Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

sinbad et la légende des 7 mers

SINBAD LA LEGENDE DES SEPT MERS

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 9 ans

DUREE
90 minutes
MONTAGE

Film d’animation de 2002, avec quelques effets en images de synthèse qui ressortent un peu trop, sinon, la qualité d’animation est bonne. L’intrigue est linéaire, on suit principalement Sinbad et son équipage.

MESSAGE

Responsabilité. Quand quelqu’un compte sur soi, on ne peut pas faire ce que l’on veut. Importance de tenir à sa parole.

Sacrifice de soi. Importance de l’amitié, être prêt à donner sa vie en faisant confiance à l’autre.

Importance de la justice. Critique de la fausse accusation, et condamnation à la peine de mort, même si on est innocent. Importance de pouvoir faire des excuses.

Imposition familiale. Critique du mariage arrangé, il ne faut pas s’enfermer dans des conventions qui nous obligent à nous fiancer, qui nous privent de notre liberté d’aimer la mer et l’aventure. Amour impossible. Et quand on aime, il faut aussi pouvoir laisser partir l’autre si c’est ce qu’elle veut.

Dépression. On nous montre les difficultés qu’un homme peut ressentir, son besoin de disparaître, de couper les ponts, quand la femme qu’il aime est la promise de son ami.

Quête identitaire. Quête autour du sens du bien et du mal. Question importante, autour du doute que l’on peut avoir autour de sa capacité à assumer les choses, à faire les bons choix.

Force. Revalorisation de l’agilité, du courage, de la force, de l’intelligence.

Critique du vol. Même si au début on découvre un Sinbad pirate et voleur, intéressé que par l’argent, on va vite réaliser qu’au fond de lui, il est bon et altruiste.

Monde de la mer. Avec la vie sur un bateau, on voit bien l’équipage s’activer, utilisation de termes précis, gestion des voiles.

Égalité des sexes. Machisme. On nous fait découvrir le changement de mentalité d’un homme macho. Un navire est tout sauf un endroit pour une femme, Sinbad ne laisse pas vraiment parler Marina. Dans un premier temps, il est de mauvaise foi, mais face à ses prouesses, ils vont vite réaliser qu’une femme est tout aussi capable qu’un homme, et qu’elle peut même bien les protéger.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Jusqu’à la dernière seconde on va craindre que la hache ne coupe la tête de Proteus, puis on peut craindre que cela soit celle que Sinbad qui tombe. Beaucoup de combats à l’épée, même si on voit bien que le scénario n’a pas voulu montrer d’attaques violentes, c’est montré comme de l’héroïsme. Un environnement qui peut être sombre. Sinbad se fait emporter au fond des eaux, on craint pour sa vie. Un cimetière de bateaux dont les proues vont se transformer en sirènes envoûtantes qui veulent les noyer, les précipiter dans des rapides. La fin de l’océan, avec une chute géante, et le risque que le bateau tombe dans le vide. Squelette sur un trône de pierre.

Visuels effrayants. Différents monstres. Apparition d’un monstre marin, une langue qui avale les hommes. L’eau se transforme en glace et un oiseau blanc gigantesque les attaque, Marina se fait attraper quand elle était en train de sauver un marin de la noyade. Des bêtes noires, représentantes de constellations semblent s’en prendre à Sinbad et Marina. Île qui se trouve être un poisson gigantesque, les marins craignent d’être jetés à l’eau.

VOCABULAIRE

Langage classique. Il peut y avoir quelques termes vulgaires (bouffer).

Commentaires. Pour les garçons en quête d'aventure et les filles qui ne veulent pas rester au port.

Thèmes. Mer. Responsabilité. Sacrifice de soi. Justice. Imposition familiale. Amour impossible. Quête identitaire. Vol. Égalité des sexes. Force. Monstre.