Quels films pour nos enfants ?

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Ronal le barbare

RONAL LE BARBARE

ATTENTION DECONSEILLE AUX ENFANTS !

Sans dégâts dès : 14 ans - Âge conseillé : 16 ans

 

DUREE
86 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2011 en images de synthèse.

MESSAGE

Voyage initiatique. Un jeune barbare de faible constitution va devoir faire preuve de courage pour sauver les siens. Devoir passer par différentes expériences pour grandir. Avoir différents compagnons pour se faire aider.

S'affirmer. Se confronter aux choses. Dans la vie il y a toujours des problèmes, il faut les résoudre au lieu de les éviter. Combattre.

Force du faible. La force ne crée pas des vainqueurs. On nous montre de la musculature, avec des personnages qui revalorisent les gros bras, la force. Découverte que le héros va en fait être un gringalet courageux et amoureux.

Sexualité. On montre que le potentiel peut passer par la grandeur des parties génitales. Sadomasochisme, avec des méchants qui semblent aimer souffrir, costumes qui laissent apparaître les tétons percés des hommes, string, utilisation de Ball Gag. Monde des Amazones, qui mettent bien leur plastique en avant et qui abusent des hommes. Krän a la réputation d'avoir eu plusieurs femmes. Allusion à la sexualité. Culture elfe homosexuelle. Être invisible sauf au niveau des testicules (plutôt étrange de voir les parties du héros se promener toutes seules).

Apparence. Importance de trouver l'amour. Une demoiselle s'intéresse à la force des barbares, mais va réaliser ce qui lui plaît vraiment c'est de trouver quelqu'un avec qui parler. Imposition familiale. Difficulté de vivre avec des traditions qui empêchent de trouver un mari ou qui en imposent un méchant, force de pouvoir se libérer de ça et de choisir sa voie.

Critique du besoin de pouvoir. Critique des prêtres qui motivent aux conflits et qui oeuvrent derrière les méchants.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Le méchant a l'idée de sacrifier tous les barbares, on les voit entravés et mené au sommet du volcan. Attaques soudaines (un lézard qui s'en prend à la lèvre d'un elfe, chevaliers qui chevauchent des dragons et veulent capturer Ronal).

Morts. Le grand héros des Barbares se fait tuer au début du film, transpercé de part en part, trou béant d'où sort le sang. Oncle handicapé maintenu à terre et transpercé de la pointe d'une hache, on le verra agoniser dans les bras de son neveu. Nombreuses personnes mortes, tuées de différentes manières (membres éparpillés). Les barbares se font tuer les uns après les autres dans le combat final contre le démon. Fausse mort de Ronal.

Environnement. Oracle, grande maison en forme de tête de mort, ambiance sombre, avec un sorcier qui a de véritables pouvoirs magiques. Nombreux ossements, les crânes sont fréquemment écrasés dans cet animé. Forteresse du méchant, avec statue diabolique, prêtre au visage difforme, obscurité et feu. Chemin pour entrer chez les elfes, avec les falaises qui se referment.

Scatologique. L'oracle est impotent, il est aux wc et il demande au héros qu'il s'occupe de lui en faisant attention à ses hémorroïdes.

Tristesse. Séparation des héros pour des avis divergents. Zandra devient l'esclave du méchant.

Visuel effrayant. Affreuse transformation du méchant en monstre.

Santé. On montre des gens qui fument, boivent.

VOCABULAIRE
Langage qui peut être vulgaire.

Commentaires. On se moque gentiment des films avec guerriers, elfes et autres méchants, on peut rire des nombreux clichés de ce type de film. Des images de synthèse qui font plutôt bon enfant, mais avec un contenu adolescent, voire adulte.

Thèmes. Voyage initiatique. S'affirmer. Sexualisation de personnages. Sexualité. Homosexualité. Apparence. Imposition familiale. Force du faible. Combattre.