Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Snoopy et les Peanuts, le film

SNOOPY ET LES PEANUTS - LE FILM

Sans dégâts dès : 5 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
88 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2015 dans une image de synthèse de qualité qui ose le luxe d'utiliser principalement, des positions de face ou de profil propre au dessin original de l'auteur. Un montage plutôt complexe qui ne favorise pas ceux qui ne connaissent pas les personnages. Il peut se passer plusieurs choses en même temps. Une suite d'histoires inventées par Snoopy parsème le film (il y a une histoire dans l'histoire).

MESSAGE

Hommage à Snoopy. Le film respecte l'oeuvre dessinée de Schulz. Il fait ressortir les gags les plus connus et met en évidence beaucoup de personnages, avant d'être un long-métrage, c'est un hymne.

Amour. Importance de former des couples (dans le groupe d'enfants, il y a principalement des couples). Avoir de l'intérêt pour une jolie fille, tomber amoureux. Timidité. Ne pas oser parler à l'être aimé. Avoir de la peine à la regarder (avec d'excellents effets qui nous empêchent de la même façon à avoir accès à son visage). Snoopy s'invente une romance lorsqu'il voit son maître en vivre une. Chagrin d'amour. Se sentir rejeté. La petite fille aux cheveux rouges semble ne jamais être accessible ou s'intéresser au garçon. Le malaise de Charlie Brown est assez présent. Happy-end, on nous présente ici une fin plus acceptable que l'éternelle souffrance. Même si elle part ailleurs, elle aura avoué trouver le gamin à la tête ronde à son gout. Besoin d'attention.

Bande d'amis. Faire partie d'un groupe, plaisir de vivre entre enfants dans un quartier. Équipe. Jeux. Avoir des activités en commun.

Réflexivité. On nous présente des enfants qui réfléchissent beaucoup, surtout Linus qui est pourtant montré comme un des plus jeunes de la bande. Psychiatre. Lucy joue à la psychologue, elle écoute Charlie Brown et lui propose une technique pour être un gagnant.

Quête identitaire. Un jeune garçon se cherche, il a l'impression d'être nul (il rate presque tout ce qu'il entreprend), mais tout ce qu'il fait est gentil. Il réalisera qu'il peut être apprécié pour cela. Estime de soi. Vouloir se montrer performant. Travail sur la revalorisation personnelle. On voit Charlie Brown tenter une méthode qui devrait l'aider à mieux réussir les choses, se sentir en confiance.

Lutte contre la dépression. Le héros tente de ne pas s'enfermer dans la spirale de l'échec. Il a une image négative de la vie, mais c'est son besoin d'y croire qui le sauve.

Opiniâtreté. Même s'il est souvent confronté à l'échec, le jeune garçon est un modèle de persévérance, il n'abandonne pas. Surmonter l'échec. Charlie Brown a l'habitude de tout rater, il souhaiterait que cela change, il souhaiterait pouvoir rencontrer quelque'un qui le découvre sous un autre angle. Dépassement de soi. On est un peu dans l'idée qu'on doit pouvoir progresser. Pouvoir être un gagnant.

Honnêteté. Préférer dire la vérité (et se retrouver insignifiant) plutôt que de mentir (avec l'idée qu'ensuite les gens vont nous respecter pour cela).

Critique de l'appât du gain. On voit que Sally tente de se faire de l'argent en utilisant la renommée de son frère, c'est plutôt risible ce qu'elle met en scène (même s'il y a quelque chose de réaliste). Lucy offre des consultations psy pour cinq centimes de dollars.

Écolier. Ces enfants vivent dans un monde scolaire plutôt bien mis en scène. Importance de bien réaliser son travail scolaire, autorité de l'enseignante.

Traits de caractère. On nous montre différentes personnalités, les personnages dans Snoopy sont bien typés (garçon manqué, Peppermint Patty est habillée en garçon et se montre sportive et peu intéressée par l'école. L'intellectuelle (à lunette) qui suit un leader. Le craintif. Le sale. Le dépressif).

Famille. Les parents n'existent pas, on ne s'intéresse qu'aux enfants (qui n'ont d'ailleurs rien d'enfant, en dehors de leur quotidien, ils expriment des soucis d'adulte). En dehors du thème suivant, ce film ne renvoie pas des thèmes liés à la famille. Fratrie. Charlie Brown est un grand frère protecteur et aimant.

Besoin d'être rassuré. Linus est l'archétype du petit qui a besoin de trainer son doudou, qui est craintif. Faire aller son cerveau est une solution lorsque l'on a des craintes.

Imagination. Monde imaginaire. Snoopy invente une histoire qui semble réelle. Ses rêveries lui apportent une existence propre, quelque chose de bien plus intéressant que sa vie de chien (lui que l'on n’accepte même pas à l'école). On le voit vivre des situations dans la vraie vie qu'il rend plus aventureuse grâce à l'imaginaire. Inventer des histoires. Une motivation à la magie de l'écriture. C'est grâce à la machine à écrire que le chien nous fait découvrir ses aventures.

Décalage. Ne pas se sentir dans la norme, être toujours à côté. Voir qu'avec des amis, on est finalement entouré. Haut potentiel. Certainement une problématique d'enfant qui se sent décalé avec les autres, qui réfléchit trop.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Dans un rêve, le baron rouge attaque l'avion d'une jolie chienne, elle tombe dans le vide, son parachute va être intercepté par l'avion ennemi, Snoopy risque de foncer contre un mur. Charlie Brown glisse avec un livre de la bibliothèque, il n'arrive pas à arrêter sa luge, il n'arrive pas à rattraper le livre (course effrénée). Combat aérien, course poursuite, se retrouver derrière l'avion ennemi en pleine guerre, un viseur suit Snoopy, il se fait tirer dessus, on voit les impacts de balle contre sa niche volante, il se crashe. Elle tente de s'échapper, risque de tomber dans l'hélice, tombe dans le vide.

Malaise. Beaucoup de choses tentées par Charlie Brown sont un échec (il sort un cerf-volant en plein hiver, on craint qu'il soit moqué par les autres, il n'arrive pas à le faire voler. Il fait tomber une palissade lorsque lui et ses amis tentaient d'espionner le nouvel arrivant). Snoopy est triste de ne pas pouvoir aller à l'école. Charlie Brown est coincé dans une porte, il n'arrive pas à aller à son important concours de danse. Alors qu'il allait gagner le concours, Charlie Brown glisse et enclenche l'alarme incendie, tout est mouillé. Patty lui donne de mauvaises indications pour un livre, il va se lancer dans la lecture d'un livre immense. Précieux travail scolaire qui risque de se perdre, il s'envole dans le ciel, et un avion le déchire en mille morceaux. L'étoile qu'il considérait comme la sienne en positivant tombe d'un coup sec. Dans son rêve, Snoopy ne parvient pas à sauver la petite chienne qu'il venait de découvrir, elle est emmenée de nuit dans un dirigeable. Charlie Brown qui tente d'arriver à temps avant le départ de la jeune fille rousse est empêché par différents imprévus, on craint qu'il n'y arrive pas.

Dénigrement. Lucy renvoie au petit garçon qu'il est un échec ambulant et que les filles n'aiment pas ce type de visage. Snoopy qui semble être le meilleur ami de Charlie Brown se moque bien de lui quand il lui prend une victoire. Moquerie d'une salle d'enfant en regardant le spectacle de la petite Sally. Lucy considère Charlie Brown comme un naïf, elle va lui dire des mensonges juste pour se moquer de lui.

Tristesse. Le jeune garçon est dépité, il rentre triste à la maison. Désespoir de Snoopy qui n'a pas retrouvé sa belle, il est jeté dehors par Schroeder, il atterrit dans un lac, on craint qu'il se noie. Pathétique garçon qui croit qu'il ne parviendra jamais à rien. Déchéance. On se doute que le score parfait obtenu dans un test par Charlie Brown est une erreur, tout le monde le croit très intelligent, il est adulé et on se dit que cela va finir par lui retomber dessus. Il réalise que ce n'est pas lui qui a rempli la feuille et il l'annonce à tout le monde, il part triste et dépité.

VOCABULAIRE

Les monologues où certaines des discussions entre Charlie Brown et ses camarades sont plutôt complexes. Langage classique lorsque ce sont les enfants qui parlent (quand ce sont les adultes ou les animaux ce n'est pas audible, il faut saisir avec l'intonation).

Commentaires. Un film qui semble pouvoir être visible très tôt, en dehors des l'imaginaire de Snoopy on ne voit pas de scènes spectaculaires, mais rappelons que la bande dessinée de Snoopy n'est pas pensée pour les enfants, et mieux ne vaut pas être trop sensible aux malheurs des autres, Charlie Brown a une vie plutôt difficile, c'est l'humour qui permet de relativiser ses échecs, ses malaises existentiels (et pour une fois, à la fin du film, parce que c'est quand même un film pour enfant, il est revalorisé). On retrouve bien les histoires classiques du comics, d'ailleurs il faudrait presque bien le connaître pour goûter aux gags (qui sont presque des hommages). Sous des couverts de films pour enfant, ce film traite de sujet sérieux, les adultes pourront apprécier de le voir.

Thèmes. Chien. Couple. Timidité. Besoin d'attention. Animal de compagnie. Jeu. Quête identitaire. Estime de soi. Dépression. Se dépasser. Persévérance. Mensonge. Cupidité. École. Fratrie. Doudou. Histoire racontée. Haut potentiel. Animaux anthropomorphes. Amour. Chagrin d'amour. Équipe. Imagination.