Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Star Butterfly

STAR BUTTERFLY - STAR VS. THE FORCES OF EVIL

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans - La première saison

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 9 ans - La deuxième saison

 

DUREE
11 minutes par épisode
MONTAGE

Série de 2015. Si on a l'impression que les épisodes peuvent se voir indépendamment, en réalité ils se suivent (le premier épisode introduit la série, il peut y avoir des apparitions de personnages qui reviendront plus tard, d'autres plus rares ont une fin qui appelle une suite. Le deuxième épisode de la deuxième saison est hors du rythme habituel). Rythme qui peut parfois être rapide, générique très dynamique. Il peut y avoir des flash-back ou deux intrigues en parallèle.

MESSAGE

Joie de vivre. Être pleine de joie et de vitalité. On peut deviner une légère hyperactivité. Vitalité. Plaisir. On voit les personnages être contents, aimer des choses.

Liberté. On revalorise les personnes pleines de vie, on doit pouvoir vivre ses plaisirs. Le pire des endroits est une maison de correction qui doit rendre les gens modèles. Importance d'être la personne que l'on est, choisir sa propre voie. Autonomie. Des enfants que l'on voit vouloir se débrouiller sans parents. Vivre ses expériences en dehors de la famille.

Amitié. Avoir une meilleure amie (ou un meilleur copain). Prendre soin de l'autre, aider l'autre. Une fille et un garçon peuvent fonctionner ensemble sans qu'il y ait des histoires d'amour entre eux. On peut craindre la jalousie des copines.

Amourette. Le garçon n'ose pas avouer qu'il apprécie la fille. Nous ne sommes clairement pas dans un film qui revalorise le couple (vive le plaisir et l'aventure). Intérêt à l'autre sexe. Marco apprécie une demoiselle, mais il n'ose rien lui dire. Début de l'intérêt pour l'autre sexe. Avec un Marco qui apprécie une demoiselle et qui peut se faire aider par Star Butterfly.

Déménagement. L'humour tourne souvent avec le décalage de Star Butterfly qui ne maîtrise pas toujours les choses vu qu'elle vient d'un autre univers. Maîtrise des choses. Naïveté

Apprentissage. L'idée est que les héros deviennent plus performants. Les parents sont garants que l'enfant ne se fasse pas mal (Butterfly qui voulait lutter contre des méchants est envoyé sur la terre pour avoir accès à un endroit pas trop dangereux). On les voit vouloir se débrouiller seuls et y arriver. Éducation. On entend parler d'une maison de correction où les princesses capricieuses doivent être envoyées.

Style petite fille. Avec licorne, bonbon, habits colorés et coeur à gogo. Un monde de baguette magique pour ceux qui aiment ce genre. Monde magique. Avec grimoire, sorts et princesse et démon. Monde jeune. Avec photomaton de groupe (purikura), jeux vidéo, soirée de groupe, se tromper de contact.

Problème relationnel. Marco à besoin de se positionner vis-à-vis des autres, il a besoin d'être apprécié ou le plus fort. On ressent un peu le besoin d'être une personne appréciée. S'affirmer.

Critique des riches. Il y a certains jeunes qui ont plus d'argent que d'autres, on les voit enfants gâtés.

Monde scolaire. On nous montre des jeunes qui fonctionnent en classe. Équipe de sport de l'école et mascotte kidnappée. École dénigrée. Avec un directeur surtout intéressé par l'argent, une maitresse obèse (puis transformée en Troll) qui se fait les ongles en classe et parle de ses problèmes personnels.

Multiculturel. Marco est censé être latino-américain (oui c'est Diaz). Sa famille accepte une demoiselle venue d'une autre dimension, ils la reçoivent bien. Accepter l'autre. Accueillir une demoiselle d'un autre monde chez soi.

Méfiance. Se méfier des apparences. On ne peut pas toujours faire confiance aux autres (Marco va démasquer celui qui s'occupe de l'orientation scolaire qui est à la solde d'un jeune démon).

Mignon. On joue sur le mignon, on se moque un peu des magic girls avec des coups arc-en-ciel ou avec des bonbons.

Gestion du danger. La princesse est motivée à faire face au danger. Courage. Se battre quand c'est nécessaire.

Femme forte. La princesse Butterfly a 14 ans et a le droit d'obtenir une puissante baguette. Elle n'apprécie pas vraiment être aidée, elle préfère qu'on croie en ses potentiels.

Apparence. Des personnages peuvent avoir n'importe quelle apparence, maigre ou gros, tout est posé comme normal (bon les deux héros sont beaux et mince, mais ils ont de sympathiques copains gros).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Les vilains sont des monstres d'un univers démoniaque, ils sont souvent gros et impressionnants, mais leur chef est tout riquiqui. Risquer d'être aspiré par un gros trou noir dans la chambre. Risquer de tomber en bas d'un nuage, on voit en bas un squelette transpercé par des pics. Terrain de foot avec mine, le copain semble exploser et mourir. Star Butterfly ne réussit pas toujours ses tours, il peut y avoir des problèmes (le bras tentacule de Marco a des dents et s'en prend à lui). Introduction sombre où les deux héros se cachent de nuit, poursuivis par les sbires de Ludo. Marco a disparu, Star trouve un étrange homme-mouche qui lui dit que son ami a été enlevé. Difficile de libérer le garçon, qui verra même une prison de verre risquer de l'écraser, Star doit donner sa baguette en échange (et même plutôt la détruire, ce qui est pire, on la voit faire disparaître petit à petit sa baguette, et pleurer).

Malaise. On a l'impression qu'il faudrait se méfier de la copine tête de licorne, mais on ne sait pas pourquoi (des hommes étranges semblent la rechercher). Interrogatoire par trois hommes masqués, ils veulent soutirer des informations à Marco. Marco se retrouve affublé d'un gros tentacule non maitrisable en guise de bras (ce tentacule commence à avoir de l'influence sur Marco, on comprend que l'objectif est de manger tous les humains). Star n'a pas confiance en Gustav, il semble en effet être louche, on se demande ce qu'il trafique (parodie d'enquête, Star craint qu'il veuille les manger). Star n'hésite pas à faire pression sur un garçon invité chez les Diaz pour qu'il ne reste pas chez eux. La famille de Marco visite le monde de la princesse, elle leur montre surtout les bas-fonds, avec une forêt inquiétante. Le gros homard géant a été renvoyé des méchants, il est triste tout seul. L'épisode sur St Olga, la maison de correction est plutôt sombre, avec des gardes impressionnants (la copine tête de licorne n'a plus sa personnalité, on craint qu'ils soient découverts, Marco est tiré en arrière par quelque chose que l'on ne voit pas, il est ensuite attaché à une table et on lui passe des films de propagande princesse en lui écrasant fortement les yeux. Certains personnages sont plus inquiétants que Ludo, comme la directrice de St Olga ou Toffee, le crocodile soutien de Ludo. Star qui a emmené ses camarades de classe dans une autre dimension les voit tous vivre avec différents problèmes, on craint finalement qu'ils soient tous en danger. À la fin de la première saison, la baguette de Star est détruite, puis reconstruite, mais elle a un problème. Deuxième saison : pathétique Ludo qui meurt de faim dans l'espèce et qui est prêt à voler la régurgitation d'un oiseau pour manger, il s'ensuit pour lui une succession de malheur jusqu'au moment où il reçoit enfin un morceau de chair d'une bête mangée par une grosse araignée (ce deuxième épisode de la deuxième saison est plutôt glauque et étrange). Cauchemar de Marco qui voit Star en une espèce de bête criarde, bruits étranges, lugubres, tout lui échappe.

Visuel étrange. Les personnages peuvent bien changer d'apparence. Être copine avec la princesse tête de licorne volante. Quand Star n'a pas beaucoup dormi, elle a une tête de déterré. Quelques monstres peuvent être effrayants (surtout quand c'est obscur et qu'il y a de petites dents pointues).

Moquerie. Sans être vraiment dénigrant, la série se permet d'avoir une sympathique petite princesse plutôt risible, heureusement que sa joie de vivre est bien mise en avant (le fait qu'elle ne comprenne pas toujours tout, qu'elle soit légèrement décalée nous fait souvent rire). Des personnages annexes sont aussi bizarres, proche du risible.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Une série pleine d'un humour qui pourra plaire aux plus grands. Certains épisodes peuvent plus tendus que d'autres, mais dans la première saison, ils sont visibles par du 7 ans si les enfants connaissent bien les personnages. Après, c'est surtout à cause du deuxième épisode de la deuxième saison qui est plutôt magique et étrange, qu'il vaut mieux avoir au moins 8 ans (dans une ambiance bizarre, Ludo meurt de faim et lutte pour sa survie. Ensuite des épisodes peuvent montrer des choses plus étranges et sombres).

Thèmes. Déjanté. Aventure. Autonomie. Magie. Amitié. Imagination. Joie de vivre. Optimisme. Persévérance. Naïveté. Aider l'autre. S'affirmer. Déménagement. Méfiance.