Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Les rebelles de la foret 4

LES REBELLES DE LA FORÊT 4

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
115 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2016 uniquement sorti ici en DVD, si tous les animaux ont des poils, certains sont mieux traités que d'autres. Différents flash-back. La caméra est utilisée pour sauter d'une situation à une autre en générant des effets de gag. On retrouve les personnages des trois premiers films. Rythme qui peut être rapide et ça part un peu dans tous les sens.

MESSAGE

Critique de la chasse. Shaw qui avait dû se reconvertir en gentil organisateur de ballades en forêt ressent toujours le besoin de tuer des animaux. On se moque de ceux qui chérissent leurs armes, on le voit embrasser son fusil, il a une place qui devrait être celle d'une amoureuse (un joli lit rose rien que pour lui).

Amitié. Avoir un meilleur copain, être toujours là pour lui. Tenir ses promesses et ne pas abandonner ses amis. Égoïsme. Ne pas être trop égocentrique.

Aider les autres. Elliot tente de protéger ses amis. Il est motivé et tente de trouver des solutions aux problèmes.

Positiver. Elliot se montre toujours bien actif et content. Optimisme.

Peur de l'autre. On tente d'effrayer les animaux en leur faisant croire qu'il peut y avoir un animal menaçant à l'extérieur. Accepter l'autre. Il faut pouvoir communiquer avec l'autre. Le loup-garou qui était pensé comme le gros méchant par excellence et finalement sympathique si on prend le temps de communiquer avec lui. Tolérance.

Courage. Importance de faire face au danger. Elliot tente de réduire les peurs de son ami Doug. Il tente de le confronter à des problèmes pour qu'il prenne confiance en lui-même en lui faisant passer des épreuves. Jouer à avoir peur. Des personnes qui se racontent des histoires qui font peur autour d'un feu.

Hyperactivité. Elliot est toujours en mouvement et à discuter. Il est à l'extérieur, c'est peut-être pour cela qu'il s'en sort. On le voit dans le besoin de diriger les personnes, son énergie est plutôt utile.

Utiliser la séduction. On nous montre que certains hommes peuvent être intéressés par des femmes (mettre une femme pour attirer le loup-garou).

Doudou. Importance du petit ours qui permet d'être sécurisé, il finit dans la lave (peut-être que Boog est prêt à ne plus en avoir besoin).

Animaux. On nous montre différents animaux que l'on peut trouver au Canada, grizzli, cerf hémione, écureuil gris, castor canadien, canard colvert.

La poutine. Un plat mis en valeur dans l'animé (on sent qu'il est Canadien ce film).

Naïveté. Elliot ne capte pas toujours tout, il est souvent en décalage.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Une introduction qui parodie un film d'horreur (grognement, on ne sait pas ce qui va se passer, femme sans défense, ombre du monstre, yeux rouges, grosses dents). Risque de se faire écraser (une route c'est pour les voitures, pas pour les animaux, contrairement à ce que croit Elliot). Une voiture fonce sans freiner, nombreux risque d'accident. Les animaux croyaient avoir un pilote dans l'avion, mais les canards partent et ils se retrouvent seuls, risque de crash, ils ont peur. Les animaux sont effrayés quand ils se font tirer dessus, course poursuite, devoir passer par la vieille mine de lave (risque de se faire prendre, se font toujours tirer dessus, le petit doudou va finir brûlé dans la lave, les amis sont séparés). Craindre que le loup-garou sorte de la forêt stressante, si c'est le petit basset qui finalement apparaît, trois hommes déguisés, en grognant, font ensuite peur à Elliot. Combat entre le chasseur et l'ours, nombreux coups de poing. À la fin du film, quand ils croient être en sécurité, le véritable loup-garou apparaît derrière Elliot, bien effrayant, il se montre ensuite menaçant.

Visuel effrayant. Des moments où on parle du gros méchant loup-garou. Cauchemar de Boog qui retrouve sa gentille Beth, mais quand elle se retourne c'est en fait le loup-garou grognant. Yeux rouges dans un trou d'un tronc. Endroit stressant, brume, réverbération, un endroit qui doit faire peur à Boog.

Malaise. Les dents pourries du méchant chasseur, l'ancien méchant du premier film, toujours aussi psychopathe, il veut tuer les animaux. Termes dans une histoire qui peut faire peur, comme déchirer des viscères, griffes longues et tranchantes. Chose qui bouge au loin. On fait penser que ce qui va être découvert dans le camping-car sera effroyable. Les amis se fâchent et se disent des choses méchantes, on les voit être tristes, se séparer. Le pauvre monsieur saucisse se sent abandonné, il croit que ses maîtres étaient partis ou étaient morts (ils étaient juste partis en vacances).

Mauvaise compréhension. Les personnages imaginent des choses en se trompant, les pensées peuvent partir dans tous les sens (surtout à cause d'Elliot qui imagine souvent n'importe quoi). Le spectateur va devoir réaliser cela et apprécier le décalage avec la réalité (un tout petit qui prend le premier degré risque de ne rien saisir).

Banalisation de la violence. Des personnages vont avoir différents problèmes où on les voit souffrir et où ça nous fait rire. Les lapins sont toujours utilisés comme des objets.

Moquerie. On va rire de certains personnages, ils sont parfois montrés stupides ou faibles ou utilisés (un dénigrement facile). On se moque même des gentils touristes qui viennent observer la nature. Les situations décalées sont nombreuses. Certaines personnes goutent des crottes pour obtenir des informations.

Humour adulte. "C'est quoi ta position sur la castration ?" demande le chien qui cherche un autre maître. Beaucoup de gags autour de films.

VOCABULAIRE
Un débit de parole soutenu. Une chanson sous-titrée en français.

Commentaires. Un quatrième opus qui joue avec les peurs, et le rythme est plutôt déjanté, l'humour fait partir les personnages dans tous les sens, les plus jeunes risquent d'être bien perdus. Ce quatrième film semble se passer avant le troisième, on ne voit pas les enfants d'Elliot.

Thèmes. Ours. Chasse. Égoïsme. Amitié. Tolérance. Courage. Peur. Doudou. Dispute. Hyperactivité. Séduction. Optimisme. Naïveté. Animaux anthropomorphes.

Il existe le n°1, 2 et 3.