui joue avec les décalages de toutes sortes.

Intégration. Difficulté de se faire accepter dans la société, c'est plus facile avec les jeunes scoutistes barbus (où l'on fait la fête, on trinque) ou avec un enfant (jouer au ping-pong) pas encore coincé comme les adultes. Hulot est le dépositaire du monde de l'enfance, confronté aux adultes. C'est le temps qui permet de faire connaissance et d'être intégré. On redécouvre une petite critique d'un système bien huilé qui a de la peine à accepter un rouage différent. Solitude. Une vie presque triste.

Rythme vacances. Les choses se passent tranquillement, dans une certaine répétition, un restaurant qui nourrit chaque jour ses touristes au son de la cloche. Les mêmes personnes que l'on revoit chaque jour.

Vacances. Ruée des vacanciers qui remplissent trains, cars ou routes pour partir au bord de la mer. Activités (manger au restaurant, jouer au tennis, faire du cheval, du bateau, du ping-pong, des photos de famille, ramasser des coquillages, manger des glaces. Bal masqué où les adultes peinent à se déguiser. Pique-nique). Liberté. On peut se questionner sur le sens du temps libre qui semble ici bien régenté. Les vacances sont une aliénation comme une autre, avec emplois du temps règlé.

Séduction. Faire rire permet de plaire à la demoiselle. Revalorisation du côté déphasé qui fait rire la jolie jeune fille, en contraste avec l'intellectuel qui n'est pas très passionnant. Chagrin d'amour. On est loin de l'amour de vacances, on reste très prude, et c'est presque triste pour Hulot qui reste dans le monde de l'enfance, qui reste avec les petits garçons plutôt que de dire au revoir à la jolie demoiselle.

Sex appeal. Un sourire de jeune fille peut lui permettre de trouver une place dans le train plus facilement. On nous montre une jolie blonde reluquée par des garçons. Ne regarder que la demoiselle quand elle passe en costume de bain. Les vieux messieurs peuvent encore apprécier regarder les jolies demoiselles. Être intéressé par les demoiselles, les regarder plutôt que de saluer une dame.

Responsabilité. Fuir devant les problèmes. Monsieur Hulot fait beaucoup de bêtises et va souvent fuir plutôt que d'assumer.

Véhicule. L'automobile faire du bruit. Elle n'est pas toujours fiable, mais permet la mobilité.

Jeu. Enfance, bêtise (faire brûler un tournesol avec une loupe, continuer sur le corps d'un monsieur), et surtout s'amuser en vacances.

Vieille France. Histoire, années 1950, avec anciennes voitures, costumes de bain d'époque.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Hulot tombe à l'eau. Il se fait courser par des chiens. Hulot ne rentre pas, une dame s'en fait pour lui, il est toujours embêté par les chiens.

Malaise. Bêtises de Hulot où on peut se sentir mal à l'aise. Il casse un bateau en marchant dessus. Il donne un coup de pied aux fesses d'un monsieur par erreur. Situation embarrassante quand il perturbe des parties de cartes et que les participants deviennent agressifs. Bouge les tableaux d'un appartement sans faire exprès. Il fait exploser tous les feux d'artifice.

Santé. Fumée. Pas de critique de la consommation de cigarette: Tati fume la pipe. Un jeune homme propose de fumer à la jeune fille.

Banalisation de la souffrance. Beaucoup de rires aux dépens de petits malheurs des autres (se faire mouiller, risquer de se faire écraser). On est dans le burlesque.

VOCABULAIRE
Langage plutôt étrange, avec une bande-son qui ne met pas en évidence les paroles des personnages, mais plutôt ce qui se passe.

Commentaires. Plein de petites situations, de gags qui peuvent contenir du sens critique. Beaucoup de gags qu'on va devoir souvent expliquer aux plus jeunes, parce que cela reste un humour plutôt subtil, presque poétique, et qu'il faut beaucoup observer. Beaucoup d'interactions, de relationnel entre les personnages. Il se passe quantité de petites choses qu'il faut savoir observer. Mais cela reste certainement un des films les plus accessibles pour les enfants de Jacques Tati.

Thèmes. Burlesque. Politesse. Tolérance. Intégration. Séduction. Chagrin d'amour. Sexualisation de personnages. Responsabilité. Vieille France. Maladresse. Liberté. Solitude. Poétique.

Il existe d'autres films de Tati, Playtime, plutôt complexe, ou la série avec un facteur, Jour de fête, L'école des facteurs. Dans Mon Oncle on retrouve Monsieur Hulot un peu plus vieux.