Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LES REBELLES DE LA FORÊT

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
90 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2006. L'histoire tourne principalement autour d'un ours et d'un cerf, mais en parallèle on suivra aussi le chasseur qui les cherche.

MESSAGE

Critique de la chasse. On montre Shaw, un chasseur bête et agressif, des canards traumatisés par la chasse.

Autonomie. Il faut bien un jour sortir des jupes de sa mère, vivre sa propre vie. Un ours va devoir apprendre à vivre à l'extérieur, dans la nature, sans la protection familiale. Doudou. Avoir son objet transitionnel.

Amitié. On découvre l'amitié qui naît entre deux personnages qui sont dans un rapport conflictuel à la base. Quand on est deux inadaptés, vivre le monde ensemble est plus facile. Dispute. On peut avoir des moments où on n'est plus copain.

Laisser les animaux dans la nature. Un animal sauvage doit être dans la forêt, pas à jouer les bêtes savantes hors de la nature, devant la télévision à manger des sucreries.

Force des faibles. Les forts dominent les faibles. Il y a des animaux dominants qui se moquent des autres. Et les autres sont considérés comme des loosers. Nos héros vont devoir s'affirmer et se débrouiller dans la vie en étant ce qu'ils sont. S'affirmer.

Combattre. Revalorisation du combat. La meilleure défense c'est l'attaque (pour se défendre des méchants chasseurs, rien ne vaut une bonne raclée).

Animaux. On nous montre différents animaux que l'on peut trouver au Canada, grizzli, cerf hémione, écureuil gris, castor canadien, canard colvert.

Naïveté. Elliot ne capte pas toujours tout, il est souvent en décalage.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. La descente en rapide, visuel impressionnant, on se croirait dans l'eau, où l'ours perd son nounours, avec la chute d'eau en final. Le méchant chasseur, son couteau et son fusil. Et sa maison où il y a ses trophées de chasse.

Méchanceté. Les animaux ne sont pas tendres entre eux, l'écureuil McSquizzy est agressif et égoïste, Ian est le chef des cerfs, un mâle dominant prétentieux. Boog et Elliot en feront les frais (on se moque facilement des ours qui ont des nounours).

Tristesse. Les moments de séparation, de rejet (avec la chanson triste et la pluie). La fausse mort d'Elliot.

Mauvaise compréhension. Les personnages imaginent des choses en se trompant, les pensées peuvent partir dans tous les sens (surtout à cause d'Elliot qui imagine souvent n'importe quoi). Le spectateur va devoir réaliser cela et apprécier le décalage avec la réalité (un tout petit qui prend le premier degré risque de ne rien saisir).

Banalisation de la violence. Des personnages vont avoir différents problèmes où on les voit souffrir et où ça nous fait rire. Les lapins sont toujours utilisés comme des objets.

Moquerie. On va rire de certains personnages, ils sont parfois montrés stupides ou faibles ou utilisés (un dénigrement facile).

VOCABULAIRE
Actuel. Les animaux parlent.

Commentaires. Un film avec un humour plutôt adulte (y compris quelques allusions sexuelles que ne saisiront pas les plus jeunes), et toute la question pipi-caca de l'animal apprivoisé qui a de la peine à trouver des toilettes dans la nature sera bien appréciée des plus petits. Il y aura un deuxième, troisième et quatrième film, mais les voix semblent avoir changé.

Thèmes. Ours. Chasse. Autonomie. Amitié. Combattre. Doudou. Dispute. Nature. Force du faible. S'affirmer. Naïveté. Animaux anthropomorphes.

Ce que disent les autres: Pour FilmAges, l'âge conseillé est 7 ans "Bien qu'il s'agisse avant tout d'un film de délassement, on peut y trouver quelques sujets de réflexion: la problématique de l'exode, la solidarité, la sortie de l'enfance et l'accession à l'autonomie, la relation "mère-enfant" (l'enfant étant un gros ours), la notion de "choisir son camp", la confrontation nature/culture (idéologiquement discutable par ailleurs), etc. Certaines scènes ou réparties humoristiques - en lien avec l'actualité - ne seront cependant comprises que par les plus grands. Il n'y a pas de grandes contre indications à ce film, excepté le plan physiologique (images "agitées" qui bougent beaucoup et rapidement). Même le "gros chasseur méchant", pas plus que certaines scènes de chasse ou de combats entre animaux et humains, ne devraient terroriser les plus jeunes. Quant au dénigrement de certains animaux, voire des humains, il ne devrait pas choquer outre mesure, l'aspect caricatural étant évident."