Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Space Jam

SPACE JAM

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
89 minutes
MONTAGE

Film de 1996 avec incrustation de personnages animés dans le monde réel ou d'acteurs réels dans un monde animé. Un saut dans le temps, nous sommes en 1973 au début du film, puis on nous envoie en 1994. Quelques effets en synthèse d'époque (très moyenne qualité).

MESSAGE

Basket-ball. Revalorisation de ce sport, on nous montre de belles actions qui donnent envie d'en pratiquer. Sportif. On met en avant un basketteur très connu, Michael Jordan, mais d'autres athlètes seront aussi présents (Shawn Bradley, Muggsy Bogues).

Sport. Un film qui revalorise le sport, qui traite de ce qui se passe dans une équipe. Motivation. Il faut se montrer coriace, ne pas abandonner, et on peut parvenir à nos fins. Dopage. On doit pouvoir faire les choses par soi-même, on n'a pas à utiliser des produits qui génèrent des muscles ou de l'énergie au sport. Critique de l'agressivité. On ne frappe pas durant un match (même si finalement on verra les gentils s'y mettre, avec même un Titi agressif). Équipe. Faire confiance en son équipe, en l'autre. Se montrer performant ensemble. Humanisation du sportif d'élite. On nous montre Jordan en famille. Compétition.

Combattre. Se défendre. Face à un problème, il faut oser l'affronter. Les Toons osent se battre pour rester sur terre, ils osent aussi demander de l'aide, ce qui est tout autant courageux quand on a un problème. Critique de l'exploitation. Il ne faut pas accepter de travailler pour un mauvais patron, importance de se rebeller, de ne pas le craindre.

Plaisir du jeu. Jouer c'est surtout s'amuser (c'est une phrase qui est dite par Jordan). On voit l'équipe des Toons prendre du plaisir à participer (surtout à leur manière). Ne pas se prendre au sérieux. Des sportifs célèbres se sont prêtés au jeu d'un film comique, ils parodient leurs vies.

Confiance en soi. Pour se montrer performant, il faut déjà être confiant, croire en soi. C'est en croyant avoir bu une potion magique que l'équipe va gagner des points, puis réaliser que ce n'était que de l'eau (sorte d'effet Pygmalion).

Motivation. Un enfant qui joue au basket tard le soir peut devenir un champion (et c'est encore mieux quand le père le soutien).

Aider l'autre. Quand des personnes sont en danger, c'est bien de les aider. Don de soi. Accepter de se mettre en danger pour une cause (Jordan est prêt à être l'esclave d'un parc d'attractions s'il perd. Bunny se fait écraser à la place de la demoiselle).

Maitriser sa destinée. Faire ce que l'on veut. On nous montre un Jordan qui choisit d'arrêter le basket, commencer le baseball, aider des Toons. C'est bien d'avoir la maîtrise de sa vie. On n'accepte pas ceux qui imposent les choses aux autres. Liberté.

Critique des parcs à thème. On voit le dessous de ce type de parc où l'argent est le moteur, où on pense à créer des attractions coute que coute (et si possible violente comme le veut le public), et tout cela en exploitant le personnel. Consommation.

Femme performante. Le seul Toons qui est performant au basket est une fille lapin, Lola Bunny.

Stéréotype de genre. Le seul personnage féminin de l'histoire est Lola Bunny qui est sexy (et qui a une voix de pouf, et remercie avec des bisous). Une femme ne peut qu'être sexy ou ne pas être.

Danger des armes. Les Aliens avec des armes peuvent imposer des choses aux Toons. On voit que c'est dangereux et que ça fait peur.

Critique de l'obésité. Un des personnages est moqué pour son gros bidon, on en profite pour le montrer bête. Mieux vaut être grand et musclé dans ce film. Apparence.

Télévision. Un papa à l'écoute de ses enfants leur laisse voir les animés. Les enfants de Jordan apprécient les Toons (normal, le papa préfère qu'ils regardent leurs animés à la télévision que le téléjournal).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Des petits aliens ont sorti leurs armes et ont tiré sur Bugs Bunny, après qu'ils se soit un peu moqué d'eux (il un cratère rouge s'est formé tout autour de lui, encore fumant). Étrange disparition de Jordan qui est englouti dans un trou, on le voit crier, tiré en avant par une corde qui l'emmène on ne sait pas où. Coup contre le gentil Titi. Titi se fait croquer, on craint qu'il soit avalé. Un poulet est désintégré. Les Toons ton souffert du match, Coyott emplâtré, Elmer en camisole de force, on voit le coq en poulet cuit, Speedy Gonzales inerte dans une sourcière, Grominet la tête coupée. Ils ne peuvent plus participer. Être caché dans un casier pour espionner, craindre d'être découvert quand les extraterrestres sentent une odeur d'humain.

Malaise. Des joueurs professionnels se font prendre leurs capacités, ils deviennent incapables en match. L'équipe adverse, qui était censée être de petits aliens, se transforme en gros monstres musclés et puissants, effet de tonnerre, yeux impressionnants, grosses dents. Certains basketteurs perdent leurs capacités, Shawn Bradley ne parvient pas à jouer avec des enfants, on lui dit de se "casser", "barrer". Bugs et Danny doivent récupérer le matériel de Jordan chez lui de nuit, ils ont un style voleur. Les héros perdent le match, les vilains marquent pleins de points et personne ne parvient à les empêcher. Les héros se font frapper les uns après les autres, ils sont tous en mauvais état. Plus personne n'y croit, désespoir.

Moquerie. Jordan est transformé en ballon et est envoyé dans le panier par les vilains qui se moquent ainsi de lui. Dans le monde des Toons, il y a Bugs Bunny le winner et Daffy Duck le looser, ce n'est jamais très sympathique cette différence de statut entre les Titi et les Grosminet. On se moque de la médecine, personne ne parvient à aider les basketteurs, ni la médecine, ni les psychiatres, ni la religion (seule la voyance va trouver le problème). Dénigrement. Un homme en surpoids est constamment moqué, il est dans une position de lèche-botte, il finit par aider le groupe, mais un pet géant finit de le décrédibiliser.

Banalisation de la violence. Les coups sont montrés pour rire, on peut donner de gros coups sur la tête, frapper à coup de bâton, c'est de l'humour.

VOCABULAIRE
Classique

Commentaires. Film plein d'humour et de bons sentiments, tout en donnant des coups et en se moquant des autres (marque de fabrique des Looney Tunes). Les petits spectateurs américains avaient l'avantage de connaitre les acteurs, maintenant ils seront surtout intéressés par les Toons.

Thèmes. Extra-terrestre. Sport. Compétition. Motivation. Équipe. Exploitation. Combattre. Aider l'autre. Liberté. Consommation. Arme. Apparence. Télévision. Animaux anthropomorphes.