Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

SOS fantômes

S.O.S. FANTÔMES - GHOSTBUSTERS

Sans dégâts dès : 12 ans - Âge conseillé : 12 ans

 

DUREE
117 minutes
MONTAGE

Film de 2016 avec des incrustations en images de synthèse bluffantes. Rythme qui peut être rapide. Générique de fin épilogue et gag final à la fin.

MESSAGE

Femmes fortes. Exemple de femmes qui osent se mettre en avant (surtout dans un film de mec).

Héroïsme. Courage, don de soi, sauver les autres au péril de sa vie. Protéger sa ville.

Motivation. Avoir un projet et oser le continuer. Persévérance. Ne pas abandonner même si c'est compliqué ou que les autres se moquent. Seuls contre tous. Il faut accepter de fonctionner en dehors des convenances ou de l'avis des autres.

Équipe. Faire partie d'une équipe avec des personnes de différents potentiels. Se soutenir les uns les autres. Multiculturalité. Il y a la classique personne noire dans le groupe (un peu trop cantonné dans un rôle stéréotypant, mais comme finalement elles sont toutes aussi décalées les unes que les autres ce n'est qu'une vision comique dénigrante de la femme finalement). Coopération.

Travail. Un film qui nous montre différents investissements dans le travail. Soit s'intégrer dans un système qui ne nous convient pas, soit créer le sien. Monde universitaire. Devoir se montrer classique, réduire ses spécificités pour parvenir à être pris au sérieux. Devoir représenter son institution. Devroir travailler dans des institutions classiques, c'est barbant.

Estime de soi. Une personne trop dévalorisée risque de faire le mal pour avoir de la puissance. Revalorisation des laissés pour compte. La revanche de ceux qui sont souvent mis au ban de la société. Les héroïnes de ce film sont une représentation des Geeks ou autres nerds. Nous pouvons tous devenir des héros. Reconnaissance. Lorsque l'on fait une bonne action où que l'on sauve le monde, c'est quand même bien d'être reconnu comme héros. Besoin de revalorisation de soi. Honte de sa passion. Oser sa passion, ne pas en avoir honte.

Politique. Critique du dirigeant qui tente de faire en sorte de cacher les choses. Théorie du complot.

Inventions. Personnes inventives et techniques. Intelligence. On nous montre de femmes intelligentes.

Évènements surnaturels. Il existe des choses que les humains ne maîtrisent pas. Des fantômes aux lignes d'énergies en passant par les autres dimensions, un film qui prône le surnaturel. Les fantômes existent. On nous montre qu'il peut exister du paranormal. Vie après la mort (mais cela ne fait pas envie, autant mourir serein).

Combattre. Ne pas hésiter à agir lorsque l'on est attaqué, la meilleure défense c'est l'attaque (détruire sans vraiment réfléchir, le monde des fantômes n'est pas vraiment écouté). Revalorisation des armes. Il faut pouvoir inventer des armes pour nous protéger, si possible bien puissantes. Exultation au combat. Une des femmes, Jillian, semble vraiment apprécier le combat (on la voit même lécher son arme). Le culte du combat.

Obésité. Des héroïnes ont clairement du surpoids et cela ne dérange pas.

Stéréotype de genre. Sexualisation de l'homme (nous aussi on aurait bien aimé s'enfiler Kévin). Parodie de l'engagement d'une jolie réceptionniste en tournant en ridicule l'engagement d'un bel homme dans le poste de secrétaire. On se moque du beau blond et on fait quelques commentaires qui montrent bien qu'il est sexy (des remarques sexistes humour, comme pas mal pour des filles ou une remarque sur leur retard, vous tirez comme des gonzesses). Noire stéréotypante. Une des femmes est exubérante, est un peu la comique du groupe.

Couteau suisse. Mise en avant de ce produit d'exception.

Excentricité. Ces femmes osent poser leurs convictions et passent pour des excentriques.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Le gardien de musée est attaqué par un fantôme invisible, il est projeté contre le mur, se retrouve au sous-sol, hurlant parce qu'il risque de tomber après que l'escalier ait cédé. Tentative de capturer un fantôme agressif qui donne de coup comme s'il voulait griffer (avec effet de grognement glauque) et cela en même temps que le métro arrive. Être poursuivi par un mannequin qui défonce la porte, il se transformera en dragon verdâtre. Arrivée dans la loge du concierge, transformée en laboratoire de savant fou avec des fenêtres sur un monde rempli de spectres verts aux yeux rouges, bruits étranges. Une des femmes entend des choses étranges dans son appartement, c'est la nuit, bruit étrange, une chose sort de son évier et la projette au sol, elle semble ensuite possédée, elle s'en prend au précieux matériel, puis attaque ses amies, elle veut en projeter une par la fenêtre, il s'ensuit une bagarre plutôt stressante avec une sorte d'exorcisme. L'esprit prend possession du secrétaire, il va ensuite dans son laboratoire, frappe deux policiers et libère tous les esprits, qui vont effrayer les passants qui courent dans tous les sens pendant qu'un gros nuage lugubre fait disparaître la lumière. Fantôme qui vole la voiture, il tente d'écraser les chasseuses. Elles se font attaque par des baudruches géantes à grosses dents. Devoir combattre une myriade d'esprits les uns après les autres, y compris une sorte de géant, elles peuvent se faire happer dans les airs, elles utilisent leurs armes puissantes. Les fantômes semblent défaits, mais les humains sont encore tous figés et le vortex continue à être ouvert, rien n'est fini en fait. L'esprit s'enlève de Kevin qui tombe de haut. L'esprit devenu énorme poursuit les héros dans la ville, écrasant et détruisant tout. En renvoyant le monstre dans le portail, Abby se fait attraper, son amie doit y sauter pour la secourir, on la voit tomber dans le vide dans une sorte de vortex coloré.

Malaises. Le début du film nous présente une visite d'une maison hantée, avec description du meurtre et musique un peu tendue. L'enseignante est surprise dans une position où elle se la joue. Porte qui s'ouvre toute seule. Ambiance lugubre dans une voie de tram, puis un fantôme aux yeux rouges arrive et effraie la contrôleuse. Le fantôme dragon jette le professeur par la fenêtre, on comprend qu'il est mort. Les quatre femmes doivent accepter d'être considérées comme des menteuses pour que la population ne soit pas trop angoissée.

Visuel effrayant. Un spectre se dirige vers les trois femmes, dans une ambiance éthérée il semble sans danger, mais la tête devient squelettique et elle projette un liquide visqueux dans un bruit sourd. Le spectre du condamné à mort électrocuté où on voit en travers son squelette, et il a des yeux rouges. Le mannequin explose et laisse apparaître un dragon à grosses dents. Transformation du joli logo de SOS Fantôme en un gros monstre hideux.

Malversation. On peut voler du matériel quand on a les bonnes motivations. Il existe une personne qui souhaite créer des problèmes dans notre société, un peu comme les terroristes, en posant des appareils qui peuvent poser des souffrances à n'importe quelle personne et qui en finalité veut provoquer l'Apocalypse.

Moquerie. On dénigre les héroïnes, en ne reconnaissant pas leur travail, en disant que la ménopause est parfois difficile à vivre. On se moque bien de l'armée et de la police dans une scène finale du générique où on les voit obligés de danser.

Vulgarité. Un homme qui fait le double doigt d'honneur.

Suicide. Le méchant se grille sur ses appareils lorsqu'il comprend que la police va intervenir.

VOCABULAIRE
Quelques mots vulgaires (Gerbe sur ta tronche. Sans déconner. Groniasse. Chier. Putain. Nichon. Merde). La musique augmente bien les tensions.

Commentaires. De l'humour pour adolescent ou adulte avec beaucoup de référence au premier film. En mettant en scène des femmes héroïnes dans un reboot de l'original composé d'hommes, les filles auront leur revanche, mais cela reste emprunt de sexisme (une critique au deuxième degrés de ce qui se jouait dans le film original, l'intérêt facile à l'autre sexe quand il est mis dans un beau corps, des allusions sur les femmes).

Thèmes. Fantôme. Surnaturel. Femmes revalorisées. Inventions. Science. Monstre. Multiculturalité. Théorie du complot. Coopération. Courage. Persévérance. Revalorisation. Estime de soi. Vie après la mort. Excentricité. Équipe