Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LES SIMPSON - LE FILM

Sans dégâts dès : 9 ans - Âge conseillé : 12 ans

DUREE
87 minutes
MONTAGE

Le film commence avec un minifilm dans le film. Des effets de synthèse rendent l'animation plus complexe dans certaines scènes, que ce que l'on a l'habitude de voir dans la série. Il peut y avoir des retours en arrière. La Révélation, effet de rêve étrange. Le film se termine avec la famille qui sort de la salle de cinéma.

MESSAGE

Sensibilisation à l'écologie. Les humains polluent, sont égoïstes, ils doivent changer.

Politique. Critique du gouvernement qui préfère isoler le problème, faire comme s'il n'existait pas. Critique du président qui se fait influencer par son conseiller, qui prend des choix par hasard.

Critique de la société. De nombreux thèmes qui remettent en cause notre façon de voir les choses (plutôt une série de gauche).

Famille où on se serre les coudes. On est solidaire malgré l'adversité et les petites difficultés. Couple. Exemple de difficulté de couple qu'il faut surmonter.

Égoïsme. Des personnages qui sont un peu tous centrés sur eux. Se décentrer. "Les autres gens sont tout aussi importants que moi et que sans les autres je ne suis rien", la Révélation d'Homer.

Amour parental. C'est important de s'occuper de son enfant. Ici Homer n'est pas assez intentionné envers Bart, il s'occupe plus de son cochon et le voisin Flanders en profitera pour montrer à Bart ce qu'est un père attentionné. Besoin d'attention.

La religion. Elle est bien présente. Flanders est une personne chrétienne qui se montre bonne pour son prochain. Marge pense que ce qui se passe est un message de Dieu. C'est subtilement posé, mais on se rend bien compte que le salut ne passe pas par la religion.

Importance du foyer. Difficulté de se retrouver sans foyer, besoin d'avoir son Eldorado.

Puritanisme et de la censure. Bart en skate-board tout nu, avec le souci constant de lui cacher la zigounette, jusqu'au moment où c'est justement fait exprès de la montrer. Liberté. Des personnages qui ne veulent pas être enfermés.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. "T'es pas cap", un jeu dangereux, fortement à déconseiller. Le père s'amuse à mettre ne danger Bart qui risque de tomber du toit, il le contraint à s'exhiber. Il peut y avoir des morts. Le groupe de rock écologique qui meurt noyé. Bart joue à un jeu vidéo où il doit tuer des bébés. Des mafiosi qui veulent couler un cadavre dans le lac. Un indécis qui se fait écraser par le dôme. Le peuple qui veut mettre à mort Homer. Un Happy Feet qui se fait descendre par un morse. Le suicide du robot désamorçeur.

Allusions à la sexualité. On voit deux policiers s'enlacer et s'embrasser. L'âne embrasse l'homme abeille sur la bouche. Parodie de Disney quand on voit des animaux enlever les habits des parents Simpsons pour une nuit torride (que seuls les animaux vont subir). Homer traite la vieille chamane de "gros lolos".

Tristesse. Certains malaises de personnages. Bart qui ne se sent pas aimé par son père et qui se met à boire du whisky parce qu’il se sent mal. Homer qui est abandonné par sa famille.

VOCABULAIRE
Classique. On pourrait craindre les gros mots, mais ce n'est pas vraiment présent.

Commentaires. Quelques parodies. La vérité qui dérange, Harry Potter, Titanic, Star Wars, Happy Feet, ou des Guest Star américaines (Green Day, Tom Hanks) et un prix spécial pour le Spider cochon. Un film dans la lignée de la série, ce n'est pas pensé pour les plus jeunes, même si ça semble les attirer.

Thèmes. Écologie. Politique. Famille soudée. Couple. Égoïsme. Se décentrer. Amour parental. Besoin d'attention. Religion. Foyer. Liberté. Critique de la société.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l'âge conseillé est 10 ans "Impertinent et critique, ce dessin animé comique ne contient pas d’éléments susceptibles de heurter des enfants. D’aucuns, qui ne seraient pas sensibles à ce type d’humour, pourraient néanmoins y voir de la cruauté (le père qui essaie régulièrement d’étrangler son fils, un coup de marteau dans l’oeil, ...), du mauvais goût (quelques rares gros mots, des comportements vulgaires) ou du dénigrement (par rapport à l’église, la police, le gouvernement, etc.). Le ton de la satire, à l’opposé de l’univers Disney, empêche toutefois de prendre les situations décrites au premier degré. Véritable phénomène culturel aux États-Unis depuis de nombreuses années, “l’esprit Simpson” jette un regard critique sur la société américaine aisément transposable chez nous. Sans concession, ce film fait ressortir nos travers d’habitants de pays industrialisés, sans pour autant occulter les côtés positifs, voire les moments de noblesse, dont chaque être humain est capable. Une place importante est notamment donnée aux enfants, dont les difficultés sont montrées de manière assez fine, et qui s’en trouvent valorisés. Par petites touches comiques, les auteurs abordent de nombreux thèmes de réflexion: l’écologie, l’éducation, la responsabilité individuelle et les médias par exemple. Ce film offre donc plusieurs niveaux de lecture et peut plaire tant aux enfants qu’aux adultes. Son humour restera cependant difficilement accessible aux tout petits."