Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Shrek le troisième

SHREK LE TROISIEME

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
93 minutes
MONTAGE

Film d'animation en images de synthèse. Deux intrigues vont se dérouler en parallèle. Il y a un moment rêvé.

MESSAGE

Créer une famille. La question de la parentalité (difficile à imaginer pour le futur papa, avoir la trouille de se lancer, et grosse fatigue à la fin quand les bébés sont là). Naissance.

Mort. Décès et transmission du pouvoir, les parents vont mourir un jour. Deuil. En dehors du lien au parent, il y a ensuite des choses à assumer, un nouveau rôle à jouer, des responsabilités. Quête identitaire.

Estime de soi. Difficulté d'avoir une bonne estime de soi pour un jeune homme peu sur de lui, qui a été abandonné par son père.

Liberté. Il faut parfois se démener pour garder sa liberté, ne pas être happé par les demandes de la société.

Rédemption. Relativiser les méchants. Les méchants peuvent changer, devenir gentils, montrer leurs potentiels, il faut juste oser changer. Charmant est le méchant de l'histoire, on réalise que c'est les moqueries qui le rendent agressif, la mort de sa mère.

Vantardise. Imbu de soi-même. On se moque des écoles, des adolescent(e)s qui se la pètent grave.

Exemple de réflexion new-âge. Introspection en tous genres tournée en dérision.

Femmes. Les princesses sont plus insupportables les unes que les autres, elles sont de vraies chipies, pouffes à souhait. Responsabilité. Mais quand l'heure est grave, elles peuvent se muter en de terribles guerrières.

Baby-sitter. Critique des personnes qui prennent des baby-sitters pour s'occuper de leurs enfants.

Hyperactivité. L'âne, un personnage qui a toujours besoin de bouger et parler.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. L'attaque de Fort lointain par les méchants et les princesses qui craignent pour leur vie. Le combat contre les pirates. Le combat final, avec Shrek et ses amis tous en mauvaise posture, un coup d'épée que l'on peut imaginer mortel. Violence. Il y a toujours la même taverne mal famée (on y trouve tous les méchants des histoires qui se montrent agressifs).

Tristesse. Triste mort. On voit la mort du roi, c'est triste et ça tire en longueur (ils se sont moqués même de sa mort).

Peur. L'étrange rêve de Shrek, avec une musique qui fait peur, parodie de film d'horreur, mais avec des bébés partout.

Beaucoup de moqueries. On voit le prince charmant ou Artie (Arthur) subir les critiques de la foule. Shrek se montre aussi méchant envers Artie (pour le protéger, mais ça le fait souffrir).

VOCABULAIRE
Toujours autant de termes moyenâgeux. Langage jeune (kiffe, ce qui te branche).

Commentaires. La quête de Shrek pour trouver un roi, c'est surtout pour lui éviter d'entrer dans un monde qu'il ne supporte pas. Toujours autant de références que les enfants ne vont pas saisir (l'homme qui valait trois milliards, Led Zeppelin, le seigneur des anneaux). L'âne ou le chat sont moins présents, toujours des rots et des pets.

Thèmes. Conte. Dragon. Princesse. Amitié. Créer une famille. Estime de soi. Hyperactivité. Couple. Vantardise. Mort. Deuil. Quête identitaire. Rédemption. Responsabilité. Naissance. Liberté.

Après les contes du n° 1 et 2, nous entrons dans le monde des chevaliers de la Table ronde (mais encore à l'école). Il existe un premier, deuxième, troisième et quatrième film, et quatre courts-métrages (3D, Noël, le Noël de l'âne et Halloween).