Quels films pour nos enfants ?

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Silex and the City

SILEX AND THE CITY

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 13 ans

 

DUREE
3 minutes par épisode
MONTAGE

Série d'animation de 2012. Un générique montre l'évolution en gags. Il peut y avoir de nombreux flash-back. Le générique de fin apparaît avant la fin de l'histoire, coupant en deux l'image. Parfois des incrustations de photos rapides dans une scène.

MESSAGE

Famille. Une vie de famille presque classique. Couple. Relation entre les parents. Fratrie. Fils contestataire style altermondialiste, fille victime de la mode. Grands-parents. Devoir aller visiter les grands-parents dans leur maison de retraite.

École. Les parents sont enseignants, on découvre leur quotidien en classe, avec leurs collègues ou quand ils parlent de leurs problèmes d'école. Différentes petites allusions (avoir des élèves nuls, problématique des matières complexes, mettre les enfants dans le privé, conseil d'orientation). Exemple de jeunes, typés banlieue. Gags comme le port du poil.

Évolution. Beaucoup de liens avec les découvertes. On parle de Darwin, l'invention de l'agriculture. On parle de l'époque avant le feu ou la disparition des dinosaures. On voit des humains au même niveau que les animaux.

Activisme. Jeune rebelle. On se moque gentiment du jeune altermondialiste plein de convictions. Il critique sa famille en brûlant leurs fourrures, prône des habits en végétaux, critique du feu et réchauffement climatique. On parle de la crise du logement, du bio.

Politique. Blog est motivé à se faire élire. Difficulté de fonctionner avec différents électeurs.

Différents thèmes par épisode. La maison de retraite, l'héritage de famille, critique de la fourrure, la décoration d'intérieur, l'ado de la maison fashion-victime, l'art moderne, importance du logement.

SCENES DIFFICILES

Violence. Cannibale qui a arraché un bras à un camarade, on voit le sang gicler du moignon. On voit des cannibales manger des restes humains.

Mort. Une femme reçoit sur la tête une boule de lave.

Moqueries. Il y a des gags autour de misères sociales (mendiant dans la rue, personnes sans domicile fixe, les maisons de retraite, les minorités). On ressent qu'il y a une critique de ces situations difficiles, mais sans le recul et le deuxième sens, c'est un peu comme si on se moquait de certaines difficultés de vie.

Étrangeté. Il peut y avoir une succession de photos à vitesse très rapide, peu compréhensible pour les plus jeunes. Parfois des images étranges (personnes qui s'embrassent, chasseurs avec ours tués).

VOCABULAIRE
Classique. Langage jeune (trop mignon, délire, se pointe, fout toi de ma gueule, con). Un humour complexe. Souvent centré sur les dialogues, le texte ou des situations actuelles posées subtilement dans le Néolithique, décalage anachronique (un jeune bourge promène son bébé crocodile nommé Lacoste. "Il lance son javelot debout". "Une vallée résiste encore et toujours à l'évolution".

Commentaires. Avec l'air de ne pas y toucher, la série parle de beaucoup de thèmes différents, avec une distance posée par la situation qui se passe au Néolithique. Un humour complexe qui parlera surtout aux plus grands, surtout pensé pour les adultes, et si le plus souvent les images peuvent être vues par des plus jeunes, certaines situations ne sont pas adaptées pour eux.

Thèmes. Critique de la société. École. Évolution. Politique. Préhistoire. Activisme. Retraite.