Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Sauvons le Père Noël

SAUVONS LE PERE NOËL

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
83 minutes
MONTAGE

Film de 2013 en images de synthèse. Si l'animation est bien fluide, les structures ou le lien entre les personnages et les décors ne sont pas toujours de bonne qualité. Flash-back. Temporalité modifiée, avec remontée dans le temps, on va vivre trois fois de suite le même jour. Un narrateur présente son histoire.

MESSAGE

Noël. Ambiance couleur de Noël, avec elfes, neige et tout ce qu’il faut. Magie de Noël. Se remettre au temps de notre enfance, cela ouvre notre coeur. Importance de répondre aux besoins des enfants, quand les enfants croient, quand ils ont des rêves, cela peut devenir vrai.

Travail. On parodie différents aspects d’une entreprise. Monter les échelons. Bernard qui est le nettoyeur de caca de renne veut changer sa condition. Il espère évoluer. Réaliser son rêve. Présentation de projet. Stresser au moment de montrer son travail, devoir faire face à des collègues critiques. Performance. Importance du travail bien fait. Ne pas être en retard. Bonne implication dans la bonne énergie. Entreprise éthique. Critique des méchants qui font passer le profit avant les gens. Reprendre une société familiale. Difficulté de satisfaire le parent, ancien (et toujours un peu beaucoup) patron de la société.

Quête identitaire. Être maître de sa vie. Faire le choix d’être ce que l’on est. Choisir la voie du bien ou du mal, choisir la voie de la lutte ou de l’abandon. Croire en soi. Avoir un mentor qui nous redonne confiance. Être heureux que les autres aient besoin de nous. Développer son potentiel. Vouloir se donner les moyens de réussir.

Estime de soi. Besoin d’être revalorisé.

Haut potentiel. Une personne avec un esprit novateur est parfois trop complexe pour les autres, il sera incompris, pourra faire un peu peur et être rejeté à de basses besognes. Difficulté d’avoir une place dans la société. Avoir une vision différente des autres peut provoquer la moquerie.

Imposition familiale. Autonomie de pensée. Difficile, pour le méchant de l’histoire, de se détacher de la relation à sa mère. Celle-ci le contraint à rentabiliser l’entreprise au maximum, en laissant de côté les valeurs, il a trop besoin que sa mère soit fière de lui. Finalement, il va pouvoir se positionner et choisir la bonne voie.

Innovation. Revalorisation de celui qui recherche des solutions. Trouver une idée, penser aux possibilités, faire le bon choix. Invention.

Temporalité. Importance du présent. Rechercher en soi les bons souvenirs, rapporter notre passé pour embellir le présent. Un film qui joue avec la linéarité. Plusieurs perceptions du moment présent. Comme la journée est vécue trois fois par le lutin, on peut redécouvrir ces moments à travers différents yeux. Importance du temps présent. On ne peut pas modifier le futur, toute l’énergie doit être mise sur le moment présent. Une fois qu’une chose est faite, c’est impossible de le défaire.

Séduction. On peut plaire à une demoiselle en montrant tout son potentiel.

Tout est lié. On réalise que les actes ont des conséquences. On va revoir trois fois les mêmes instants et comprendre les incidences que peuvent avoir les choses entre elles (ce que l’on n’avait pas forcément saisi à la première vision).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. De nuit, ambiance verte, des lutins se font kidnapper, des cordes les emmènent dans le ciel, on ne sait pas pourquoi. Risquer de se faire écraser par un poteau. Tyrolienne impressionnante pour le lutin qui doit descendre d’une maison, mais le fil qu’il utilise se rompt. Bernard tente de fuir les agents, de sortir de leur base. Crise de panique des lutins qui voient que le Pôle Nord est envahi.

Malaise. On réalise que le méchant veut voler le secret du père Noël. Bernard n’arrive pas à avertir le père Noël, il est intercepté par des agents qui ne croient pas à son histoire. Les méchants veulent entrer, Bernard peine à fermer la porte, c’est stressant. Les hommes du méchant risquent de s’emparer du précieux globe. Bernard voulait passer inaperçu, le méchant le remarque parce qu’il a éternué. Se sentir responsable de l’arrivée des humains sur la base. Il peut y avoir trois Bernard au même endroit, ils ne doivent pas se voir. Le lutin tente de prendre son invention sans être vu. Les soldats du méchant veulent attraper Bernard. On croit que Bernard va tout expliquer au méchant. Déprime de Bernard qui se sent un raté.

Maltraitance. Une mère agressive dans le style Cruella d’Enfer qui ne croit pas son méchant fils. On voit une mère qui dénigre son fils, qui le traite de tous les noms inférieurs. On nous montre qu’elle n’a pas envoyé au père Noël ses lettres quand il était petit enfant. Père Noël capturé, on le voit menotté, le méchant se moque de lui, le traite de Papounet et l’emmène avec lui.

Injustice. Les inventions de Bernard sont fantastiques, mais ce sont les autres qui ne les utilisent pas correctement et qui font que finalement il est rejeté et triste dans l’échec.

VOCABULAIRE
Classique, avec des chansons

Commentaires. Un film de Noël plein d’actions, avec un méchant risible et des retours en arrière qui pourront permettre aux petits de s’amuser avec le temps. Pour autant qu’ils comprennent quelque chose, ce n’est déjà pas évident pour eux de saisir un long métrage linéaire, avec celui-ci qui joue trois fois les mêmes évènements, ce sera très difficile avant 7 ans.

Thèmes. Noël. Hiver. Travail. Imposition familiale. Quête identitaire. Haut potentiel. Innovation. Invention. Séduction. Temporalité. Estime de soi.